Enseignement supérieur

Enseignement

Informations sur le système universitaire local :

Les 51 établissements d’enseignement supérieur bulgares accueillent environ 250 000 étudiants chaque année. La volonté des élèves de poursuivre des études supérieures s’impose à cause du risque de chômage et en raison de la faiblesse des salaires. Beaucoup vont étudier à l’étranger, principalement en Allemagne et en France.
Les universités recrutent sur concours et plus rarement sur présentation du diplôme de fin d’études (matura, récemment créée) et offrent des formations dans toutes les disciplines.
Les cursus permettent de choisir entre les formations courtes (trois années : « bakalavăr professionnel » équivalent de notre licence professionnelle), semi-longues (quatre années : « bakalavăr », équivalent de notre licence) et longues (en général trois semestres : « magistăr », équivalent de notre master). Les études doctorales, accessibles par concours, durent au moins trois ans après le « magistăr ».

Peu onéreuses pour les étudiants reçus au concours (entre 75 et 300 euros par an selon les spécialités dans les établissements publics), les études sont payantes pour les autres (entre 500 et 900 euros par an selon les spécialités dans les établissements publics). Il y a cependant de nombreuses exceptions à cette règle, notamment pour les programmes de « magistăr », et les établissements privés (au nombre de 16) peuvent être beaucoup plus chers.

Études francophones en Bulgarie :

Il existe des possibilités pour des étudiants français de poursuivre des études supérieures en Bulgarie, notamment dans les sept filières francophones. Les conditions d’études sont bonnes, et le coût de la vie étudiante (notamment du logement) est beaucoup plus faible qu’en France. Depuis l’adhésion du pays à l’Union Européenne en 2007, les diplômes français sont reconnus par le Ministère bulgare de l’Education, même si cette reconnaissance est parfois soumise au aléas de la bureaucratie.

Il existe sept filières francophones dans les universités bulgares, dans les domaines de l’administration et de la gestion (IFAG Sofia), de l’économie et du management (Université Saint-Clément de Sofia), des sciences politiques (Nouvelle Université Bulgare à Sofia), de la chimie industrielle (Université de technologie chimique de Sofia), du génie électrique et informatique (Université technique de Sofia), des technologies alimentaires (Plovdiv) et de la gestion hôtelière (Albena près de Varna).

Boursiers français en Bulgarie :

Chaque année, une commission mixte franco-bulgare sélectionne sur dossier 15 à 20 étudiants français qui bénéficient d’une bourse pour un séjour en Bulgarie. Deux types d’aides sont accordés :
Des bourses de stages linguistiques.
Un mois au cours de l’été à Sofia ou à Veliko Tărnovo. Les étudiants bénéficiaires sont généralement inscrits à l’INALCO ou dans des départements d’études slaves d’autres universités.
Des bourses pour un séjour d’étude ou de recherche : leur durée varie de 2 à 9 mois. Elles sont accordées pour toutes les disciplines.
Des renseignements complémentaires sur les procédures peuvent être obtenus auprès de :

· l’Ambassade de Bulgarie en France

1, avenue Rapp - 75007 Paris

Tél. : 01 45 51 85 90

Télécopie : 01 45 51 18 68

· Ministère des Affaires étrangères
Direction Générale de la Coopération internationale et du développement
Direction de la Coopération scientifique, universitaire et de recherche. Division de la formation des Français à l’étranger
244, boulevard Saint-Germain - 75303 Paris 07 SP

Tél. : 01 43 17 90 00

Télécopie : 01 43 17 92 08

Dernière modification : 05/12/2018

Haut de page