Jeudi 10 mai

Politique

La Bulgarie a commémoré la Journée de l’Europe par plusieurs manifestations politiques et culturelles. Le président Roumen Radev, la vice-présidente Iliana Yotova, la présidente de l’Assemblée nationale Tsveta Karayantcheva, le vice-premier ministre Krassimir Karakatchanov, le ministre de la présidence bulgare du Conseil de l’UE Liliana Pavlova, la présidente du PSB Kornelia Ninova et la maire de Sofia Yordanka Fandakova ont participé à la cérémonie de lever du drapeau européen devant la présidence de la République. A cette occasion, les partis politiques ont fait des déclarations de la tribune de l’Assemblée nationale. Dragomir Stoynev, vice-président du groupe parlementaire du PSB, a insisté qu’il convient de commémorer également le 9 mai 1945 sans lequel il n’y aurait pas eu le 9 mai 1950 et a averti que la haine à l’égard de la Russie, qui fait partie de l’Europe, est dangereuse. Kornelia Ninova, présidente du PSB, et Volen Siderov, président d’Ataka, et des députés de leurs partis ont déposé des gerbes devant le monument de l’armée soviétique. (tous médias)

Vesselin Marechki, président du parti Volonté, a rendu compte sur Facebook de sa participation au défilé à l’occasion du 9 mai en Russie en souhaitant la « Bonne fête » à tous les Européens à qui il rappelle que « des dizaines de millions de soldats de 61 Etats ont sacrifié leur vie pour que l’Europe et nous existions aujourd’hui ». Il illustre ce poste par une photo de lui prise sur la Place rouge. (tous médias)

Dans une interview accordée à 24 tchassa, Gueorgui Anguelov de l’Open society Institute apporte des précisions relatives à l’analyse de cet Institut, publiée hier et consacrée aux scénarios d’amélioration du niveau de vie en Europe centrale et orientale. Il souligne que la Bulgarie peut intégrer le groupe d’Etats membres qui se développent plus vite afin d’avoir une croissance économique plus importante d’au moins 0,5% que l’actuelle et d’atteindre ainsi le niveau de revenus dans les pays occidentaux d’ici 2035. L’entrée dans l’antichambre de la zone euro aura, en soi, un impact positif sur l’économie, explique-t-il. (24 tchassa)

« Les revenus des Bulgares atteindront le niveau moyen des revenus dans l’UE d’ici 10 ans », a déclaré Ekaterina Zaharieva, vice-première ministre et ministre des affaires étrangères, qui a participé à une enceinte consacrée au niveau des revenus dans les pays des Balkans occidentaux, organisée par la Confédération nationale des syndicats en Bulgarie (KNSB). Les syndicats de ces pays, qui ont présenté leur position commune pour le sommet du 17 mai, ont insisté pour que les revenus augmentent et que des syndicats et des travailleurs participent au processus de négociations. Pour sa part, Plamen Dimitrov, président de la KNSB, a appelé l’UE à « combler le plus rapidement possible l’abîme entre les pays de l’Europe occidentale et ceux de l’Europe orientale », tout en précisant que le salaire moyen net est de 450 euros en Bulgarie, de 456 euros en Serbie et de 512 euros au Monténégro. Selon les données présentées, le salaire moyen net dans les pays des Balkans occidentaux est de 5 à 10 fois inférieur à celui dans les anciens Etats membres de l’UE. (tous media)

Selon Eurostat, la Bulgarie est le sixième Etat membre dont la population vieillit le plus vite avec un coefficient de dépendance de 31,8% par rapport à une moyenne européenne de 29,9%. Selon les dernières données démographiques de l’Institut national de la statistique, à la fin de 2017, le nombre de Bulgares de plus de 65 ans s’élève à 1 481 908, soit 21% de la population, alors que celui des actifs (salariés ou chômeurs) de 15 à 65 ans est de 3 277 100. (Sega)

Le projet d’amendement à la Loi sur l’enregistrement civil en vue de la dérogation pour les ressortissants étrangers naturalisés sur la base de la preuve de leurs origines bulgares à la restriction relative au nombre de personnes pouvant être domiciliées à une même adresse, introduite en 2015 afin de limiter le « tourisme électoral », a été adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale. « Cela n’a rien à voir avec le tourisme électoral », a déclaré Danaïl Kirilov, président de la commission des affaires juridiques, en arguant, en réponse au MDL qui s’est opposé à l’amendement proposé, des problèmes que rencontrent actuellement les régions de Kyustendil et de Blagoevgrad en raison de cette contrainte. (24 tchassa)

Les députés ont majoritairement soutenu le vote en première lecture des amendements à la loi sur la protection contre les violences domestiques, proposées par le PSB (118 voix « pour » et 2 abstentions). Le projet prévoit, entre autres, la mise en place d’au moins un centre de crise par région pour les victimes de violences domestiques. Là où de tels centres n’existent pas, le gouvernement devrait s’engager à les créer dans un délai de deux mois à compter de l’entrée en vigueur des amendements. L’idée des auteurs du projet est de mettre en place des mesures susceptibles de remplacer celles proposées par la Convention d’Istanbul. (Sega)

