Jeudi 12 avril

Politique

Une réforme garantissant les droits des personnes handicapées, des chances de travail et d’éducation inclusive, des conditions de vie dans la dignité, accès à l’environnement architectural et aux transports, c’est ce qu’ont revendiqué hier les manifestants venus protester devant le Conseil des ministres contre la réforme proposée des pensions d’invalidité. Criant « Honte », « Génocide » et « Boïko, descend dans la rue ! », ils n’ont pas réussi à rencontrer le premier ministre. Une note de protestation a été déposée au Conseil des ministres de la part des dix-huit associations nationales de personnes handicapées, organisatrices de la manifestation. Des députés socialistes se sont unis aux protestataires et le PSB a publié une déclaration en leur soutien. « Il ne faut pas douter que l’Etat mettra en œuvre toutes ses ressources pour assurer un meilleur contrôle sur les commissions d’expertise médicale », a commenté le premier ministre Borissov lors de la réunion régulière du Conseil des ministres, tout en soulignant que le budget des pensions d’invalidité (1,7 milliards de leva par an) ne serait pas réduit. (tous media)

Le ministère de l’Intérieur emploie 47 054 personnes, écrit Dnevnik dans le contexte de la polémique déclenchée autour de l’impossibilité de la police d’assurer le maintien de l’ordre public dans les petites localités et le besoin d’une régulation y autorisant la mise en place de services de sécurité privés. Vis-à-vis de la population active, qui est de 3,1 millions de personnes, cela signifie qu’une personne sur soixante-six travaille dans les structures du ministère de l’Intérieur. Les agents y sont groupés en trois catégories : agents de police (35 544 personnes), agents publics (2 438) et salariés (9 072). En août 2017, le GERB a tenu sa promesse électorale d’augmenter les effectifs des policiers sur le terrain dans les petites localités et 934 nouveaux agents ont été recrutés à cette fin. Toutefois, des sources du ministère calculent à 5 000 la pénurie d’agents en tenue. (dnevnik.bg)

Dans son dernier rapport sur l’étude de la démocratie dans 29 anciens Etats communistes, l’ONG « Freedom House » constate qu’« à l’issue d’une longue période marquée par des élections anticipées et des gouvernements intérimaires, la Bulgarie a réalisé des progrès en matière de stabilité politique, de réforme judicaire et d’indépendance de la justice, ce que l’UE a confirmé dans son dernier rapport au titre du MCV ». En revanche, cette ONG souligne « l’importante aggravation du milieu médiatique pendant les dernières années en raison de l’absence de transparence de la propriété et du financement des médias ». Selon son analyse, le GuERB a affirmé sa position dominante alors que le PSB a rétabli son soutien après ses résultats catastrophiques aux élections législatives en 2014, la « fragmentation continue » des partis traditionnels de droite a abouti à leur « disparition complète du parlement ». L’année 2017 est considéré comme ayant été « très favorable » aux nationalistes de la mouvance des Patriotes unis qui a non seulement conservé son statut de troisième force politique mais est devenue un partenaire au sein de la coalition au pouvoir. (denvnik.bg)

Justice

Le TGI de Dobrich a décidé de placer sous contrôlé judicaire (assignation à domicile) Jeliaz Andreev, jeune employé de la société américaine de commerce électronique « AW Tronics » en Bulgarie, accusé par le parquet de l’Etat de Floride d’être impliqué dans un complot visant à violer l’embargo sur la Syrie et dans une fraude portant atteinte aux Etats-Unis. Deux manifestations se tiendront aujourd’hui devant les palais de justice à Sofia et à Dobrich en sa défense. (tous media)

Gueorgui Tantchev, dealer de stupéfiants et récidiviste condamné à un an d’emprisonnement dans un lieu de détention auprès de la prison de Plovdiv, s’est évadé hier du site où il travaillait après avoir demandé au surveillant de le laisser aller voir sa sœur. Selon les statistiques présentées par la ministre de la justice Tsetska Tsatcheva à l’issue de sa rencontre avec les chefs de prison, seuls 3 prisonniers des 51 qui se sont évadés des sites de travail de type ouvert entre 2014 et 2017 n’ont pas été retrouvés. (tous media)

