Jeudi 26 avril

Politique

Le parlement a adopté en seconde lecture une partie des amendements proposés concernant la loi sur l’énergie. Ainsi, par exemple, les agents de la Commission pour la régulation de l’énergie et de l’eau n’auront plus le statut de fonctionnaires publics. Ce changement de statut est censé leur permettre de toucher des rémunérations dépassant la grille appliquée aux agents publics. La modification proposée par les Patriotes unis consistant à accorder de plus larges compétences au régulateur en vue de lui permettre de se prononcer en cas de cession de plus de 20% des actifs d’opérateurs sensibles pour la sécurité du système énergétique national n’a pas été retenue. L’auteur de cette proposition, le député Iskren Vesselinov, a protesté vivement, en appelant le GERB à réfléchir de nouveau et à défendre l’intérêt national. Un autre député des Patriotes unis, Youlian Anguelov, a directement posé la question de savoir qui est le partenaire de coalition du GERB : les Patriotes unis ou le MDL ? (tous media)

Le Comité bulgare d’Helsinki a présenté hier son rapport annuel 2017 sur la situation des droits de l’homme en Bulgarie. Il souligne la multiplication des cas d’éviction forcée de familles roms de leurs maisons illicitement construites sans que leur soit proposé un hébergement alternatif ; l’échec des autorités à promouvoir la ratification de la Convention d’Istanbul et la protection des femmes victimes de violences ; les atteintes à la liberté d’expression et la détérioration drastique de la situation dans les media bulgares. (Sega, dnevnik.bg)

En prolongement des échanges acerbes entre le premier ministre Borissov et le président Radev, M. Radev a déclaré hier qu’ « il y a des hommes politiques qui de manière organisée mettent en cause l’appartenance européenne de la Bulgarie en plein présidence de l’UE en discréditant l’Institution du président de la République […]. Je ne sais pas ce que peuvent valoir les idées euro-atlantiques de personnes qui dégradent l’armée, induisent en erreur nos alliés et admettent que la corruption, dont le rapport du Département d’Etat des Etats-Unis rend compte, la pauvreté et l’injustice deviennent la carte de visite de notre pays et que ce dernier ne figure plus sur la carte européenne de la liberté des media ». M. Radev se demande également comment la Bulgarie, dont les décideurs imposent la conviction que l’idée européenne ne fait pas consensus dans le pays, peut s’attendre à être admise dans l’espace Schengen et la zone euro. (tous media, president.bg)

Sous l’intitulé « Le Balancier Borissov oscille entre l’Est et l’Ouest », Sega publie l’analyse de Lioudmil Iliev qui accuse le GuERB d’avoir provoqué le conflit avec le président Radev à l’issue de la réunion du Conseil consultatif de sécurité nationale afin de « dissiper les doutes qu’il pousse la Bulgarie dans le camp prorusse lors de la nouvelle guerre froide », suscités par les réactions bulgares à l’affaire Skripal et aux frappes américaines, britanniques et françaises en Syrie. (tous media)

Tsvetan Tsvetanov, président du groupe parlementaire du GuERB, a précisé que les propos de Volen Siderov, co-président des Patriotes unis et président d’Ataka, sur la Crimée ne relèvent pas de la politique étrangère mise en œuvre par le gouvernement bulgare, ce dernier considérant comme inacceptable la visite effectuée par M. Siderov là-bas. En outre, Mikola Baltaji, ambassadeur d’Ukraine en Bulgarie, a appelé les autorités bulgares à prendre leurs distances du comportement des députés du parti Ataka qui feront l’objet de sanctions de la part de Kiev et seront probablement interdits de territoire en Ukraine. (tous media)

A l’issue d’une réunion avec le premier ministre Borissov et l’ambassadeur des Etats-Unis Rubin, le procureur général Tsatsarov a déclaré que « les conditions légalement requises pour l’extradition des personnes dans le cadre de l’affaire Jeliaz ne sont pas remplies » et qu’il y a par conséquent peu de chances que le tribunal bulgare fasse droit à la demande d’extradition des Etats-Unis. (tous media)

