Jeudi 3 octobre

Élections municipales

Un sondage sur les intentions de vote place Maïa Manolova en tête

Selon un sondage sur les intentions de vote pour les élections municipales, réalisé par Market Links sur commande de bTV, la candidate à la mairie de Sofia Maïa Manolova serait en tête avec 27.4% des votes. Elle est suivie par la maire actuelle, Yordanka Fandakova (25.8%), le candidat de « Bulgarie démocratique », Borislav Ignatov (10.9%), et le candidat indépendant de l’organisation non-gouvernementale « Sauve Sofia », Boris Bonev (4.4%). Toutefois, 22.1% de tous les interrogés n’ont pas encore décidé pour qui voter. Quant au scrutin pour les conseillers municipaux, le sondage pronostique les résultats suivants : 25.7% pour le GERB, 14.8% pour le PSB, 10.5% pour « Bulgarie démocratique » et 3.7% pour l’ORIM, avec 34.2% d’indécis. (tous médias)

Politique

La BNR sanctionnée pour la double suspension du signal et de sa journaliste Silvia Velikova

A sa réunion d’hier, le Conseil des media électroniques a infligé deux amendes à la radio publique BNR : 7 000 leva pour avoir violé les règles de son agrément de radiodiffusion (assurer un service continu de 24 heures sur l’ensemble du territoire national) et 20 000 leva pour avoir enfreint le principe du droit à l’information. La décision a été prise par quatre membres du régulateur, la cinquième, Rosita Elenova, étant absente. Cette décision peut être contestée dans un délai de sept jours. En outre, le CME reste ferme quant à son intention d’ouvrir une procédure de révocation du directeur général de la BNR, Svetoslav Kostov, si celui-ci ne démissionne d’ici la fin de la semaine. (tous media)

Justice

L’affaire Jock Palfreeman dans les sables mouvants des procédures

L’Australien Jock Palfreeman, mis en liberté anticipée conditionnelle, peut quitter la Bulgarie, mais pas le centre de détention à Bousmantsi (Sofia). C’est ce qui ressort du traitement de deux demandes introduites par son avocat. Dans le cas de la première requête, celui-ci demandait l’annulation de l’interdiction de sortie du territoire bulgare de son client que le Parquet avait récemment sortie de ses dossiers. Mais le Tribunal de grande instance de Sofia а classé la requête, sans statuer, constatant qu’il s’agissait là d’une mesure, prononcée en 2007 en vue de garantir la présence en Bulgarie de l’accusé jusqu’à la fin du procès, et qu’elle était devenue caduque dès l’entrée de Palfreeman, en 2011, en prison. Sur l’autre requête déposée par l’Australien, demandant sa sortie immédiate du centre de Bousmantsi du fait de sa libération anticipée et de l’ordre d’extradition délivrée par le ministère de l’Intérieur, le Tribunal administratif de Sofia a considéré que l’intéressé y a été placé sur ordre de la direction de la migration du ministère de l’Intérieur et que l’acte administratif de cette autorité était encore valable. (tous media)

Médias

Le président d’Ataka recevra une amende pour violation du code électoral

Au lendemain du scandale provoqué par le député et président d’Ataka, Volen Sidérov, lors d’une émission à la télévision nationale BNT, la Commission électorale centrale a trouvé que celui-ci n’avait pas respecté les dispositions du code électoral en ce qui concerne « les bonnes mœurs, l’honneur et la dignité » de certains candidats aux élections municipales. L’amende initiale prévue pour ce type de comportement est de 2 500 à 5 000 leva, et elle peut aller jusqu’à 15 000 leva en cas de récidive.

Plusieurs hauts responsables politiques, institutions et organisations ont critiqué l’attitude de M. Sidérov. Ainsi, dans une déclaration, le Conseil pour les médias électroniques (CME) note que le président d’Ataka « s’est permis de violer de manière flagrante les règles du débat politique dans le studio ». Certains ministres ont qualifié le comportement de M. Sidérov d’inadmissible, alors que la présidente du groupe parlementaire du GERB, Daniéla Daritkova, a déclaré que c’était « une honte pour l’institution de l’Assemblée nationale ». Cependant, le ministre des Finances, Vladislav Goranov, a précisé que l’accord de coalition entre le GERB et les Patriotes unis, dont Ataka fait partie, ne sera pas révisé.

« Pendant que Volen Sidérov profite habilement de l’acquis de la démocratie afin de la saboter, les personnes qui l’utilisent ou qui l’ont utilisé pour réaliser leurs objectifs politiques ou professionnels doivent être tenues pour responsables », peut-on lire dans une déclaration de l’Association européenne des journalistes – Bulgarie. Celle-ci rappelle que le directeur général de la BNT, qui a interdit M. Sidérov de participer aux émissions de la BNT, avait travaillé au sein de la télévision d’Ataka, Alfa. (tous médias)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 04/10/2019

Haut de page