Jeudi 27 août

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 15 751 (+ 162 en 24h)
• Nombre de guérisons : 10 750 (+ 149 en 24h)
• Nombre de décès : 586 (+ 14 en 24h)

Le gouvernement a prorogé l’état d’urgence épidémique jusqu’au 30 septembre 2020. L’introduction de nouvelles mesures ou restrictions antiépidémiques n’est pas envisagée pour le moment, a déclaré plus tôt cette semaine le ministre de la Santé, Kostadin Anguelov. (tous médias)

Politique

50e jour de manifestations antigouvernementales

Les manifestations contre le gouvernement et le procureur général Ivan Guéchev entament aujourd’hui leur 50ème jour consécutif. Trois grands carrefours au centre-ville de Sofia restent bloqués. Mardi dernier, les manifestants ont déversé plusieurs caisses de poisson cru devant le Conseil des ministres, avec le message « Le poisson pourrit par la tête ». Des rassemblements continuent également dans les autres grandes villes : Varna, Plovdiv, Roussé, Véliko Tarnovo, etc. Des contre-manifestations ont également été organisées pour protester contre les blocages des grands boulevards et les actions des manifestants antigouvernementaux. (tous médias)

Le groupe parlementaire du Parti social-démocrate d’Allemagne, qui fait partie de la coalition au pouvoir, a apporté son soutien aux manifestations en Bulgarie. « Nous nous solidarisons avec les Bulgares qui depuis plus de 45 jours sont dans la rue au nom des valeurs proeuropéennes », peut-on lire dans le communiqué officiel. En rappelant que « [l]a démocratie, l’État de droit et la lutte contre la corruption sont parmi les piliers centraux de l’intégration européenne », les députés félicitent le fait que « ces valeurs trouvent un large soutien au sein de la population bulgare ». (DW, Mediapool, Sega, Dnevnik)

Le ministre de la justice a déposé sa démission

Le ministre de la justice, Danail Kirilov a déposé sa démission hier à la surprise générale. La décision de M. Kirilov de se retirer de ses fonctions, sera tout d’abord discutée avec les partenaires de coalition du GERB. Le ministre restera à sa position jusqu’à la reprise officielle du travail du Parlement, le 2 septembre quand sa démission pourra être votée. Le Ministère de la justice n’a pas encore annoncé les motifs officiels de la démission. (Dnevnik, bTV)

Le GERB a commencé les consultations pour tenter de recueillir les voix nécessaires au dépôt d’un nouveau projet de constitution.

Le GERB a entamé cette semaine, le 25 août, les consultations avec les représentants des autres partis politiques afin d’essayer de recueillir les 120 voix nécessaires pour soumettre le projet d’une nouvelle constitution au Parlement. Pour l’instant, seuls les députés du FNSB, un des partis de la coalition des Patriotes unis, ont officiellement déclaré leur soutien. A présent, outre les 95 voix des députés GERB, le parti a obtenu neuf voix supplémentaires, et peut ainsi compter sur le vote de 104 députés. L’autre partenaire de coalition, l’ORIM (12 voix), a donné son accord pour la convocation d’une Grande assemblée nationale mais à condition que leurs propositions soient au moins en partie intégrées dans le projet. Leur décision définitive sera annoncée une fois que le nouveau texte constitutionnel sera passé par « une rectification de nature technique et juridique ». Parmi les propositions de l’ORIM sont l’introduction de l’obligation d’un certain degré d’études pour pouvoir profiter de son droit de vote, la possibilité d’introduire le service militaire obligatoire, l’ajout d’un préambule, la limitation du pouvoir judicaire de proposer des amendements législatifs uniquement aux lois qui le concerne, ainsi que de conférer le droit d’initiative législative au Président de la République dans le champ de ses compétences, la réglementation du mariage entre deux personnes de sexe opposé, etc.

