Jeudi 30 avril

Coronavirus

Bilan

Le nombre des personnes contaminées est de 1488, dont 164 soignants. Depuis hier, 51 nouveaux cas ont été enregistrés. On compte 310 personnes hospitalisées, 266 guérisons et 65 décès.

Pour la première fois, une transfusion de plasma sanguin, prélevé sur un volontaire guéri, porteur d’anticorps du Covid-19, a été réalisée à l’Académie militaire de médecine, à Sofia. Le patient transfusé est un homme en état grave. Les résultats de cette nouvelle stratégie thérapeutique seront évalués dans les prochains jours.

Les écoles resteront fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire

Le Ministère de l’éducation a décidé que l’enseignement à distance sera prolongé jusqu’à la fin de l’année scolaire. La décision a été prise suite aux consultations, menées avec le Conseil sectoriel de coopération tripartite, dans le domaine de l’éducation, ainsi qu’avec des représentants d’organisations parentales. La présence physique des élèves de 7ème (classe de 5ème selon le système français) et des élèves en classe de terminale, sera obligatoire le jour de leurs examens. Le Ministère s’est voulu rassurant : les examens auront lieu dans des conditions de sécurité renforcée et en conformité avec toutes les consignes d’hygiène et de distanciation sociale. Le syndicat « Éducation » a précisé que les dates définitives des examens seront annoncées très prochainement, mais qu’ils sont d’ores et déjà reportés de 10 jours. Le Syndicat a toutefois indiqué que le report du délai du baccalauréat n’aura pas de conséquences sur l’admission dans les universités du pays où à l’étranger, car selon toutes probabilités, les examens dans tous les établissements académiques seront eux-aussi ajournés. (BNT, Dnevnik)

Politique

Les juristes préparent un projet de loi permettant de maintenir en vigueur les mesures antiépidémiques

Le gouvernement envisage de maintenir en vigueur les mesures antiépidémiques après la levée de l’état d’urgence, fixée au 13 mai. Au début de la semaine prochaine, les ministères compétents doivent lancer des propositions sur les mesures à conserver après la fin de l’état d’urgence. L’assouplissement des mesures sera proposé en lien avec le centre de lutte contre l’épidémie. Pour l’instant, le gouvernement prévoit de maintenir : le port obligatoire de masque, l’interdiction de rassemblement de masse, les restrictions relatives à la libre circulation et au travail sur certains sites, ainsi que les mesures en soutien de l’économie dont la disposition 60/40. La transposition des mesures restrictives est possible via la Loi sur la santé. Le nouveau projet législatif sera voté en séance plénière après le 8 mai, annonce le journal Dnevnik.

Le gouvernement réajuste les dispositions concernant l’approvisionnement en aliments bulgares des grandes surfaces

Hier, le Conseil des ministres a amendé son décret no. 70 du 14 avril 2020, réglementant la présence de principaux produits alimentaires de base (lait, œufs, fruits et légumes...) d’origine bulgare dans les chaînes de magasins. Les amendements introduisent une définition des notions de « chaînes de magasins » et de producteurs régionaux. Seront considérés comme « chaînes de magasins », les chaînes qui possèdent dix établissements commerciaux ou plus dans le pays [dans la version initiale, les chaînes étaient définies comme des entités opérant sur le territoire d’au moins trois régions]. Les producteurs régionaux sont définis comme « producteurs individuels ou groupes/organisations de producteurs établis sur le territoire de la région administrative où se trouve l’établissement commercial (le magasin) concerné ou sur le territoire d’une région administrative limitrophe ». Le contrôle de l’application de la nouvelle mesure, visant à assurer un soutien aux producteurs locaux, est confié à l’Agence bulgare pour le contrôle des aliments. Les sanctions à appliquer sont celles prévues par la Loi sur les mesures à appliquer durant l’état d’urgence (art. 16, al. 2). En cas d’infraction, des amendes de 15 000 à 25 000 leva seront infligées et de 30 000 à 50 000 leva en cas de récidive.