La Conseil municipal de la commune de Sofia a désigné Vladimir Klissourov, maire-adjoint de l’arrondissement Mladost, au poste de maire ad intérim, conformément à la volonté exprimée par Dessisalva Ivantcheva dans sa demande de congé déposée à la suite de son arrestation, et en dépit de la déclaration conjointe de M. Klissourov et de son deuxième adjoint Roumen Roussev (qu’elle soupçonne d’être impliqué dans un complot à son encontre) dans laquelle M. Klissourov renonce à ce poste et M. Roussev l’accepte. (tous media)

Media

« Opacité et corruption fragilisent la liberté de la presse » : c’est l’évaluation de la situation des media en Bulgarie faite par Reporters sans frontières. Dans le classement mondial de la liberté de la presse 2018, publié hier, la Bulgarie est classée 111e (soit deux places de moins que l’année dernière). La Bulgarie continue de chuter et détient désormais le plus mauvais score de l’Union européenne. Le pays se trouve également derrière tous les pays des Balkans occidentaux. « La corruption et la collusion entre médias, politiques et oligarques sont extrêmement courantes. Un nom est devenu le symbole de cette déviance : celui de Delian Peevski, ancien chef du renseignement, député et patron du New Bulgarian Media Group (six titres) », note le rapport. Reporters sans frontière souligne que le groupe du député MDL contrôle également près de 80 % du réseau de distribution des media du pays. « L’allocation, par le gouvernement, de fonds européens à certains media se fait dans la plus grande opacité, facilitant la corruption de certains organes de presse qui se montrent ainsi complaisants et évitent de traiter des sujets qui fâchent. Ces derniers mois, les menaces et attaques contre des journalistes ont redoublé d’intensité. Etre journaliste en Bulgarie peut s’avérer dangereux », tranche RSF. (tous media)

La société Intrust, appartenant à M. Peevski, a signé hier un contrat préliminaire avec Nu Image Bulgaria, prévoyant la vente de 50% des journaux Telegraf, Monitor, Politika, Meridian match et le journal régional Borba, ont annoncé hier dans un communiqué de presse ces deux sociétés. Le contrat doit être validé par la Commission pour la protection de la concurrence. Nu Image Bulgaria fait partie de la société américaine Nu image Inc. et est propriétaire de Nu Boyana Film Studios, un des principaux studios de production cinématographique en Europe. Selon Mediapool, le but du contrat serait « le blanchiment » de l’image de M. Peevski, considéré comme étant un monopoliste dans le secteur des media et la préparation de l’acquisition éventuelle par ce dernier de la BTV. (tous media)

Justice

Un jour avant que la Cour d’appel spécialisée ne se prononce sur l’appel interjeté par Dessislava Ivantcheva contre sa détention provisoire, le parquet a précisé les chefs d’accusation à son encontre en réduisant le nombre de rencontres entre la maire de Mladost et l’intermédiaire Petko Dulguerov de 20 à 3. Selon son avocat, Mme Ivantcheva n’a pas du tout été présente aux endroits de rencontre indiqués par le Parquet à ces trois dates. Il a également considéré que cette précision posera des problèmes à la Cour d’appel qui aura ainsi à se prononcer sur la décision de l’instance précédence rendue sur la base d’autres accusations. (tous media)

Invoquant des contradictions dans l’acte d’accusation, le tribunal spécialisé a renvoyé au Parquet l’affaire contre Roumen Ovtcharov, ancien ministre de l’énergie au gouvernement de la Coalition tripartite (2005-2009), accusé de prévarication et d’abus de pouvoir pendant la période 2006-2007. (tous media)

La Cour de cassation a définitivement acquitté Nikolay Nentchev, ancien ministre de la défense, accusé d’avoir admis que son subordonné, Venislav Tsanov, directeur des Investissements dans la défense, commette un abus de pouvoir en concluant un contrat d’achat d’uniformes (sous la pression de son ministre) non pas avec la première mais avec la deuxième société dans le classement à l’issue de l’appel d’offres. (tous media)

Défense

Le Conseil des ministres a alloué 26 millions de leva à la réparation des avions de chasse MiG 29. Cette enveloppe couvrira les paiements qui seront dus aux termes de l’accord cadre récemment signé par le ministère bulgare de la défense avec le fabricant russe RSK MiG. (Standart)

