Jeudi 14 mai

LA RÉACTION

LE GOUVERNEMENT SE DIT PRET A ACCUEILLIR LES MACEDONIENS DE PASSEPORT BULGARE, TANDIS QUE L’ASSEMBLEE NATIONALE SOUTIENT L’INTEGRATION DE L’ARYM A L’UE

Après la réunion extraordinaire du Conseil de sécurité auprès du gouvernement, consacrée à la situation en ARYM, le premier ministre Boïko Borissov a présenté devant l’Assemblée nationale les mesures prises par la Bulgarie. Il a déclaré que l’armée bulgare est prête à être déployée à la frontière et que les spécialistes de lutte contre le terrorisme travaillent conjointement avec leurs collègues de l’ARYM. Le ministre de la défense Nikolaï Nentchev a ajouté que l’armée est prête à aider la police dans le contrôle de la frontière. En cas de crise humanitaire, Sofia est préparée à accueillir les quelques 90 000 Macédoniens de passeport bulgare.

Ces annonces viennent en réponse aux affrontements entre la police et des dizaines de membres d’un groupe armé d’origine albanaise, qui ont fait ce weekend 22 morts à Kumanovo. Ces affrontements ont réveillé la crainte d’un conflit similaire à celui de 2001 lorsque les forces armées de l’ARYM avaient affronté des rebelles albanais réclamant davantage de droits pour la minorité albanophone (voir la revue de presse d’hier).

Le 17 mai a été qualifié par le premier ministre bulgare de « date-clé ». Ce jour est prévue une grande manifestation lors de laquelle sera revendiquée la démission du gouvernement de l’ARYM dirigé par Nikola Gruevski (ORIM-PDUNM, conservateurs). Le gouvernement bulgare suit de près le développement de la situation dans le pays voisin.

Les partis parlementaires ont appelé à ce qu’une résolution en faveur de l’élargissement de l’UE dans les Balkans occidentaux soit adoptée par l’Assemblée nationale.

En outre, le Front patriotique s’est déclaré en faveur de la création d’un Fonds pour l’accueil des Macédoniens de passeport bulgare. Il a appelé à une politique proactive de la Bulgarie a l’égard des Balkans, de la stabilité des pays de la région et de leur adhésion à l’UE.

« Nous ne devons pas soutenir le moratoire sur l’élargissement de l’UE », a déclaré Ianaki Stoïlov du PSB.

Le leader du MDL a de son côté rappelé la position de son parti en faveur de l’intégration des pays de la région à l’Union.

Le Front patriotique et ABC se sont déclarés aussi en faveur d’un soutien aux protestations antigouvernementales à Skopje. (tous journaux)

LES RECOMMANDATIONS

LA COMMISSION PRESSE SOFIA D’EFFECTUER, D’ICI DECEMBRE 2015, UN EXAMEN INDEPENDANT DU SECTEUR BANCAIRE
La Commission européenne a publié ses recommandations spécifiques pour chaque pays membre de l’UE. S’agissant de la Bulgarie, ces recommandations portent sur le programme national de réforme de la Bulgarie pour 2015 et le programme de convergence du pays pour 2015, qui ont été présenté par Sofia le 30 avril.

Selon Capital Daily, Bruxelles a « adouci le ton » envers la Bulgarie par rapport aux recommandations précédentes. Mais les médias mettent l’accent sur une nouvelle recommandation qui apparait dans le texte et qui est directement liée à l’affaire KTB – Sofia doit effectuer, d’ici à décembre 2015, un examen indépendant de la qualité des actifs à l’échelle du système et un test de résistance ascendant du secteur bancaire, en étroite collaboration avec les organes européens.

La crise du secteur bancaire a mis en lumière des faiblesses institutionnelles et des failles dans les pratiques de surveillance, estime la Commission. La non-détection par l’organe de surveillance de problèmes notables dans la quatrième plus grande banque du pays, la KTB, souligne les lacunes dans les pratiques de surveillance du secteur financier et dans le contrôle du risque de concentration. La crédibilité de la surveillance bancaire en a été affaiblie, ce qui a soulevé des doutes concernant la santé d’autres pans du secteur financier.

