22 janvier 2019 - Journée franco-allemande et signature du Traité d’Aix-la-Chappelle [bg]

Le 22 janvier 2019, les ambassades de France et d’Allemagne en Bulgarie ont conjointement célébré la Journée franco-allemande à l’occasion de la signature par le président de la République, Emmanuel Macron, et la chancelière d’Allemagne, Angela Merkel, d’un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand à Aix-la-Chapelle.

Le matin, les ambassadeurs de France, M. Eric Lebédel, et d’Allemagne, M. Herbert Salber, ont donné une interview commune à l’émission « Tazi sutrin » sur bTV pour présenter les grandes lignes du nouveau traité. Une tribune, signée par les deux ambassadeurs et publiée le même jour dans le quotidien 24 Heures, met en valeur la coopération franco-allemande en Bulgarie, l’importance du traité d’Aix-la-Chapelle pour l’intégration européenne, et rappelle le contexte historique du traité de l’Élysée de 1963 dont il s’inspire.

Le soir, les deux ambassadeurs ont offert une réception conjointe à la résidence de France qui a réuni des représentants des autorités, du corps diplomatique, des médias, des organisations non-gouvernementales et d’autres personnalités publiques. Des lycéens du Lycée français Victor Hugo de Sofia, du Lycée Alphonse de Lamartine et du Deutsche Schule Sofia ont récité des œuvres de Victor Hugo, d’Ivan Vazov et de Bertolt Brecht.

Le nouveau traité d’Aix-la-Chapelle s’appuie sur le socle fondateur du Traité de l’Élysée de 1963, qui a largement contribué à la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne, pour viser un nouvel objectif de convergence accrue entre la France et l’Allemagne et préparer les deux pays aux défis auxquels ils sont confrontés au XXIe siècle.

Le traité d’Aix-la-Chapelle renforce les liens déjà étroits entre l’Allemagne et la France, notamment dans les domaines de la politique économique, de la politique étrangère et de sécurité, de l’éducation et de la culture, de la recherche et de la technologie, du climat et de l’environnement, ainsi qu’en matière de coopération entre les régions frontalières et entre les sociétés civiles. Les deux pays visent ainsi à approfondir leur engagement commun en faveur de la sécurité et de la prospérité de leurs citoyens, dans le cadre d’une Europe plus souveraine, unie et démocratique.

Consulter le texte intégral du traité :

PDF - 199.7 ko
(PDF - 199.7 ko)

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 24/01/2019

Haut de page