Corruption

A propos de l’interpellation à Blagoevgrad pour extorsion de fonds d’une dizaine d’agents de l’Agence exécutive de l’administration routière, les media mettent en avant les liens de famille unissant ces agents avec de hauts fonctionnaires : l’un des interpellés est marié à une procureure du Parquet spécialisé, un autre est frère du secrétaire général du ministère des transports. Selon le chef du Parquet spécialisé Ivan Guechev, aucune fuite d’information n’a été constatée pendant la préparation et la réalisation de l’opération. (tous journaux)

Finances

La Bulgarie est le 3ème Etat de l’UE avec la dette la plus faible, d’après un rapport d’Eurostat publié mardi dernier. Le pays n’est devancé que par l’Estonie et le Luxembourg. Fin 2017, l’endettement extérieur s’élevait à 25,064 milliards de leva, soit à 25,4% du PIB. Une baisse non négligeable par rapport à la fin de 2016 lorsque la dette se chiffrait à un peu plus de 27 milliards ou 29% du PIB. (tous media)

48 milliards d’euros : c’est le montant total de l’épargne des entreprises, du secteur financier et des ONG dans les banques fin mars, annonce 24 Tchassa. Si l’on y ajoute celle des ménages, le montant dépasse 70 milliards de leva. Selon les statistiques de la banque centrale, ce montant a augmenté de 5,5% par rapport à mars 2017. L’accroissement le plus sensible a été enregistré au niveau des entreprises : 13%, soit 21,674 milliards de leva. (24 Tchassa, capital.bg)

Europe

Le premier ministre va inaugurer aujourd’hui une conférence consacrée à l’adhésion de la Bulgarie à la zone euro. Le forum est initié par le président du PSE Sergueï Stanichev et par l’eurodéputée PPE/GERB Eva Maydell. (tous media)

Dnevnik publie une interview avec le commissaire européen en charge des affaires économiques et financières, de la fiscalité et des douanes. Pierre Moscovici salue l’enthousiasme de la Bulgarie à l’égard de son adhésion à la zone euro, mais souligne l’importance que le pays soit bien préparé et qu’il puisse garantir que les efforts continueront également après une éventuelle adhésion. (Dnevnik)

Les Etats membres qui ne respectent pas les règles de l’UE pourraient être sanctionnés par une réduction des fonds européens dont ils sont bénéficiaires. L’idée n’est pas neuve, mais elle anime de plus en plus les media et les cercles politiques, indique Deutsche Welle. La mesure pourrait devenir applicable à l’égard de pays qui s’écartent des principes de l’Etat de droit, qui limitent l’indépendance des juges ou la liberté des media, qui ne s’impliquent pas suffisamment dans la lutte contre la corruption, les changements climatiques, le chômage des jeunes ou qui ne se solidarisent pas avec les autres Etats membres dans la prise en charge des personnes migrantes. Selon certains de ces critères, la Bulgarie risque de se voir parmi les pays privés de fonds européens, indique Deutsche Welle. (dnevnik.bg)

Balkans

Le président du Conseil de l’UE et le premier ministre bulgare se rendront demain à Skopje. Donald Tusk et Boïko Borissov sont les invités d’honneur du Sommet des présidents des pays des Balkans occidentaux. (24 tchassa)

France

Le 20 avril dernier, un conducteur bulgare a été arrêté et mis en examen en France pour trafic d’être humains. Lors d’un contrôle près de la frontière belge, la police française avait découvert quatre migrants illégaux dans la remorque de son camion. L’employeur bulgare et la famille du conducteur, convaincus de son innocence, appellent les autorités bulgares à intervenir. (dnevnik.bg)

Le scénariste français Jean-Claude Carrière, lauréat de nombreuses récompenses dont le prix Oscar, a envoyé une lettre au ministre bulgare de la culture pour se plaindre d’une escroquerie dont il a été victime en Bulgarie. M. Carrière y proteste contre le non paiement des honoraires qui lui sont dus pour le scénario du film Le Dossier Petrov (2015) et en accuse les producteurs Dimiter Gotchev et Dimiter Mitovski. (Sega, dnevnik.bg)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les media bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 27/04/2018

Haut de page