Capital Daily souligne la diminution du nombre de secteurs sous surveillance (de 6 à 5), le secteur de l’énergie n’étant plus montré de doigt. Hormis ce qui a trait au secteur bancaire, au cours de la période 2015-2016 la Bulgarie doit s’attacher :

-  à éviter une détérioration structurelle des finances publiques en 2015 et à opérer un ajustement de 0,5 % du PIB en 2016 ;
-  à développer une approche intégrée pour les groupes en marge du marché du travail, notamment les travailleurs âgés et les jeunes sans emploi ne suivant ni études ni formation ;
-  à adopter la réforme de la loi sur l’enseignement scolaire et à améliorer la scolarisation des enfants issus de milieux défavorisés, en particulier les Roms ;
-  à préparer, en vue de créer un climat plus propice aux investissements, une réforme approfondie du cadre relatif à l’insolvabilité, notamment pour améliorer les mécanismes de pré-insolvabilité et la restructuration extrajudiciaire.
Selon Capital Daily, le document est comme à l’habitude très critique dans l’analyse de la situation, mais le ton des recommandations est bien plus modéré. Sega estime de son côté qu’à la lecture du document, le message implicite de la Commission, est que la Bulgarie n’a fait aucun progrès depuis un an. (tous journaux)

LE FEUILLETON

TV7 ET NEWS7 EN VOIE D’ETRE REPRISES PAR DES INTERETS LIES AU KREMLIN
Les luttes occultes pour la répartition de l’héritage de l’empire d’affaires entourant la KTB se poursuivent. Cette fois-ci c’est la TV7 qui est sur la ligne de mire. Le changement de la propriété de cette chaîne de télévision défraye la chronique depuis un mois. Le nom de l’homme d’affaires grec Yiannis Karagiorgis, proche de l’oligarque russe Malofeev, circule ainsi depuis un bon moment dans les médias. Selon Capital Daily, M. Karagiorgis aurait été présenté à une partie de l’équipe de TV7. Or, le nom de Karagiorgis ne figure pas dans le registre du commerce et des sociétés (RCS).
Le 12 mai, une requête a été déposée au RCS pour qu’on inscrive le nouveau propriétaire unipersonnel de la SAS TV7, la société Primemedia, sise à Bourgas, à la place de Crown media (société immatriculée à Chypre) et Assen Assenov, à qui « le nouveau propriétaire » délègue la direction de la TV7 SAS. La présidence du Conseil d’administration est confiée à Nikolaï Malinov, président du mouvement national Russophiles et représentant, selon ses dires, depuis dix-huit ans de 11 chaînes de télévision russophones dans les Balkans. Yavor Tsakov, ancien agent de la Sûreté d’Etat et ancien journaliste sera vice-président du CA. Le jour même, une demande similaire a été déposée au RCS concernant le changement du propriétaire de la chaîne News7. La société Primemedia déclare également être le propriétaire de cette deuxième chaîne et confie les mêmes responsabilités aux mêmes acteurs à l’exception de Yavor Tsakov, remplacé par l’américain John Hannik.
Dans le même temps, le RCS avait été saisi par la société TC-IME qui s’est opposée à la radiation de Crown Média à l’égard de laquelle celle-ci a une créance 288 millions de leva découlant d’un emprunt contracté auprès de la KTB. Teodora Taneva, directrice exécutive de TC-IME, a précisé dans sa lettre que le seul objectif du transfert de la propriété de TV7 SAS à Prime media consistait à priver Crown media des actions détenues à la SAS TV7. Elle demande que la cession demandée au profit de Prime media ne soit pas inscrite compte tenu du fait que le cessionnaire intermédiaire à qui Crown media avait initialement cédé ses parts n’était pas inscrit au registre du commerce.
Les deux demandes d’inscriptions au RSC sont refusées au motif d’une violation de la Loi de commerce. Celle-ci prévoit que la cession des actions au nouveau propriétaire soit inscrite au RCS avant l’inscription de celui-ci.
Mediapool.bg rappelle la tentative de saisie des serveurs et des autres équipements techniques de TV7 ayant eu lieu dans ses locaux le 30 avril, à la demande des syndics de la KTB (voir les revues du 30 avril et du 4 mai). Les 2,5 millions de leva réclamés constituent un montant insignifiant par rapport aux 288 millions de leva qui ont été octroyé à la Chaîne par l’intermédiaire de la société TC-IME, conclut mediapool.bg. (Capital Daily, mediapool.bg)

Word - 196.8 ko
(Word - 196.8 ko)

Dernière modification : 14/05/2015

Haut de page