Jeudi 28 mars

Politique

AppartmentGate provoque la démission du numéro deux du GERB, Tsvetan Tsvetanov

De retour des Etats-Unis, le député Tsvetan Tsvetanov a annoncé sa décision de quitter le parlement et de se concentrer sur ses responsabilités au sein du GERB, comme vice-président du parti et chef de son état-major électoral. Après un entretien avec le premier ministre et dirigeant du GERB Borissov, M. Tsvetanov a donné une conférence de presse au parlement pour expliquer les motifs de son départ. Se considérant comme victime d’une attaque lancée à la veille des élections européennes, il a souligné son respect pour la loi et l’intérêt général, ainsi que sa loyauté envers M. Borissov et le parti. Pour préserver la force du « meilleur parti, qui est membre du PPE », M. Tsvetanov a décidé de « faire l’acte moral » de se retirer afin d’arrêter les spéculations. « On a mis l’accent sur moi, car je suis une figure politique et qu’il fallait frapper juste en ce moment, deux mois avant les élections. Ce scénario, ce film, je l’ai déjà joué plusieurs fois ».

Ce matin, après la signature de l’accord de coalition GERB-UFD, Boïko Borissov a commenté le départ de M. Tsvetanov du parlement : « Nous avons créé le parti GERB pour être différents, voilà pourquoi nous infligeons ces sanctions. Croyez-vous que c’est facile de faire sortir du parlement le chef d’un groupe parlementaire, de commissions ? ».

Au parlement, M. Tsvetanov sera remplacé comme chef du groupe parlementaire par la députée de Smolian Daniela Daritkova-Prodanova. Pédiatre de formation, elle préside actuellement le groupe parlementaire de la santé, où elle arrive à équilibrer délicatement les nombreux intérêts dans le secteur, indique Dnevnik. Jusqu’à présent, son nom n’a pas été impliqué dans des scandales.

Les démissions de Tsvetan Tsvetanov et de la ministre de la Justice Tsetska Tsatcheva seront votées demain par les députés. (tous media)

Artex dans le collimateur

Le scandale AppartmentGate semble loin de s’éteindre avec les démissions, puisque le vendeur des appartements luxueux, la société immobilière Artex, est entré dans le collimateur des media. Le flou demeure autour du permis de construire, délivré à Artex pour la construction du building de 34 étages « Siècle d’or » à Lozenets, Sofia. Selon l’architecte en chef de la mairie de Sofia, Zdravko Zdravkov, ce permis, datant de janvier 2007, a été renouvelé en 2012 et a expiré en novembre 2017, l’investisseur disposant d’un an pour demander son renouvellement. Dès le début, le chantier a pris du retard en raison de la crise financière. En 2012, il a été cédé par la société Kristel à la société Artex. Refusant de préciser si le chantier est, à cette date, conforme à la réglementation, M. Zdravkov a renvoyé les journalistes aux autorités de contrôle compétentes.

24 Heures publie la position d’Artex : conformément à un amendement à la Loi sur l’aménagement du territoire, passé en 2017, et régissant la durée de validité des permis de construire, la validité des permis pour les chantiers de 1e et 2e catégorie (métropolitain, autoroutes, infrastructure ferroviaire, mais aussi immeubles à très nombreux étages) est de dix ans à compter du début du chantier. L’adoption de cet amendement a été dictée par la nécessité de faciliter l’achèvement de grands projets, retardés par des difficultés administratives. Le building d’Artex ayant été classé dès le début (2007) dans la catégorie 2, son permis de construire n’a pas besoin d’être renouvelé, indique la société immobilière. (24 Heures)

Prolongation du mandat de la commission parlementaire temporaire sur le trafic de nationalité bulgare

L’Assemblée nationale a prolongé de trois mois le mandat de la commission parlementaire temporaire, créée pour enquêter sur les révélations d’un système de corruption, permettant d’obtenir de manière irrégulière la nationalité bulgare. Cette commission avait été créée à la demande du MDL, le 14 décembre 2018, pour un délai de trois mois. (Douma)

Appel à la reconnaissance de la minorité turque

Le président du parti DOST (et ancien président du MDL), Lioutvi Mestan, a appelé à une révision de la Constitution afin de reconnaître la minorité turque. Dans une interview accordée à la bTV, il a défendu sa thèse avec ardeur. Le vice-président de l’ORIM et député européen Anguel Djambazki a menacé de saisir le procureur général de cette déclaration portant atteinte à la sécurité de l’Etat. (tous media)

Nomination d’un nouveau président du Fonds de garantie des dépôts

Le Conseil des ministres a décidé de nommer au poste de président du Fonds de garantie des dépôts Mateï Matev. Il succèdera à Radoslav Milenov, élu par l’Assemblée nationale sous-gouverneur de la Banque nationale de Bulgarie. (tous media)

Code électoral : retour aux anciennes dispositions sur le vote préférentiel

Moins de deux mois après avoir adopté des amendements au Code électoral, qui augmentent considérablement le nombre de voix nécessaires pour que les suffrages préférentiels soient valides, l’Assemblée nationale est revenue aux anciennes dispositions. Ainsi, le seuil pour les candidats aux postes de députés nationaux et de conseillers municipaux a été fixé de nouveau à 7% des votes exprimés pour chaque liste respective, et de 5% pour les candidats au Parlement européen. La proposition du FNSB de fixer le seuil pour les conseillers municipaux à 20% a été rejetée, de même que celle du MDL qui visait à abolir l’interdiction de faire campagne dans une langue autre que le bulgare. (tous media)

Élections européennes

Choix définitif des candidats UFD pour la liste commune avec le GERB

Les leaders du GERB, Boïko Borissov, et de l’Union des forces démocratiques (UFD), Roumen Hristov, ont signé un accord politique sur leur présentation commune aux prochaines élections européennes. L’accord prévoit que l’UFD aura deux candidats au sein de la liste commune, dont l’ancien ambassadeur et président de l’Assemblée nationale, Alexandre Yordanov, qui occupera la sixième place, « considérée comme éligible », ainsi que le secrétaire général de l’UFD, Iliya Lazarov, qui sera placé « de manière symbolique » en dernière place. Le GERB et l’UFD s’engagent également à ce que leurs députés européens fassent partie du Parti populaire européen tout au long de leur mandat. Enfin, les députés élus travailleront pour « l’adhésion de la Bulgarie à l’espace Schengen et à la zone euro et contre l’Europe à deux vitesses ». (Dnevnik)

Les élections coûteront 32,4 millions de léva

Le gouvernement a adopté le plan prévisionnel pour l’organisation des élections européennes en mai. Selon le document, les élections devraient coûter 32,4 millions de léva au budget central pour 2019. Le vice premier-ministre, Tomislav Dontchev, sera responsable des aspects organisationnels et techniques, avec le soutien d’un groupe de travail qui inclut des représentants des ministères et autres institutions concernées. (Dnevnik)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 29/03/2019

Haut de page