Selon un rapport de l’Inspection de la justice, adopté hier par la chambre du parquet du CSM, des milliers d’enquêtes restent bloquées pendant des mois voire des années (parfois entre 6 et 8 ans) en raison de la lenteur des conclusions d’expertises à l’origine de laquelle seraient l’absence d’experts et la très importante charge de travail des spécialistes de l’Institut national de la criminalistique dont relèvent essentiellement les conclusions des expertises de l’ADN. (tous media)

Défense

L’Etat doit promouvoir et soutenir de façon plus active les entreprises relevant de l’industrie de la défense, a indiqué le président de la République Roumen Radev lors de sa rencontre de travail avec des représentants du secteur militaro-industriel. Le chef de l’Etat a aussi exprimé sa profonde conviction que la Bulgarie devrait développer des productions hautement technologiques et à forte valeur ajoutée. La modernisation de l’armée bulgare devrait être menée parallèlement avec les programmes concernés de coopération industrielle. Il faut également amender la législation bulgare en vue de permettre aux entreprises militaires bulgares de participer à des projets européens en matière de défense, a souligné M. Radev. (24 Tchassa, Douma)

Énergie

Les trois distributeurs d’énergie électrique en Bulgarie, ČEZ, EVN et Energo-Pro, ont demandé une augmentation des tarifs de l’électricité à partir du 1er juillet prochain. Alors que les demandes d’augmentation d’EVN et Energo-Pro sont de l’ordre de 5 à 7%, ČEZ a calculé à 51% la hausse du tarif nuit et à 5% celle du tarif jour, ainsi qu’à 35% et 34% l’augmentation des prix d’accès au réseau et de transport. D’après Sega, ces deux dernières composantes forment un quart du prix de l’énergie consommée. La présidente du PSB Kornelia Ninova, profitant de cette information, a de nouveau posé la question de savoir si le gouvernement soutient toujours la vente de l’opérateur ČEZ à la petite société Inercom. (tous media)

Environnement

Le ministre de l’environnement et de l’eau Neno Dimov cherche des alliés parmi ses homologues européens en vue de l’adoption d’un règlement susceptible de contraindre les pays qui introduisent des mesures anti-diesel de restreindre l’exportation de véhicules polluants vers d’autres Etats membres. Sur la BNT, il a souligné que de telles mesures distordent le marché et il serait normal que l’auteur de la distorsion prévoie la protection des autres. La Bulgarie, quant à elle, envisage de hausser drastiquement la taxe écologique sur les voitures âgées de plus de cinq ans, a indiqué M. Dimov. (dnevnik.bg)

« Un million de véhicules sont tellement vieux qu’ils n’ont pas de place sur les routes » : interview avec Boïko Ranovski, directeur de la police routière. 65% des voitures en Bulgarie sont âgées de plus de 15 ans et un million ont plus de 20 ans. (Sega)

Europe

La ministre en charge de la présidence bulgare du Conseil de l’UE a présenté hier un bilan des trois premiers mois de la PBUE. La Bulgarie a organisé 100 rencontres à Sofia et 670 réunions des organes subsidiaires du Conseil de l’UE, a précisé Liliana Pavlova. Elle a commenté que la Bulgarie avait montré même aux plus grands sceptiques qu’elle était bien préparée pour gérer la présidence de l’Union. « Les dossiers concernant l’environnement et le climat, le règlement financier, le financement des partis politiques et les travailleurs détachés ont été clos. Les trois mois suivants seront plus compliqués et nous nous attendons a de difficiles débats », a ajouté Mme Pavlova. (tous media)

La commissaire européenne en charge du marché numérique a réuni hier à Bruxelles des journalistes bulgares pour leur présenter les projets de la Commission dans le domaine de la lutte contre les fausses nouvelles. Pour l’instant, la Commission ne proposerait pas de législation précise concernant les fausses actualités, en raison du manque de définition concrète à niveau européen de ce phénomène, a expliqué Maria Gabriel. Le terme « fausses nouvelles » serait également remplacé par « désinformation en ligne » dans les documents européens. (tous media)

