1er août 2008

AFFAIRES INTERIEURES

PARVANOV

Le Président de la République a répondu à l’appel de GERB qui a insisté hier pour que le chef de l’Etat convoque des élections anticipées après dissolution de l’Assemblée nationale. Il a déclaré que GERB « fait preuve d’une grande ignorance. Il n’y a ni crise parlementaire, ni quoi que ce soit qui mériterait une intervention ». « C’est un appel ouvert à ce que j’enfreigne la constitution. C’est peut-être le meilleur moyen de demander ensuite ma destitution », a t-il dit. Boyko Borissov a répliqué qu’il regrettait que le Président ait une approche juridique de la question. « On attendait de lui une décision morale en tant que chef d’Etat. Nous nous sommes tournés vers lui en tant qu’homme qui a construit cette coalition. Il est normal, si elle ne marche pas, de la remplacer par autre chose », a déclaré le maire de Sofia.

M. Parvanov a par ailleurs déclaré que la dernière motion de censure était la plus faible de toutes. Selon lui, les tentatives de déstabiliser le cabinet ne sont pas positives pour le pays. (Presse)

PROTESTATIONS

Des éleveurs du nord-ouest de la Bulgarie ont manifesté devant le bâtiment du service vétérinaire national. Les manifestants réclamaient la démission de son directeur Jeko Baïtchev. Ils affirment que celui-ci n’a pas rempli la condition européenne d’introduire la traçabilité des animaux, ce qui a fait suspendre les subsides financiers européens.
De leur côté, des agriculteurs du sud-est ont une nouvelle fois manifesté sur la route Kardjali-Momtchilgrad sans pourtant la bloquer cette fois-ci. Ils se sont dit satisfait de la démission de Radin Ouskov, directeur du service régional d’agriculture. (Troud)

JUSTICE

La tribunal militaire régional de Varna a condamné à des peines avec sursit les trois policiers accusés d’avoir délivré un passeport bulgare au trafiquant serbe Budimir Kujovic. L’ancien directeur adjoint de la direction régionale de la police à Razgrad, Todor Dimov, a été condamné à un an et demi, les agents Prodan Gueorguiev - à un an, et Emilian Ivanov - à 6 mois. Le Parquet qui trouve la sanction trop clémente, entend faire appel. (24 heures)

TV

La chaîne de télévision Nova, troisième chaîne à diffusion nationale en terme d’audience, a été racheté par la société suédoise MTG pour 620 millions d’euros. Le suédois détient également 50% des parts des télévisions câblées Diema. Il possède déjà 50 chaînes de télévision dans 24 pays. Le rachat de Nova est son acquisition la plus chère pour le moment. La direction de Nova ne devrait pas changer.
La presse pense que la première chaîne privée bTV sera également vendue dans les prochains mois. (Sega)

ECONOMIE

TURQUIE

Le ministère des Transports a annoncé hier qu’à compter du 1er septembre, la Turquie introduira des taxes pour les poids lourds bulgares transitant par son territoire. Cette mesure ferait suite à la taxe de 83 euros que la Bulgarie a introduit pour chaque poids lourd turc transitant par le territoire bulgare.
Selon les exigences de l’Union européenne, la Bulgarie a été obligée d’appliquer cette mesure concernant tous les camions transitant par son territoire qui n’appartiennent pas à des pays membres de l’UE.
En signe de protestation, les camionneurs turcs entendent contourner la Bulgarie. D’autres déposeront leurs marchandises à la frontière qui sera transportée vers l’Europe par des camions européens. Les poids lourds turcs transitant par la Bulgarie vers l’Europe sont deux fois plus nombreux que les camions bulgares qui traversent la frontière bulgaro-turque, mais cette taxe devrait également être exigée aux autobus et aux voitures bulgares transitant par le territoire turc. (Sega, Standart, Novinar)

BOURGAS-ALEXANDROUPOLIS

Le consultant financier pour la réalisation du projet de construction de l’oléoduc Bourgas-Alexandroupolis sera choisi entre trois banques : « Société générale », « Lazard » et « Citygroup ». Le choix définitif aura lieu en août. Selon les dernières estimations, les travaux de construction devront débuter au début de 2009 et être achevés en 2013.(Sega)

RELATIONS INTERNATIONALES

ETATS-UNIS

La nouvelle ambassadrice des Etats-Unis en Bulgarie, Nancy McEldowney, se félicite de sa nomination à ce poste à Sofia », note Sega en se référant à la publication électronique « Tampbay »
Mme McEldowney (49 ans) se rendra à Sofia dans environ deux semaines. Selon celle-ci, la Bulgarie fait partie des endroits les plus beaux en Europe. « La Bulgarie est notre alliée au sein de l’OTAN, elle est un pays démocratique à l’économie de marché libre. Elle est membre de l’UE et ami des Etats-Unis. Sofia est notre partenaire dans le domaine de l’économie et des fournitures d’énergie, ainsi que dans la lutte contre le terrorisme et le crime international », a déclaré Mme McEldowney devant « Tampbay ». (Sega, Troud)

