Jeudi 3 août

Politique

La présidence bulgare du Conseil de l’UE se déroulera sous la devise « L’union fait la force » (en anglais « United we stand strong ») qui a été retenue à la suite d’un sondage d’opinion organisée à l’initiative d’Exacta Research. (tous médias)

A la demande expresse du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le lancement officiel de la présidence bulgare a été avancé au 4 janvier 2018 au lieu du 11 janvier comme il était annoncé avant. Il aura lieu à Sofia, au Théâtre national Ivan Vazov, et sera suivi le 5 janvier par une réunion conjointe du gouvernement bulgare et de la Commission. (tous médias)

Le Conseil des ministres a adopté hier le programme du gouvernement élaboré sur la base de l’accord de coalition entre le GERB et les Patriotes unis. Il comprend 65 priorités et 902 mesures à mettre en œuvre d’ici 2021. « Cela implique de travailler tous les jours et nous nous devons de le faire afin de prouver que nous sommes les meilleurs », a déclaré le premier ministre Borissov.

Selon le rapport de la Commission sur la nationalité bulgare auprès de la vice-présidente de la République, 2618 étrangers ont obtenu la nationalité bulgare en six mois, 101 en ont été privés et 427 ont fait l’objet d’un refus.

Économie

Le tribunal de commerce de Lille a désigné, mercredi 26 juillet, la société Atlas, contrôlée par le Bulgare Fil Filipov, comme repreneur de TIM, fabricant de cabines d’engins de chantier basé à Quaëdypre, dans le Nord. M. Filipov s’engage à préserver 446 emplois sur 471. (Capital Daily)

Emploi

La Bulgarie se range 15e en Europe d’après le nombre des nouveaux emplois (3 959) créés dans le pays en 2016 grâce aux investissements étrangers, indique une étude de grande envergure du cabinet de conseil Ernst&Young. En Europe du Sud-Est, elle est devancée dans ce classement par la Roumanie (4e position, 17 500 nouveaux emplois) et la Serbie (6e position, 16 400 emplois). A titre de référence, la France est classée 5e avec 16 980 nouveaux emplois créés par des investisseurs étrangers. (Sega, Capital Daily)

Balkans

Pendant la deuxième journée de sa visite en ARYM, à l’occasion de la signature du Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, la délégation bulgare, dirigée par le premier ministre Boïko Borissov, a pris part à la célébration de l’anniversaire de l’Insurrection de la St Elie (Ilinden, 1903), fête nationale macédonienne, et s’est recueillie devant la tombe de Gotsé Deltchev, vénéré comme héros national par les deux pays. (tous médias)

Le président de la République Roumen Radev a salué, dans la signature du traité entre la Bulgarie et l’ARYM, « l’ouverture d’une nouvelle page européenne dans les relations bilatérales ». Il a tenu a rappelé que cet acte est l’aboutissement des efforts de longue haleine de nombre de diplomates et politiciens bulgares. (tous médias)

Krassimir Karakatchanov, vice-premier ministre et ministre de la défense : « Nous avons fait un nouveau geste envers la Macédoine afin de montrer que nous sommes bien intentionnés et sincères, que nous souhaitons réellement avoir une coopération très étroite et une politique commune dans les Balkans parce que c’est dans l’intérêt de nos deux pays ». La ratification du traité signé passera bientôt sans problèmes dans les deux parlements, estime également M. Karakatchanov. (Standart)

« S’il faut être honnêtes, la signature du traité de bon voisinage était devenue une troisième cause nationale [pour les Bulgares] à partir de 1997, au même titre que l’adhésion [de la Bulgarie] à l’UE et à l’OTAN. Et une des plus grandes percées dans les négociations sur le projet a été réalisée par le socialiste Kristian Viguenine lors du gouvernement de Plamen Orecharski », rappelle le journaliste Victor Ivanov dans un long commentaire sur le rapprochement Bulgarie-ARYM. (24 Tchassa)

Sega fait état de certaines réticences au sein du parlement macédonien quant à la ratification du traité. Selon la presse locale, le leader du plus grand parti d’opposition VMRO-DPMNE, Nikola Gruevski, aurait informé déjà le premier ministre bulgare, lors de leur entrevue hier, que ses députés voteront contre la ratification. (Sega)

Dernière modification : 03/08/2017

Haut de page