Jeudi 29 juillet

Politique

Le Président de la République et le premier ministre appellent à la conciliation autour d’objectifs clairs

Hier, dans un communiqué officiel envoyé aux médias, le Président de la République, Roumen Radev a souligné : « Notre pays doit affronter la nécessité de mener des réformes urgentes, et doit prendre des décisions nécessitant un gouvernement responsable et soutenu par le parlement. Voilà pourquoi les partis politiques doivent rapidement trouver une solution pour la formation d’un gouvernement régulier dans l’intérêt de la société bulgare tandis que le Président, au respect de ses obligations constitutionnelles, est prêt à remettre le mandat ».

Lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, le premier ministre intérimaire, Stefan Yanev a demandé à ce qu’on mette fin aux déclarations politiques pour qu’on passe à l’action. « Dans le narratif politique, le terme de « coalition » est remplacé par des notions vagues, par exemple « union », un mot suffisamment ample et n’impliquant pas des règles d’interaction claires » a déclaré M. Yanev. Il a affirmé « s’attendre que les partis politiques, trouvent au cours de leurs conversations, le moyen et la possibilité de construire leurs relations sur la base d’un accord public de coalition qui ait des règles et des responsabilités clairement définies vis-à-vis les citoyens bulgares et l’intérêt public ». Le premier ministre a tout de même partagé sa satisfaction : les acteurs politiques ont écouté les appels au rétablissement du dialogue, à la communication politique efficace et à l’nteraction politique. (BNR, bTV, 24 heures)

Premières réunions des commissions ad hoc au parlement

En absence de commissions permanentes, l’Assemblée nationale a constitué trois commissions ad hoc qui ont commencé à fonctionner. La commission ad hoc d’audit chargée d’établir les abus et les violations dans les dépenses publiques au cours des cinq dernières années, qui prend la suite de celle formée au sein de la législature précédente, est de nouveau présidée par Maya Manolova (Lève-toi.bg ! On arrive !, LOA). Lors de la première réunion, les députés ont sélectionnés pas moins de 17 priorités (l’exploitation des centrales thermiques, la Holding énergétique bulgare (BEH), les opérateurs d’énergie électrique, les sociétés de chauffage urbain, les opérateurs du secteur de l’eau et de l’assainissement, les abus au niveau des collectivités locales, les exploitations forestières et de chasse, le coût des techniques spéciales d’enquête, les salaires « extrêmement élevés » de certains chefs d’entreprises publiques, etc.). Les premiers sujets à examiner seront l’entreprise publique Avtomagistrali (Autoroutes) et l’Agence de l’infrastructure routière, la Banque bulgare pour le développement, la partie bulgare du gazoduc Turkish Stream, l’Agence nationale des recettes et la Sécurité sociale, le secteur de l’énergie. La commission se réunira de nouveau lundi, 2 août, pour examiner les premiers signalements, puis à nouveau le 4 août.

La Commission ad hoc chargée d’établir les faits et circonstances concernant les actions illégales et les inactions des autorités compétentes sur le territoire du parc Rossenets, près de Bourgas (concernant notamment la résidence d’été du président d’honneur du MDL Ahmed Dogan) a été constituée à l’initiative des députés de « Bulgarie démocratique ». Lors de la première réunion, la commission a entendu la maire adjointe de Bourgas, Tchanka Koralska, qui a expliqué l’existence de biens construits sans permis de construire par l’absence de ressources pour contrôler les constructions illégales sur le territoire de la commune.

La Commission ad hoc d’enquête sur les violences policières commises le 10 juillet et le 2 septembre 2020 à l’encontre de citoyens manifestant, ainsi que sur les faits liés à l’application de techniques spéciales d’outils de renseignement spéciaux aux contestataires, est présidée par Nikolaï Hadjiguenov (LOA). Hier, après son audition au parlement, le ministre de l’Intérieur Boïko Rachkov a remis à cette commission un dossier contenant les noms des manifestants et des membres de partis d’opposition qui avaient fait l’objet d’écoutes illégales dans le contexte des manifestations antigouvernementales l’année dernière. Le ministre Rachkov a été invité à parler à huis clos devant la commission dès la semaine prochaine. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 29/07/2021

Haut de page