Les journaux consacrent plusieurs commentaires aux dernières élections en Hongrie. Dans une interview pour Standart, le politologue Ivo Indjov souligne que la stratégie de Viktor Orban, qui s’est avérée gagnante, était de montrer du doigt comme étant les ennemis principaux du pays l’homme d’affaires George Soros et l’Union européenne. Sous la couverture de protecteur des intérêts hongrois, Orban symbolise « l’autoritarisme doux », estime M. Indjov. Sega fait de son côté un parallèle entre la politique de Viktor Orban et celle de Boïko Borissov : « Observez Orban et pensez à Borissov », titre son commentaire le journal, argumentant que les deux premiers ministres sont à la tête « de régimes hybrides, mixant démocratie et autoritarisme ». (Sega, Standart)

International

Deux Bulgares, condamnés à vie aux Emirats arabes unis pour trafic de stupéfiants, ont été grâciés après douze années d’emprisonnement et pourront rentrer en Bulgarie. La nouvelle a été annoncée à l’issue de l’entretien de la ministre des affaires étrangères Ekaterina Zaharieva avec le ministre de la justice des EAU, Sultan al Badi. Les deux interlocuteurs ont échangé sur les spécificités des systèmes judiciaires des deux pays. (24 Tchassa)

Le Comité juif américain (AJC) a ouvert un bureau à Sofia. C’est sa sixième antenne en Europe après Paris, Berlin, Bruxelles, Rome et Varsovie et elle sera dirigée par l’avocat Victor Melamed, ancien président de la Fédération des sionistes en Bulgarie. (24 Tchassa)

« Des menaces de guerre » titre Standart à sa une, consacre deux autres pages aux réactions internationales à la suite de l’attaque chimique à Duma, en Syrie, et souligne la possibilité d’un conflit militaire entre les Etats-Unis et la Russie. Sur sa page Facebook, l’arabisant Vladimir Tchoukov considère que la possibilité d’une attaque militaire en Syrie est importante à l’aune des discussions au Conseil de sécurité de l’ONU, de l’échec des deux projets de résolution reposant sur une logique différente et des préparatifs militaires. Dans 24 tchassa, Kapka Todorova analyse la possibilité que « le chaos sanglant en Syrie donne lieu à une guerre globale ». (tous media)

Balkans

Le premier ministre de la Bosnie-Herzégovine se rend aujourd’hui en visite à Sofia et s’entretiendra avec son homologue bulgare et avec le Président de la République. L’accent sera mis sur les relations bilatérales ainsi que sur la réforme du Code électoral pour laquelle le président Denis Zvizdic avait demandé aide et expertise de la part de la Bulgarie. Dnevnik commente que le sujet de la réforme électorale est très sensible dans le pays. Les deux Bosniaques, M. Zvizdic et le titulaire actuel de la Présidence, Bakir Izetbegovic, n’étaient pas invités au dîner officiel qui a réuni les leaders balkaniques et les représentants des communautés serbe et croate en Bosnie, tenu dans le cadre de la Foire économique internationale à Mostar en début de semaine [Ndr Selon la Constitution de la Bosnie-Herzégovine, la présidence du pays est assurée collégialement par trois membres élus au suffrage direct : un Bosniaque et un Croate élus par la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine et un Serbe élu par la République serbe de Bosnie. Ensemble, ils accomplissent un mandat de quatre ans]. (Dnevnik)

Après la publication hier d’un décret du gouvernement turc, les langues bulgare et ukrainienne pourront être désormais enseignées comme matière à option dans les écoles publiques et privées du pays. L’apprentissage de l’anglais reste obligatoire pour les élèves de 7 à 18 ans, ceux-ci pouvant y ajouter également le français ou l’allemand. Les élèves de 13 à 16 ans peuvent choisir en outre l’apprentissage d’une langue entre 40 langues parlées en Turquie ou dans les pays voisins, y compris le géorgien, l’abkhaze ou le kurde. (

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les media bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 12/04/2018

Haut de page