Défense

Le ministre de la défense Krassimir Karakatchanov s’est dit prêt à démissionner si les projets de modernisation de l’armée ne démarrent pas. « Il n’est pas possible qu’ils ne démarrent pas. Mais au cas où rien ne se passe, comme on dit dans les casernes, fin de service et vivement la quille », a-t-il indiqué dans une interview sur la bTV. Le Conseil des ministres a dû ajourner à mercredi prochain l’examen des deux projets d’acquisition de chasseurs et de blindés en raison de la « méticulosité » du ministère des finances, appelé à « veiller à ce que pas un centime de plus ne soit dépensé pour la défense nationale », a expliqué mi-figue, mi-raisin le ministre. Il s’est dit également confiant que d’ici la fin du mois, le projet d’acquisition de nouveaux navires pour la marine démarrerait. (dnevnik.bg)

KTB

Le procès sur la faillite de la KTB a pu enfin commencer hier sur le fond par la lecture des conclusions (5 000 pages) de l’acte d’accusation qui est de 11 000 pages au total. Ina Loultcheva, avocate de 2 des 17 accusés s’est opposée à l’ordre de la juge Virginia Petrova de rester debout pendant cette lecture qui durera plusieurs jours à raison d’au moins 8 heures par jour. (Sega)

Justice

Dans une analyse critique suscitée par le refus de la chambre du siège du Conseil supérieur de la magistrature de soumettre la justice administrative à l’analyse de la part du service d’appui à la réforme structurelle de la Commission européenne, Doroteya Datchkova de Sega espère que l’adoption de la proposition de la Commission européenne consistant à conditionner la répartition des fonds de cohésion au respect de l’Etat de droit aboutira un jour à la réalisation de cette analyse. (Sega)

Cinq personnes dont deux agents de la Caisse régionale d’Assurance maladie ont été arrêtées pour dessous de table de manière spectaculaire à Plovdiv. Selon des témoins, une importante quantité de billets de banque a été sortie de leur voiture. (tous médias)

Energie

Le futur hub gazier Balkan, qui devrait être construit près de Varna, a été classé « site d’importance nationale ». Le fait qu’un projet, dont on ne connaît pas encore la viabilité économique parce qu’aucune étude de faisabilité n’a été réalisée pour l’instant, soit ainsi qualifié démontre le caractère politique hautement sensible du futur ouvrage, observe Standart. Huit autres projets d’ouvrages gaziers de l’entreprise publique Bulgartransgaz ont été également déclarés d’importance nationale. (Standart, 24 Tchassa)

Balkans

Le gouvernement a approuvé la composition de la partie bulgare de la commission multidisciplinaire bulgaro-macédonienne qui doit être créée aux termes du traité de bon voisinage signé avec l’ARYM en août 2017. Cette commission multidisciplinaire, appelée à résoudre les dissensions nationales émaillant l’histoire commune des deux pays, sera coprésidée par la ministre des affaires étrangères Ekaterina Zaharieva et les historiens Anguel Dimitrov, ancien ambassadeur à Skopje, et Naoum Kaïtchev, ancien consul général à Bitola. Elle aura pour membres les historiens Momtchil Metodiev, Ivan Iltchev, Daniel Vatchkov, Filip Topalov et Boni Petrounova : des personnalités à réputation incontestable et dotées d’une expérience diplomatique, a indiqué Mme Zaharieva. (tous media)

Europe

Une réunion du PPE est prévue à Sofia le 16 mai prochain, à la veille du sommet UE-Balkans. Le forum sera présidé par le président du parti Joseph Daul. Les présidents du Conseil de l’UE, de la Commission et du Parlement européens sont également invités. Y participeront également des leaders de partis au sein du PPE des pays des Balkans occidentaux. (Troud)

Le premier ministre espagnol se rendra à Sofia le 15 mai prochain pour participer au forum du PPE. Dnevnik commente que le programme de Mariano Rajoy est connu jusqu’au 16 mai et qu’il n’était toujours pas confirmé s’il participerait au sommet UE-Balkans. L’Espagne avait prévenu qu’il était possible qu’elle boycotte le sommet en raison de la présence de président du Kosovo. Lors de sa visite à Sofia, M. Rajoy s’entretiendra avec son homologue bulgare. (Dnevnik, Troud)

France

Sega publie l’analyse d’Adelina Marini, ancienne journaliste à la Radio nationale chargée de la politique étrangère et des affaires européennes et fondatrice du site euinside.eu, qui fait le bilan de l’impact de l’élection du président Macron sur la construction européenne et conclut que « bien que le président Macron n’ait pas pu faire une révolution réformatrice européenne, il a pu rétablir l’équilibre au sein de l’UE qui continue de devoir faire face à la menace de l’euroscepticisme et du populisme, évolue lentement en n’agissant qu’à coup sûr et dont l’avenir dépend des échéances électorales nationales ». (Sega)

Dernière modification : 10/05/2018

Haut de page