Jeudi 15 octobre

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées :
26 593 (+ 819 en 24h)
• Nombre de guérisons : 16 489 (+ 350 en 24h)
• Nombre de décès : 929 (+ 6 en 24h)

A sa conférence de presse hebdomadaire, le Centre opérationnel national a recommandé aux citoyens de limiter au maximum leurs déplacements vers deux villes à taux élevé de personnes contaminées (plus de 120 personnes pour 100 000) : Blagoevgrad (Sud-Ouest) et Targovichté (Nord-Est). Dans cette dernière, à partir du 15 octobre les élèves des deux plus grandes écoles suivront leurs cours en ligne.

Hier, lors de la réunion du Conseil des ministres, le premier ministre Borissov a de nouveau assuré que rien n’impose la mise en place de restrictions complémentaires : « Nous devons tous respecter les mesures existantes : distance, désinfection, port de masques et attention accrue. Cela suffit pour nous protéger ». (tous media)

Politique

Le parlement rejette la demande du PSB et du MDL sur la démission de la présidente de l’Assemblée nationale

Après plus de quatre heures de débats houleux, les députés ont rejeté la demande déposée par le PSB et le MDL en vue de la démission de Tsvéta Karayantchéva en tant que présidente de l’Assemblée nationale. Mme Karayantchéva a été soutenue par 126 députés du GERB, des « Patriotes unis » et de « Volonté », alors que 97 ont voté pour sa démission. Au début des discussions, la présidente du PSB, Kornélia Ninova, a présenté les arguments des socialistes, en accusant Mme Karayantchéva de ne pas respecter la Constitution et le règlement interne du Parlement, d’avoir insulté des citoyens, d’avoir porté atteinte à la renommée du Parlement, d’avoir isolé les médias, d’avoir fait du Parlement un annexe du premier ministre, etc. Pour sa part, Mme Karayantchéva a nié ces accusations, en ajoutant : « Je ne suis pas sans péché, et je n’ai jamais affirmé l’être ». (tous médias)

Des amendements à la Loi sur l’état d’urgence passés au milieu de vives protestations

Sur proposition du GERB, le parlement a amendé hier la Loi sur les mesures et les actions pendant l’état d’urgence (appliquée au cours des deux premiers mois de la propagation de l’épidémie de Covid 19). Les amendements ont été passés via les dispositions transitoires et finales de la Loi sur les brevets et l’enregistrement des modèles d’utilité. La modification porte sur le prolongement des compétences spéciales des autorités de gestion des fonds structurels et d’investissement européens durant la période de l’état d’urgence. Leur durée a été prolongée jusqu’à la fin de de la situation épidémique d’urgence (c’est ainsi qu’a été rebaptisé, en mai dernier, l’état d’urgence) et neuf mois après la levée de celle-ci. Les compétences spéciales des autorités de gestion autorisent celles-ci à modifier unilatéralement des mesures de subvention en fonction des mesures d’urgence, à octroyer des subventions suivant des règles simplifiées, à réduire les délais des procédures, etc. Vu la complexité du sujet, le député Ivan Ivanov (PSB) a demandé que soit invité pour des explications le vice-premier ministre chargé des fonds européens, Tomislav Dontchev, mais sa proposition a été rejetée par la majorité malgré les vives protestations. (Sega)

Des étudiants protestent contre la dégradation de la justice devant l’Université de Sofia

Des étudiants de différentes universités ont répondu à l’appel de leurs collègues de la Faculté de droit de l’Université de Sofia de venir protester ce matin, à partir de 07h30, devant l’entrée principale de celle-ci. Ils ont revendiqué la démission du gouvernement et du procureur général. Un des organisateurs, Volen Vouchkov, a indiqué que les étudiants étaient dans la rue au premier jour des manifestations, mais qu’ils avaient décidé de s’identifier comme un groupe actif de protestation. « Ce qui nous unit, c’est la méfiance et le dégoût de toutes les scandales qu’on voit ces derniers mois », a déclaré un autre étudiant sur bTV. Le long de la façade de l’université était suspendue une énorme pancarte « Démission ». (dnevnik.bg)

Justice

Le procureur général présente son rapport à la commission juridique du Parlement

Le procureur général, Ivan Gueshev a présenté hier, devant la commission juridique du Parlement, le rapport sur les premiers huit mois de travail du Parquet depuis sa prise de fonctions officielle. Quelques députés PSB ont posé des questions, notamment sur les affaires impliquant des figures politiques (les enregistrements audio avec la voix du premier ministre, l’Appartementgate, la vérification de la privatisation, l’affaire KTB, l’arrestation télévisée de l’ancien ministre de l’environnement etc). L’audition du procureur a permis de comprendre notamment les points suivants : le premier ministre a été convoqué à trois reprises pour donner des explications dans le cadre de trois enquêtes différentes, le taux de fraude téléphonique a baissé de 20 %, deux enquêtes sont ouvertes sur l’affaire des « Huit nains » portant sur des infractions graves commises par des agents du Parquet spécialisé etc. Enfin, à la question relative au mécanisme d’enquête à l’égard du procureur général, il a affirmé qu’ « il n’y a pas de danger qu’il commette un délit lors de l’exercice de ses fonctions ».

