Jeudi 30 janvier

Politique

L’affaire de la Loterie nationale : arrestations et perquisitions

L’homme d’affaires Vassil Bojkov, propriétaire de la Loterie nationale et d’autres entreprises de jeux de hasard, est recherché, un mandat d’arrêt européen a été émis. Le Parquet a retenu sept chefs d’inculpation contre lui. Hier, des perquisitions ont été effectuées à trois adresses à Sofia dans ses sociétés, à son domicile et dans les bureaux de la Commission des jeux de hasard. Des documents ont été saisis. L’homme d’affaires est accusé d’actes de contrainte, de chantage et de corruption, ainsi que d’association de malfaiteurs et incitation d’agents publics à commettre des infractions.

Après avoir déclaré à la presse qu’il était en voyage d’affaires à l’étranger, mais susceptible de regagner la Bulgarie à la demande du Parquet, ce matin, dans une interview téléphonique sur bTV, M. Bojkov a indiqué qu’il se trouve dans un pays de la région des Balkans, autre que la Serbie, et que, craignant pour sa vie, il n’est pas prêt à rentrer. Selon les informations dont il dispose, treize adresses, toutes liées directement à lui, sa famille, ou à ses affaires, ont été visitées par la police et des procureurs. Et son épouse a été arrêtée. (tous media)

Parallèlement à l’action policière contre les locaux de M. Bojkov, les forces de l’ordre ont procédé à des perquisitions et à des arrestations au sein de la Commission d’État pour les jeux d’argent et de hasard. Huit agents de cette institution, dont son président, Alexandre Gueorguiev, ont été placés en garde à vue pour 24 heures.

Ivan Guechev : il faut mettre fin, une fois pour toutes, à la transition criminelle

Dans deux longues interventions à la presse, hier et aujourd’hui, le procureur général a voulu donné une dimension plus « sociale » aux actes entrepris par le Parquet contre Vassil Bojkov. « Nous voulons mettre fin à cette transition criminelle [Ndr : depuis la chute du communisme en 1989]. Il n’est possible que tous les avantages ne profitent qu’à certains, les riches. Les obligations ne sont pas uniquement pour les personnes aux petits revenus. Nous ne poursuivons pas uniquement les riches, mais chacun est tenu de respecter ses obligations. Vous ne pouvez pas devoir à l’Etat un total de 559 millions de leva pour les jeux de loterie organisés durant une seule année, ce qui représente un supplément de 100 leva pour chaque pension de retraite, et de parler de répression à votre égard ». Selon Ivan Guechev, M. Bojkov est le nième oligarque à fuir ainsi à l’étranger, afin d’éviter les poursuites pénales. C’est à ces oligarques qu’on doit la misère dans laquelle le peuple bulgare vit depuis trente ans. « Les citoyens bulgares demandent de l’équité, et nous la leur donnons », a relevé le procureur général. (tous media)

Amendements à la loi sur les jeux de hasard

Les députés ont adopté, en première lecture, les amendements à la Loi sur les jeux du hasard qui visent à créer un monopole d’Etat sur les loteries. La nouvelle législation prévoit que les jeux de loterie soient désormais organisés uniquement par l’établissement public « Balgarski Sporten Totalisator » et que la vente de billets soit limitée exclusivement à des sites agréés. Les amendements ont été soutenus par 116 députés, deux autres s’y sont opposés et soixante-huit députés se sont abstenus, dont la plupart des membres du PSB qui insistent pour que les casinos soient compris dans le champ d’application de la loi. (24 heures, Dnevnik)
Communiqué du Comite d’Helsinki au sujet des décisions récentes du Parquet
Le Comité d’Helsinki en Bulgarie se dit préoccupé des récentes actions du procureur général qui, selon le comité, confirment la nécessité d’une profonde réforme de la Constitution visant à introduire la possibilité d’ouvrir une enquête indépendante contre le procureur général. Le Comité estime que la demande d’interprétation de l’article 103 de la Constitution dissimule une menace inadmissible contre le Président de la République. Le Comité rappelle que la divulgation de données recueillies grâce aux techniques spéciales d’enquête est un acte répréhensible par le Code pénal. La publication d’une partie de l’information relative à une enquête en cours est un acte de manipulation qui enfreint des principes de base inscrits dans le Code pénal (par exemple : respect de la présomption d’innocence jusqu’à la prononciation d’une condamnation pénale).(Dnevnik)

Médias

Un caricaturiste à Nova TV est licencié

Le directeur de plateau, Valdes Radev a été licencié après 20 années d’expérience dans la télévision. M. Radev se dit perplexe par rapport aux raisons pour lesquelles il a été démis de ses fonctions, mais il a rappelé le fait qu’il n’est pas le premier journaliste de cette télévision à devoir quitter son poste après que le propriétaire de la télévision a changé. Il s’est fait connaître dans la société grâce à son talent de caricaturiste et ses collages qui traitent les sujets d’actualité d’une manière dérisoire et ridiculisent les hommes du pouvoir. (Club Z, segabg.com)

Société

Manifestation des restaurateurs et des hôteliers contre une ordonnance de l’Agence nationale des recettes

Des restaurateurs, des hôteliers et des représentants des petites et moyennes entreprises ont bloqué, hier, une partie du centre-ville de Sofia pour protester contre une ordonnance controversée de l’Agence nationale des recettes (ANR). Cette ordonnance, jugée trop coûteuse, prévoit que les établissements ne pourront utiliser que des logiciels de gestion des ventes agrémentés par l’ANR, et auxquels l’agence doit avoir un accès, dans le but d’améliorer la collecte des impôts, explique Club Z. L’entrée en vigueur de cette ordonnance était prévue pour le 31 janvier, mais, mardi dernier, le ministre des Finances l’a reportée de six mois, le temps d’éclaircir les incertitudes autour de sa mise en œuvre. La manifestation avait alors été annulée. Toutefois certains représentants de cette profession sont tout de même descendus dans la rue.

D’autres manifestants se sont joints à ce rassemblement pour demander la démission du gouvernement : il s’agit notamment de représentants des partis politiques Renaissance, Ataka et du PSB, ainsi que de l’ancienne médiatrice de la République, Maya Manolova. L’Association bulgare des établissements (de restauration et de divertissement) a pris ses distances, et a déclaré qu’aucun parti politique n’avait été invité ou participé à l’organisation de cette manifestation. (tous médias)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 30/01/2020

Haut de page