Jeudi 18 février

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 233 342 (+ 1 246 en 24h)
• Nombre de guérisons : 198 888 (+ 564 en 24h)
• Nombre de décès : 9 744 (+ 41 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 3 613 (dont 296 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 85 920 (+ 4 582 en 24h)

« Nous sommes contents des résultats obtenus jusque-là. […] Nous surveillons l’augmentation des cas, mais malgré tout, nous faisons état d’un très bon signe : nous n’avons pas un afflux et une pression aussi grandes sur les établissements hospitaliers », a déclaré ce matin le ministre de la Santé, Pr Kostadin Anguelov, à l’occasion de la conférence de presse hebdomadaire sur la situation épidémique. Pour sa part, le chef du centre opérationnel de crise, Pr Ventsislav Moutaftchiyski, a constaté que le nombre de cas a augmenté de 24% par rapport à la semaine dernière, le taux d’incidence est passé de 139 à 173 sur 100 000, et le taux d’occupation des lits dans les hôpitaux est passé de 30% à 40%. Il a toutefois commenté qu’il n’y a pas encore de croissance exponentielle des cas nouveaux, mais qu’on assiste à une lente augmentation. (tous médias)

Selon une étude de Gallup International réalisée entre le 4 et le 12 février, 27% des Bulgares se disent prêts à se faire vacciner, 48% y sont réticents, et 24% hésitent toujours. 1% des sondés déclarent qu’ils se sont déjà faits vacciner. (Dnevnik)

Élections

31 partis et 8 coalitions ont demandé à participer au scrutin du 4 avril

La campagne électorale s’ouvrira le 5 mars, soit 30 jours avant le jour du scrutin, et se terminera le 2 avril, à minuit. Elle ne pourra être menée qu’en langue bulgare. Hier, la Commission électorale centrale (CEC) a adopté les règles en 56 points pour l’organisation de la campagne électorale. Les événements publics et les débats électoraux ne sont pas interdits, mais restent soumis aux restrictions antiépidémiques. Le matériel de campagne doit être retiré dans les sept jours à compter de la date du scrutin. Les matériaux de campagne anonymes sont interdits.

Au total, trente-et-un partis politiques et huit coalitions ont déposé leurs dossiers de participation dans le délai requis, qui a expiré hier à 17 heures,. Selon des informations émanant de la CEC, trois formations ont failli à leur obligation de présenter au moins 2 500 signatures en soutien de leur candidature et la commission devrait prendre la décision de ne pas les inscrire.

La première coalition à s’inscrire aux élections était la « Bulgarie démocratique ». Cette fois, GERB, le parti au pouvoir du premier ministre Borissov, qui était toujours le premier à s’enregistrer à la CEC, a attendu le dernier jour possible pour soumettre son dossier en coalition avec l’UFD. Le nouveau parti « Été bulgare » de l’homme d’affaires poursuivi par le Parquet, Vassil Bojkov, étant toujours en attente d’immatriculation, ne participera pas en élections à titre individuel, ni en coalition.

Mariana Nikolova (vice-première ministre, en charge de la politique économique et démographique et ministre du tourisme) a été chargée par le gouvernement de coordonner la mise en œuvre des activités liées à la préparation organisationnelle et technique des élections législatives du 4 avril. Dans cette fonction, elle succède au vice-premier ministre Tomislav Donchev qui jusqu’à présent était en charge du scrutin du 4 avril. Mme Nikolova est un représentant au Conseil des ministres du Front national pour le salut de la Bulgarie, membre de la coalition des Patriote unis. (tous media)

Énergie

La centrale nucléaire de Kozlodouï signe un accord-cadre avec un fabricant américain de petits réacteurs modulaires

Quatre mois à peine après le mandat donné par le Conseil des ministres (14 octobre 2020) à la centrale nucléaire de Kozlodouï pour entamer des négociations avec des entreprises américaines développant des projets nucléaires avancés, une filiale de la centrale a signé un accord-cadre (mémorandum d’entente) avec la société américaine NuScale Power, basée à Portland (Oregon), visant « la recherche d’une solution d’énergie propre de long terme pour la Bulgarie ». Les deux parties s’engagent à travailler ensemble pour évaluer les possibilités de mise en œuvre, sur le site de la centrale bulgare, de la technologie innovante des petits réacteurs modulaires, indique un communiqué diffusé par les deux partenaires. NuScale contribuera aux études et à l’analyse de faisabilité, à l’élaboration d’un calendrier, à la justification économique et au calcul du coût d’un tel projet. Les Américains sont également prêts, le moment venu, à travailler sur la conception et l’obtention d’agréments aux fins de construction de nouvelles capacités nucléaires à Kozlodouï. Capital indique que l’entreprise américaine est connue en Europe orientale depuis deux ans. En mars 2019, elle a signé un accord-cadre avec la Société nucléaire et électrique nationale (SNN SA) en Roumanie pour la construction éventuelle d’une centrale électrique. En septembre 2019, un tel accord a été conclu avec le géant tchèque de l’énergie ČEZ Group, et en février 2020, avec le Centre scientifique et technique ukrainien de sécurité nucléaire. (tous media)

Culture

Le Parlement approuve l’augmentation du financement pour la production de films

L’Assemblée nationale a adopté des amendements à la loi sur l’industrie cinématographique qui prévoient notamment l’augmentation des financements pour la production nationale de films, ainsi qu’un programme pour le remboursement de 25% des dépenses de tournage de films étrangers en Bulgarie. À partir de l’année prochaine, et pour la première fois, les séries télévisées pourront elles aussi être subventionnées, et ce à hauteur de 30% de leurs dépenses.

Ces deux dernières mesures ont été critiquées par plusieurs associations de l’industrie cinématographique, dont celles qui regroupent les réalisateurs, les producteurs, les opérateurs, etc. En janvier dernier, elles ont envoyé une lettre au Parlement, dans laquelle elles affirment qu’une partie des financements initialement prévus pour le cinéma bulgare ont été réaffectés pour financer le contenu télévisé et des sociétés étrangères. La présidente de l’Association des producteurs de films, Galina Tonéva, soulignait alors que ces associations ne s’opposent pas au financement des séries télévisées, mais que « cela ne peut pas se faire sur le compte du cinéma bulgare, qui est déjà chroniquement sous-financé ». (24 Heures, Dnevnik, BNR, Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 18/02/2021

Haut de page