Jeudi 17 décembre

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 186 246 (+ 1 959 en 24h)
• Nombre de guérisons : 90 510 (+ 2 575 en 24h)
• Nombre de décès : 6 196 (+ 191 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 7 034 (dont 570 en réanimation / soins intensifs)

Maintien des principales mesures antiépidémiques jusqu’au 31 janvier 2021, avec quelques exceptions

Ce matin, à l’occasion de la conférence de presse hebdomadaire relative à la situation épidémique, le ministre de la Santé, Kostadin Anguelov, a annoncé que les grandes lignes du confinement partiel seront maintenues au-delà du 21 décembre, avec quelques exceptions. Ainsi, les restaurants, les bars, les casinos, les salles de sport et les boutiques dans les centres commerciaux resteront fermés au moins jusqu’au 31 janvier 2021. Les conférences en présentiel resteront également interdites. Les crèches, les écoles maternelles et les écoles élémentaires (dont les classes de 1ère à 4e, soit les élèves de 7 à 11 ans) pourront rouvrir à partir du 4 janvier. Dès le début de l’année prochaine, les musées, galeries et cinémas pourront ouvrir dans la limite des 30% de leur capacité d’accueil du public, se joignant ainsi aux théâtres, qui sont actuellement les seules organisations culturelles en fonctionnement. Les restaurants dans les hôtels pourront accueillir des clients jusqu’à 50% des places disponibles, mais ils devront fermer à 22 heures. (tous médias)

Politique

L’ancienne médiatrice de la République Maya Manolova et le Trio toxique envisagent de se présenter ensemble aux élections

Le « Trio toxique », né en juillet dernier avec les manifestations antigouvernementales, et composé du communicant Arman Babikian, du sculpteur Velislav Minekov et de l’avocat Nikolaï Hadjiguenov, a annoncé qu’un accord de principe a été trouvé avec la plateforme citoyenne Lève-toi.bg de Maya Manolova, ancienne médiatrice de la République : les deux mouvements sont sur le point de sceller par écrit leur engagement de se présenter ensemble aux prochaines élections législatives. Les discussions informelles avec d’autres forces non parlementaires se poursuivent. « Nous pouvons affirmer avec certitude qu’il existe une volonté croissante de travailler ensemble pour garantir l’équité des élections et pour assurer la présence d’observateurs indépendants le jour du suffrage afin de garantir à chaque citoyen bulgare le droit de voter librement », déclare le Trio toxique. Pour rappel, les deux autres formations, auxquelles les sondages d’opinion accordent des chances d’entrer au parlement, ont décidé de faire cavalier seul. Dans une interview sur bTV, hier soir, le coprésident de la coalition Bulgarie démocratique a de nouveau affirmé que celle-ci cherchera à constituer des majorités une fois au parlement, sur des questions concrètes, et pas avant. Cette position est aussi celle du parti « Il y a un tel peuple » de Slavi Trifonov. (tous media)

Media

Sondage Trend : 56% des Bulgares n’ont pas de confiance en les media

Lors d’une conférence en ligne, organisée par la Fondation Konrad Adenauer, l’institut de sondage Trend a présenté sa dernière étude sur la perception des media par les Bulgares. Le sondage a été réalisé du 2 au 10 novembre 2020, par la méthode de l’entretien direct, auprès de 1 000 citoyens majeurs. Les réponses, très préoccupantes, montrent que 56% des Bulgares estiment que la 111e place que la Bulgarie occupe pour la troisième année consécutive dans le classement de la liberté des media de Reporters sans frontières est méritée. La majorité des Bulgares déclarent avoir surtout confiance dans les chaînes de télévision privées (54%) et beaucoup moins dans la presse écrite (10%). Selon Irina Nedeva de l’Association des journalistes européens en Bulgarie, « l’absence de confiance dans la presse écrite, qui représente le fondement du journalisme professionnel, est un drame dont on peut retracer chronologiquement les racines » : celles-ci remontent au retrait de la Bulgarie du groupe allemand WAZ (2010) et à l’acquisition des grands quotidiens par des propriétaires fictifs, qui a entraîné une très grande concentration de la propriété des media. Selon elle, la route pour s’en sortir passe par une législation sensée, par le changement du comportement négligeant et méprisant de la part des politiciens envers les media critiques, par la formation des journalistes et par la mise à disposition de ressources susceptibles de défendre et d’encourager le journalisme de qualité. (tous media)

Défense

Le parlement introduit le service militaire volontaire et des cours d’éducation militaire aux écoles

Le parlement a adopté hier en dernière lecture des amendements à la Loi sur la réserve des forces armées permettant dorénavant à tout citoyen bulgare entre l’âge de 18 et 40 ans d’intégrer la réserve des armées. Selon le Ministre de la défense, Krassimir Karakachanov qui est à l’origine de la proposition, cette modification de la loi permettra de pourvoir aux postes vacants au sein de l’armée (plus de 5 000 actuellement). Les personnes ayant passé un service militaire volontaire peuvent être mobilisées pour un service militaire actif. Le ministère met en avance le fait que le service militaire peut être considéré comme un avantage lors d’un concours pour un poste au sein de l’administration publique. Les amendements prévoient de même l’introduction de cours liés « à la protection du territoire national, au fonctionnement et aux missions des forces armées » pour les élèves entre la classe de la 5ème et de la 7ème (10-14 ans). (Svobodna Evropa)

Société

Rapport annuel sur la jeunesse

Selon les données citées par le rapport annuel sur la jeunesse de 2019, qui a été récemment adopté par le parlement, 68% des jeunes âgés de 15 à 29 ans déclarent vivre avec leurs parents. 79% des jeunes affirment recevoir une aide financière de la part de leurs parents, ce pourcentage baissant jusqu’à 58% pour la catégorie des 25-29 ans. 27% se disent prêts à émigrer, mais le rapport fait état d’une tendance à l’augmentation du nombre de jeunes revenant en Bulgarie après avoir fait leurs études à l’étranger. Avec à peine 18% déclarant lire plus de six livres par an, et 41% qui ne lisent jamais, le rapport constate que les jeunes Bulgares sont en bas des classements des habitudes de lecture, comparé aux autres pays de l’Union européenne. (24 Heures, Sega, bTV, Darik News)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 17/12/2020

Haut de page