Jeudi 11 mars

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 269 579 (+ 2 774 en 24h)
• Nombre de guérisons : 220 049 (+ 2 531 en 24h)
• Nombre de décès : 10 999 (+ 97 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 6 395 (dont 501 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrées : 309 145 (+ 6 995 en 24h)

De plus en plus de régions passent à l’enseignement en distanciel

Après Sofia, plusieurs autres régions ont décidé de passer à l’enseignement à distance pour la plupart des élèves pendant deux, voire trois semaines : Blagoevgrad, Vratsa, Yambol, Bourgas, Pléven… Ces mesures sont parfois accompagnées de restrictions supplémentaires, comme par exemple la fermeture des salles de sport, des cinémas et des théâtres, ainsi que la suspension des conférences et des séminaires en présentiel. Interrogé sur l’éventualité de la mise en place d’un confinement strict au niveau national, le ministre de la Santé, Kostadin Anguelov, a répondu : « Je pense que la société bulgare, à ce stade, n’est pas prête pour ce type de décision. Non qu’une telle décision ne soit pas justifiée du point de vue médical, mais parce que les gens n’y sont pas prêts. […] On ne peut pas imposer des mesures lorsque les gens ne sont pas convaincus de la nécessité de ces mesures. »
Aujourd’hui débute la vaccination des personnes qui se sont inscrites sur la nouvelle plateforme en ligne. Bien qu’il soit possible de choisir son vaccin préféré lors de la demande en ligne, les vaccinations se feront en fonction de la disponibilité des produits. À ce stade, c’est celui d’AstraZeneca qui sera utilisé, le vaccin de Pfizer/BioNTech étant réservé aux membres des bureaux de vote pour les élections du 4 avril. (tous médias)

Justice

Les procureurs du CSM surpris du courrier du Parquet européen concernant les candidatures bulgares de procureurs délégués

Lors d’une réunion hier, les membres du collège des procureurs au Conseil supérieur de la magistrature ont examiné, en 35 minutes, le courrier envoyé fin février par le Parquet européen concernant les dix candidatures bulgares de procureurs délégués européens. Des publications dans les media bulgares ont révélé que la nouvelle institution européenne n’était pas satisfaite de sept des dix candidatures, considérées comme peu appropriées aux missions du Parquet européen. Il a été décidé à l’unanimité que le collège des procureurs enverrait des réponses détaillées aux questions posées par le procureur général européen Laura Kovesi, ainsi qu’un complément d’information quant aux biographies professionnelles des candidats. Comme il s’agit de données personnelles, la réponse bulgare sera confidentielle. La position du procureur général Ivan Guechev, largement partagée par plusieurs membres du CSM qui sont intervenus lors du débat, est que « la procédure de nomination n’a pas encore aboutie et [qu’]il est hors de question de dire que certaines candidatures ont été rejetées ». « Il est normal que des questions soient soulevées dans le cadre des procédures. La bonne pratique européenne, que nous appliquons avec nos collègues, est de clarifier, dans un entretien entre partenaires, les questions en suspens », a précisé M. Guechev. Par ailleurs, la discussion a permis de voir que les procureurs du CSM continuent à la fois de soutenir fermement les candidatures sélectionnées le 13 février dernier, et d’estimer que la procédure bulgare de sélection a été objective et transparente. (tous media)

Médias

L’organisation « Reporters sans frontières » a donné 10 recommandations pour sauver les médias en Bulgarie

L’organisation « Reporters sans frontières » (RSF) a publié hier 10 recommandations adressées à l’ensemble des partis politiques bulgares, en vue de sortir la liberté de la presse de l’impasse. L’organisation espère « nourrir le débat sur l’amélioration de la liberté des médias avant une échéance électorale décisive ». Les propositions, qui ont été préalablement consultées par des experts des médias bulgares, concernent la sécurité des journalistes, l’accès des médias à l’information publique, la déontologie journalistique et la nécessité d’un financement transparent des médias. Parmi les idées de RSF figurent notamment : i) la protection des médias contre le harcèlement judicaire sous forme de poursuites arbitraires ou de criminalisation de leur travail, 2) la distribution des fonds publics publicitaires et communicationnels selon des critères clairement définis et transparents, 3) le renforcement de l’indépendance des médias publics etc.
RSF rappelle qu’avec sa 111ème place sur 180 pays, la Bulgarie est le membre de l’Union européenne le plus mal positionné au Classement mondial de la liberté de la presse de RSF. (Euractiv.bg, Rsf.org)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 11/03/2021

Haut de page