S’agissant des autres partis, les députés indépendants ne se sont pas présentés aux consultations, refus que le GERB a expliqué par le temps nécessaire aux députés pour étudier le projet. Le PSB a contesté le nouveau texte et a, à deux reprises, refusé de participer aux consultations. La position du parti « Volya » est incertaine tandis que le MDL garde pour l’instant le silence complet. (Dnevnik)

Justice

700 procureurs se réunissent pour protéger le Ministère public « des attaques politiques et de la tentative d’anéantir le Parquet »

Sur le fond d’une contestation sociale incessante, le Ministère public a organisé une réunion nationale des procureurs qui a eu lieu le 24 août dans la résidence « Boyana » à l’occasion de « l’affirmation de l’indépendance du Parquet bulgare en vue de prévenir le risque d’une violation grave du principe de l’État de droit conformément à l’article 7 du traité sur l’Union européenne ». Devant 700 procureurs de tout le pays, les ministres de la justice et de l’intérieur et des diplomates et ambassadeurs des pays membres de l’UE (la Pologne et l’Irlande), le procureur général, Ivan Gueshev a tenu un discours lors duquel il a énuméré les succès du Parquet dont « la suppression des fraudes téléphoniques, la diminution des vols et des braquages de 20 % pendant les cinq premiers mois du travail etc. » Selon Ivan Gueshev « le Parquet est une mafia car nous avons apporté de la lumière dans l’obscurité par des actions, et non pas uniquement par des promesses, car nous avons prouvé que nous n’accepterons pas un jugement selon le principe de deux poids deux mesures ». La réunion s’est achevée sur l’adoption d’une position commune en défense de l’indépendance du parquet. Les participants ont voté avec une levée de la main et ont approuvé le document presque à l’unanimité. Un seul procureur travaillant auprès du Parquet de Varna s’est abstenu. La déclaration des procureurs sera envoyée aux autorités européennes, a-t-on annoncé plus tard.

À la veille de l’événement, le co-président du parti « Bulgarie démocratique », Hristo Ivanov a fait appel aux procureurs et aux enquêteurs de « ne pas devenir les figurants d’une énième action de propagande et de garder leur liberté de conscience (…) Gueshev affirme vous avoir réuni pour défendre l’indépendance du Parquet. Mais nous savons tous que vous vous êtes réunis pour défendre une valeur : l’impunité du procureur général, qui ne fait pas l’objet d’un contrôle démocratique, et envers qui il n’existe pas de mécanismes efficaces permettant d’engager sa responsabilité pénale ni de lui imposer des sanctions disciplinaires » (clubZ, Svobodna Evropa, Dnevnik)

Énergie

La Bulgarie achète 20% des actions du futur terminal de gaz naturel liquéfié en Grèce

Le 24 août, à l’occasion d’une cérémonie officielle à Athènes, à laquelle ont assisté les premiers ministres bulgare, Boïko Borissov, et grec, Kyriakos Mitsotakis, la compagnie publique Bulgartransgaz a signé un accord avec la société grecque Gastrade sur l’acquisition de 20% des actions dans le projet de terminal de gaz naturel liquéfié d’Alexandroupolis, en Grèce du Nord. Le prix de la transaction n’a pas été annoncé, mais selon les estimations préliminaires du gouvernement bulgare, l’investissement sera d’environ 30 millions d’euros. Capital écrit que le prix final pourrait atteindre 74 M d’euros, la valeur estimée du projet étant de 370 M d’euros. Le terminal devrait permettre à la Bulgarie d’importer et de transiter du gaz, mais il nécessitera la finalisation de l’interconnexion gazière avec la Grèce. (tous médias)

Transports

Inauguration de la 3ème ligne du métro de Sofia

Hier, la maire de Sofia, Yordanka Fandakova, et le ministre des Transports, Rossen Jéliazkov, ont inauguré le premier tronçon de la troisième ligne du métro de Sofia. Composé de huit stations, il reliera le quartier de Hadji Dimitar à celui de Krasno Selo. Les quatre stations restantes, jusqu’à Ovtcha Koupel, devraient être ouvertes d’ici la fin de l’année. L’inauguration avait été reportée à plusieurs reprises, tant pour des raisons techniques qu’épidémiologiques. La cérémonie n’a pas échappé aux tensions politiques, avec une manifestation contre le gouvernement et la maire, et une contre-manifestation en leur soutien. (tous médias)

International

La Bulgarie exhorte la Russie à enquêter sur l’empoisonnement d’Alexeï Navalny

Dans un communiqué officiel, le Ministère bulgare des Affaires étrangères se dit fortement préoccupé par les résultats préliminaires des examens de l’opposant russe Alexeï Navalny, admis dans l’hôpital Charité à Berlin, qui ont trouvé des traces d’empoisonnement. « Nous exhortons les autorités russes à entreprendre sans délai une enquête indépendante et objective », peut-on lire dans le communiqué. (Mediapool, Sega, Svobodna Evropa)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 27/08/2020

Haut de page