Jeudi 26 octobre

Politique

L’Assemblée nationale a adopté hier en première lecture avec 133 voix (du GERB, des Patriotes unis et du MDL) le projet de loi de lutte contre la corruption élaboré par le gouvernement et a rejeté le projet de loi proposé par le PSB. (tous médias)

Le vice-premier ministre Valeri Simeonov, qui préside également le Conseil national de coopération en matière d’affaires ethniques et d’intégration, a été condamné par le tribunal d’instance de Bourgas pour des propos à contenu anti-Rom, tenus en décembre 2014 de la tribune du parlement. En sa qualité de député, il avait déclaré alors : « Pourquoi des gens, qui à l’époque du socialisme travaillaient, envoyaient leurs enfants à l’école, contribuaient au bien public, se sont transformés aujourd’hui en créatures simiesques impudentes, arrogantes et féroces, réclamant le droit d’être payées sans travailler, des indemnités de maladie sans être malades, des allocations familiales pour leurs enfants qui jouent dans la rue avec les cochons et des allocations de grossesse pour des femmes se comportant comme des chiennes en chaleur ? ». Le tribunal, saisi par deux journalistes d’origine rom, a considéré qu’il s’agit d’un harcèlement. Comme les requérants n’avaient pas demandé d’indemnisation, M. Simeonov a été condamné à mettre fin à l’infraction et à prévenir son renouvellement. (tous médias)

Les abondantes pluies tombées dans la région de Bourgas pendant les douze derniers jours ont causé une véritable catastrophe. A la suite de la rupture de sept barrages, plusieurs localités ont été inondées et trois personnes ont péri. Face à un désastre causé une fois de plus par l’incurie de l’Etat, les citoyens se sont retrouvés de nouveau seuls et sans recours, constatent plusieurs journaux. (tous médias)
Lubomir Datsov, ancien vice-ministre des finances, reproche au gouvernement d’avoir prévu un déficit dans le projet de loi sur le budget au lieu de prévoir un excédent dans la mesure où c’est la quatrième année consécutive de croissance économique pour la Bulgarie. (Sega)

Justice

Dix jours avant que le Tribunal spécialisé de lutte contre la criminalité organisée ne devienne compétent en matière de lutte contre la corruption aux plus hauts échelons du pouvoir, le TGI de Sofia, dont relevait cette compétence, rend compte des résultats des affaires de corruption dont il a connu pendant les trois dernières années. Il s’agit de vingt-six affaires contre 37 personnes dont trois ont abouti à des acquittements et quatre à des condamnations. Seule la condamnation prononcée contre Vladimira Yaneva, ancienne présidente du TGI de Sofia, est passée en force de chose jugée. (Capital Daily, 24 tchassa)

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) s’est opposé à l’amendement à la loi sur le pouvoir judiciaire prévoyant 6 salaires supplémentaires par an pour tous les magistrats et greffiers des autorités spécialisés du système judiciaire (les juridictions et les parquets spécialisés). (tous médias)

Seul Borislav Sarafov, adjoint au procureur général, est candidat pour le poste de chef du Service national d’enquête. Sa candidature a été proposée par cinq membres de la chambre du parquet du CSM. (tous médias)

Défense

Le refus avant-hier de l’ensemble des pilotes militaires de la base aérienne de Graf Ignatievo de participer aux exercices d’entraînement à bord de leurs avions a fait l’objet d’une vérification de la part du Parquet militaire de Plovdiv. Les procureurs n’ont pas constaté d’infractions, ni d’éléments de rébellion ou de non-respect des obligations militaires. Essayant de minimiser l’importance d’un tel acte, visiblement provoqué par les problèmes dans l’armée de l’air, indique Sega, le premier ministre Borissov a souligné qu’il comprenait bien l’ « indisposition » ayant empêché les pilotes de monter à bord et qu’il ne voulait pas croire qu’il puisse s’agir d’un acte provoqué de dehors. (tous médias)

Une seule société, sur les six qui avaient marqué leur intérêt, a envoyé une offre dans le cadre de la procédure d’appel d’offres lancée par le ministère de la défense en vue de l’acquisition de patrouilleurs multifonctionnels à modules pour la marine bulgare. Sans dévoiler le nom de cette société, le ministère a indiqué que son offre sera examinée et évaluée comme l’exige la procédure. (tous médias)

Economie

La société russe Rosatom est prête à participer au financement d’une centrale nucléaire à Belene si le projet est débloqué, a déclaré hier Vladimir Titov, directeur à Rosatom pour l’Europe centrale. Sega rappelle qu’au début d’octobre, après avoir accueilli à Sofia des représentants de Rosatom, le premier ministre Borissov et la ministre de l’énergie Temenoujka Petkova avaient laissé entendre que la société russe pouvait être invitée à investir dans la construction éventuelle d’une deuxième centrale nucléaire en Bulgarie. Rosatom est le fabriquant des deux réacteurs nucléaires commandés avant l’arrêt du projet en mars 2012. (Sega, Capital Daily)

Le vice-ministre de l’économie a présenté hier le nouveau programme de la Banque bulgare pour le développement sur le financement des PME dans le cadre du plan Juncker. Latchezar Borissov a expliqué que les prêts qui pourront être octroyés dans le cadre de ce programme ne pourront pas excéder 24 M de leva. (24 tchassa)

Europe

Standart publie une interview avec le commissaire européen en charge de l’immigration et des affaires intérieures. Dimitris Avramopoulos estime que l’Europe serait plus protégée si la Bulgarie et la Roumanie adhéraient à l’espace Schengen. M. Avramopoulos souligne qu’en 2017 une baisse de la pression migratoire de 75% est observée par rapport à l’année précédente. La Commission européenne souhaiterait que les débats sur la réforme du règlement de Dublin avancent suffisamment vite pour que sa nouvelle version puisse commencer à être appliquée lors de la présidence bulgare du Conseil de l’UE, ajoute M. Avramopoulos. (Standart)

Les Balkans occidentaux sont une priorité logique de la politique étrangère de la Bulgarie, souligne dans une interview pour Troud Lubomir Kutchoukov, directeur de l’Institut pour l’économie et les relations internationales et ancien vice-ministre des Affaires étrangères. Il ajoute que la deuxième priorité de cette politique devrait être la région de la mer Noire. M. Kutchoukov estime qu’il « n’est pas normal » que le pays ait attendu l’arrivée de la PBUE pour assumer son rôle de facteur régional et dynamiser sa politique étrangère. (Troud)

Selon un rapport de Soufan group, think tank spécialisé dans le domaine du renseignement, au moins 5 600 djihadistes auraient quitté l’Irak et la Syrie pour revenir dans leur pays d’origine suite aux défaites subies par Daech. Ce phénomène représente un véritable danger pour la sécurité de l’Europe. Les combattants d’origine russe ayant rejoint Daech sont les plus nombreux (3 417) ; la France est en 5e position avec 1 910 ressortissants français ayant combattu pour Daesh. La Bulgarie est la dernière dans cette liste avec « moins de 10 combattants bulgares ». (Capital Daily)

Dernière modification : 26/10/2017

Haut de page