La réunion s’est animée lorsqu’un activiste de la Bulgarie démocratique a jeté vers le procureur général, des faux billets avec le visage du premier ministre, avant d’être immédiatement sorti de la salle. (Dnevnik, Mediapool)

Le Parquet demande une accélération du procès pénal

Hier, lors d’un briefing du Parquet, le procureur général et le conseil d’expert formé au mois de mai, ont proposé des amendements législatifs visant à permettre la simplification du cadre formel de la procédure pénale, l’introduction d’un degré de preuve moins élevé, l’élargissement des compétences des procureurs militaires ainsi que l’optimisation des sources recueillies par les enquêteurs. Le parquet propose encore une simplification des actes d’accusation ainsi que de ne pas reconnaître comme invalides les preuves recueillies suite à une violation formelle commise dans le processus de récolte des preuves.
La proposition du Ministère public d’accélérer le processus pénal, en abaissant les exigences en matière de récolte des preuves, a provoqué des réactions divergentes au sein du milieu juridique. Les propositions ont été envoyées à l’Assemblée nationale, au Ministère de la justice et au Conseil des ministres. (Dnevnik, Mediapool)

Énergie

La Commission européenne appelle la Bulgarie à mettre progressivement fin à l’usage du charbon

La Commission européenne (CE) recommande à la Bulgarie de prendre des mesures visant à l’abandon progressif de l’usage du charbon selon un calendrier clairement défini, tout en assurant une transition juste pour les régions qui dépendent du charbon et du lignite. Ces mesures doivent être accompagnées d’une stratégie claire de promotion des énergies renouvelables. Ces recommandations font partie de l’évaluation des plans nationaux des États membres de l’Union européenne en matière d’énergie et de climat, préparées dans le cadre du rapport 2020 sur l’état de l’union de l’énergie. La CE appelle également la Bulgarie à entreprendre une réforme de son marché de l’énergie, ainsi qu’à promouvoir les investissements dans la rénovation des bâtiments, avec un accent sur les moins performants parmi ces derniers. Enfin, la CE recommande la mise en place de mesures pour améliorer les infrastructures de transport durables et l’encouragement de la mobilité durable. (Sega, Club Z, BNR)

Environnement

Un projet bulgare de protection des forêts obtient le prix du public Natura 2000

Un projet bulgare établissant un cadre législatif de protection de 10% des forêts appartenant au réseau de zones protégées Natura 2000 en tant que vieilles forêts, avec des restrictions aux activités humaines, a reçu le prix du public dans le cadre des Grands Prix Natura 2000 de la Commission européenne. L’initiative a été portée par les organisations environnementales Association des parcs en Bulgarie, WWF-Bulgarie, l’Association pour la nature sauvage « Balkans » et l’Agence exécutive des forêts. Après des années de travail, l’initiative a abouti, en 2016, à la désignation par le Ministère de l’Agriculture de presque 110 000 hectares de forêts (soit 7% des habitats de Natura 2000) en tant que « forêts en phase de vieillissement », qui ont des fonctions importantes pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes. (Dnevnik, 24 Heures)

Médias

L’Association « Reporters sans frontières » formule des propositions concrètes pour l’amélioration de la liberté de la presse en Bulgarie

L’Association« Reporters sans frontières » propose la création d’une commission nationale, indépendante et pluraliste pour la liberté des médias bulgares, qui serait constituée rapidement et pourrait poser le sujet de la liberté de la presse au cœur des débats lors de la campagne électorale pour les prochaines élections législatives. L’organisation internationale a décidé, « face au manque de volonté évidente du gouvernement bulgare de faire de la liberté de la presse une priorité » de dévoiler cette proposition, restée sans réponse suite à sa présentation au premier ministre lors d’un entretien en décembre dernier. Cette commission, présidée par une personnalité de notoriété internationale dans le domaine des droits de l’homme et composée d’experts bulgares et internationaux, serait en charge d’élaborer des recommandations concrètes en collaboration étroite avec l’UE, le Conseil de l’Europe, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Les thèmes sur lesquels la Commission pourrait travailler sont notamment : i) les garanties juridiques pour la liberté de la presse, ii) les mesures favorisant l’indépendance éditoriale, iii) l’affectation des fonds européens et l’accès à l’information publique etc.
« Malheureusement, le gouvernement bulgare démontre un désintérêt manifeste quant à l’amélioration de l’environnement médiatique dans le pays et quant à ses engagements pris envers ses partenaires internationaux » avait affirmé Pavol Szalai lors la conférence sur la liberté des médias organisée par l’édition bulgare d’Euractiv et la députée PSB/PES, Elena Yoncheva. Il a appelé les journalistes bulgares à se mobiliser, afin de transformer le problème de la détérioration de l’espace médiatique en un vaste débat social et politique. (Dnevnik)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 15/10/2020

Haut de page