Informations relatives à la détection d’’iode 131, élément radioactif dans l’atmosphère de plusieurs pays d’Europe centrale

Depuis quelques jours, les organismes de plusieurs pays d’’Europe centrale et occidentale, chargés de la surveillance de la radioactivité avaient fait état de la présence de traces d’’iode 131, élément radioactif, dans l’’atmosphère. Cette information a été portée à la connaissance du public par l’AIEA (Agence Internationale de l’’Energie Atomique) le 11 novembre. Dans son communiqué, l’’AIEA précisait que les niveaux mesurés étaient extrêmement faibles, très inférieurs à la limite maximale admissible, et donc ne présentaient aucun risque sanitaire pour la population.

Le 17 novembre, la Hongrie, par un communiqué à l’’AIEA, a indiqué que ces relâchements d’’iode 131 proviendraient d’’une défaillance de l’’unité de production de l’’Institut des isotopes (Izotop Intezet Kft) de Budapest. Les causes de ces rejets dans l’atmosphère font actuellement l’objet d’une enquête.

Izotop Intezet Kft (Institut des isotopes) de Budapest est un institut privé spécialisé dans la production de radioéléments pour le secteur médical : traitement de certaines affections (cancers notamment) et diagnostics tels que l’’imagerie par scintigraphie, ainsi que pour certaines applications industrielles telles que le contrôle de soudures.

Dernière modification : 16/12/2011

Haut de page