SERBIE

L’ambassadeur de Serbie en Bulgarie, Danilo Vucetic, est rentré à Sofia. Il a déclaré que « nous sommes des voisins et nous avons l’intérêt de développer nos relations bilatérales dans tous les domaines ».
M. Vucetic avait été convoqué à Belgrade il y a cinq mois, lorsque la Bulgarie avait reconnu l’indépendance du Kosovo.
L’ambassadeur de Serbie espère pouvoir négocier pour l’allègement du régime de visas et compter sur le soutien concret de la Bulgarie en vue de l’adhésion de la Serbie à l’UE d’ici la fin de l’année. Il s’est d’ores et déjà entretenu avec le ministre des Affaires étrangères, M. Kalfine, le Président Parvanov et des diplomates. Il ressort de ces entretiens que la Bulgarie n’hésitera pas à soutenir Belgrade en vue de son intégration à l’Europe. M. Danilo Vucetic a, pour sa part, déclaré que la Serbie n’entendait pas créer des obstacles aux investisseurs bulgares dans son pays. (Douma)

RUBRIQUE FRANCE

MONTUPET / INVESTISSEMENTS

Le Gouvernement a débloqué la somme de 1,959 millions de leva pour l’électrification de l’usine « Parc industriel -Roussé ». Cette somme est indispensable pour la réalisation du plan d’investissement de la compagnie française « Montupet » . L’usine produira des pièces de rechange en aluminium pour « Renault », « Peugeot », « Audi » et « Ford ». L’objectif est que cette usine devienne le centre de production de « Montupet » en Europe. (Standart)

L’INTERVIEW DU JOUR

Roumen OVTCHAROV, ancien ministre de l’économie et de l’énergie
(Troud , p. 12)
« Le PSB (parti socialiste bulgare) a l’obligation de gouverner à nouveau »

- Quelle est la portée selon vous, M. OVTCHAROV, du retrait récent par la Commission européenne de l’accréditation accordées à deux agences du programme PHARE ?
Cela ne signifie pas que nous avons perdu les fonds européens. On aura de nouveau les accréditations restituées. En effet, une de nos erreurs serait de croire que notre entrée dans l’UE au 1er janvier 2007 suffisait à elle seule à ce que notre intégration en Europe soit effective, alors que le notre travail ne commence que maintenant et nous devons l’effectuer.

- Croyez-vous que nos partenaires européens et les Bulgares attendent quelque chose qui pourrait prouver que le gouvernement a la volonté réelle de conduire des changements ?
Apparemment sous le terme de « changements » vous entendez des démissions. Je n’apprécie pas cette tendance très bulgare de chercher d’abord des responsables, au lieu de résoudre les problèmes. Aujourd’hui, ce qui compte avant tout n’est pas de trouver et punir le responsable, mais de savoir comment nous allons corriger notre erreur. A mon sens, les démissions ne vont pas améliorer nos rapports avec la Commission européenne.

- Peut-on attendre des changements au gouvernement en septembre ?
Je suis adepte de l’idée que le célèbre excès budgétaire doit être utilisé d’une façon raisonnable et transparente et j’ai proposé moi même que cette question soit débattue au parlement. Mais il y a un autre problème, de nature politique. Tout changement dans le budget change les équilibres financiers, à partir desquels on commencera à réfléchir l’année prochaine.

- Vous avez des inquiétudes sur le développement économique du pays ?
Non, je m’inquiète surtout des commentaires sur la partie dépenses du budget. Je tiens à souligner tout de même que la Bulgarie représente aujourd’hui un îlot de stabilité dans une conjoncture économique actuelle complexe au plan mondial. J’ai lu quelque part que concernant des changements dans l’afflux des investissements il n’y a rien de tel. Pour les cinq premiers mois les investissements représentent 200 millions de levas de plus par rapport à l’année dernière.

- Considérez vous que le PSB a effectivement l’énergie pour gouverner ?
Le PSB a l’obligation de participer encore une fois au gouvernement.
Il est évident qu ‘il n’a pas d’autres partis politiques sur la scène politique. Ainsi, les problèmes de la Bulgarie ne seront pas résolus par les braves hommes qui viennent pour la sauver, mais par les partis politiques responsables de leurs actes.

Dernière modification : 01/08/2008

Haut de page