Finances

Dimiter Radev : pour l’instant, la Bulgarie n’envisage pas d’utiliser l’accord de swap avec la BCE

Dans une interview accordée à la bTV, le gouverneur de la Banque nationale de Bulgarie, Dimiter Radev, indique que l’éventualité d’une dépréciation de la monnaie nationale est totalement exclue, car l’État dispose de réserves importantes en euros. Concernant la candidature au mécanisme de change ERM II, M. Radev relève que le gouvernement a déjà rattrapé le retard dans les préparatifs et qu’il est tout à fait réel de voir la Bulgarie y adhérer en juillet prochain : « J’attends un développement positif durant les trois mois prochains ». À propos de l’accord de swap, signé avec la Banque centrale européenne (BCE), D. Radev précise qu’il s’agit d’un instrument à caractère préventif et que la banque centrale a déjà informé la BCE que, pour l’instant, la Bulgarie n’envisage pas d’y recourir.

Environnement

La Cour exige une évaluation écologique du parc national de Pirin

La Cour administrative suprême (CAS) a tranché, en dernière instance, que les amendements au plan de gestion du parc national de Pirin pour la période 2014-2023 devront être soumis à une évaluation écologique. La CAS a établi « indubitablement » que le projet du plan de gestion concerne les secteurs du tourisme, de l’agriculture, des forêts et des eaux, tout en fixant un cadre pour les futurs projets d’investissements dans la zone protégée. De cette manière, la CAS confirme les décisions des instances inférieures, dans le cadre du recours qu’avaient introduit des organisations environnementales contre une décision du ministre de l’Environnement et des Eaux. Pour rappel, l’ancienne ministre par intérim, Irina Kostova, avait d’abord décidé, en mars 2017, que le plan ne nécessitait pas d’évaluation écologique, mais elle a fait marche arrière quelques jours plus tard. Pourtant, cette évaluation n’a jamais été faite, alors que son successeur, Néno Dimov, s’opposait à cette procédure. (Mediapool, Dnevnik, Sega)

Médias

Un nouveau rapport de l’état du journalisme en Bulgarie

14 organisations non gouvernementales partenaires de la « plateforme du Conseil de l’Europe pour renforcer la protection du journalisme et la sécurité des journalistes », ont participé à la préparation du Rapport annuel 2020 sur la liberté de la presse et la liberté d’expression. Dans la partie du rapport qui concerne la Bulgarie, les rédacteurs dénoncent le manque de transparence de la propriété des médias dans le pays ainsi que la concentration de la presse dans un seul conglomérat appartenant à une personnalité politique. Les ONG révèlent la dégradation des conditions du travail des journalistes et condamnent ouvertement les actes de harcèlement et les pressions judiciaires arbitraires à des fins d’intimidation et de dissuasion à l’encontre des journalistes en Bulgarie. La propriété des médias est caractérisée par l’opacité et la « capture » du marché par des oligarques qui usent de leur pouvoir médiatique pour exercer une influence politique et attaquer ou dénigrer leurs rivaux et les critiques » (Rapport officiel, Svobodna Evropa).

Santé

Plus de 22 millions de leva d’investissements pour des produits sanitaires et pharmaceutiques

À l’occasion de sa visite au Centre national de maladies infectieuses et parasitaires, le premier ministre, Boïko Borissov, a annoncé que l’État pourrait financer des investissements à hauteur de 22,3 millions de leva dans l’entreprise publique « Bul bio ». Le responsable de la société, le Dr Roumen Kofinov, l’a informé de trois projets prioritaires. Le premier concerne une nouvelle ligne de production de vaccins BCG à hauteur de 10,8 M de leva, qui devrait permettre de doubler la production pour atteindre 4 millions d’ampoules. Un deuxième projet de 7,3 M se réfère à l’expansion de la production de produits dérivés du sang humain. Ce montant sera destiné notamment à de nouveaux équipements. Enfin, 4,2 M sont prévus pour rétablir la production de plasma de cheval, utilisé en cas de morsures de serpents venimeux, de diphtérie et de tétanos. Le Dr Kofinov a aussi précisé que « Bul bio » était en train de développer un médicament contre le COVID-19, à base de phosphate de chloroquine.

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 30/04/2020

Haut de page