Jeudi 31 mai

Politique

500 Bulgares ethniques vivant au Kosovo, dans les régions de Gora et Župa, ont demandé par une pétition envoyée au parlement de ce pays que leur soit reconnu le statut de minorité ethnique. Leur demande est soutenue par l’eurodéputé bulgare Andreï Kovatchev (GERB-PPE) qui avait récemment indiqué dans une interview que la reconnaissance de la minorité bulgare au Kosovo « permettrait à la classe politique de montrer que le pays est en route vers l’intégration européenne ». (Troud)

Michael Bar-Zohar dans une interview pour Troud : « Le sauvetage des Juifs bulgares est le résultat des efforts de l’ensemble du peuple bulgare ». L’historien israélien réaccrédite sa thèse du rôle positif du roi Boris III et s’oppose à la manière « sélective » dont les experts du mémorial de Yad Vashem en Israël traitent les témoignages historiques conservés. (Troud)

Défense

Le président de la République Roumen Radev a inauguré le salon international de l’armement Hémus à Plovdiv. « Ce salon montre que l’industrie bulgare de la défense est un secteur hautement technologique qui crée des produits à valeur ajoutée élevée », a-t-il souligné. Organisée sous le patronage du ministère de l’économie et consacrée à la défense, l’antiterrorisme et la sécurité, l’édition de cette année a réuni des exposants de 17 pays représentant 69 entreprises, dont 48 bulgares. (tous media)

Le président du groupe parlementaire Volonté, Vassil Marechki, a demandé un moratoire sur les projets d’acquisition de nouveaux avions, blindés et navires pour l’armée bulgare. Selon M. Marechki, « la Bulgarie est maintenant exposée à un pillage encore plus grand que celui de la KTB dont elle n’est pas encore guérie ». Le gaspillage doit être arrêté tant que des problèmes beaucoup plus sérieux de l’Etat ne sont pas résolus. La réaction du ministre de la défense Krassimir Karakatchanov n’a pas tardé : « M. Marechki, qui est compétent en médicaments [Ndr : il est propriétaire d’une chaîne de pharmacies], devrait penser à prendre régulièrement ses pilules au lieu de s’occuper de l’armée bulgare ». (tous media)

Santé

Le directeur de la Caisse nationale d’assurance-maladie, Kamen Plotchev, parti en congé maladie il y a trois mois, après un conflit avec le ministre de la santé qui lui avait demandé la démission, a envoyé une lettre au conseil de surveillance de la Caisse l’informant que son état de santé l’oblige de prolonger son arrêt de travail pour un mois de plus. Certains media ont parlé tout de suite de démission du Prof. Plotchev puisque le règlement de la caisse prévoit le lancement d’une procédure de sélection d’un nouveau directeur en cas d’absence de plus de trois mois. « Je ne démissionne pas ! », a rectifié l’intéressé. (tous media)

Media

Le contrat du chef du bureau Sport à la BNT, ainsi que ceux de quatre autres personnes, dont la directrice financière de la télévision, ont été résiliés. Le licenciement de Metodi Mantchenko, qui travaillait à la BNT depuis 2001 et était la figure clé dans l’organisation de la diffusion des championnats de football à la télévision, vient à la vielle de la Coupe du monde 2018, commente Sega. (tous media)

Europe

« Les Bulgares croient en la démocratie mais pas en ses institutions » : Sega annonce par ce titre à sa une les résultats pour la Bulgarie du sondage international European values study 2018. La partie bulgare de ce sondage a été réalisée par Alpha research et présentée hier. 82% des Bulgares sont persuadés que la démocratie est une « très bonne » ou « assez bonne » forme de gouvernance (contre 64% il y a 10 ans). La perception de la société civile vis-à-vis de la démocratie s’est consolidée et cette dernière est devenue « le seul jeu possible », commente le politologue Daniel Smilov. Cependant, la confiance dans des institutions-clés pour la démocratie comme le parlement, le gouvernement, les partis politiques et le système judiciaire, ainsi que les media est très faible. 80% des sondés estiment que les lois doivent être toujours respectées, mais considèrent cependant que le système judiciaire est incapable de garantir l’Etat de droit. Le manque de confiance dans les institutions mène à un niveau de confiance dans des figures politiques forte relativement élevé : 51% des sondés continent à considérer de telles figures politique comme « une très bonne » ou « assez bonne » idée, commentent les experts. (Sega, BNT)

La Bulgarie participerait à une campagne ayant pour objectif l’instauration d’un Smic minimum européen, a annoncé hier la vice-ministre des Affaires sociales Soultanka Petrova. Elle a expliqué qu’une telle mesure garantirait une meilleure qualité de vie aux citoyens européens. (Troud)

La Bulgarie ne pourra pas rejoindre la zone euro et la raison en est l’incapacité des gouvernants et de M. Borissov en premier lieu de garantir l’indépendance de la justice et de réprimer la corruption aux niveaux élevés du pouvoir et la criminalité organisée, écrit la journaliste Adelina Marini dans un commentaire dans Sega. (Sega)

Russie

La visite du premier ministre Borissov fait la une des quotidiens bulgares qui titrent « Turkish Stream fera un détour pour passer en Bulgarie », « Turkish Stream passera par la Bulgarie » « Nous vendrons 50% du gaz russe », « A la suite d’excuses et de remerciements, la Bulgarie pourra rejoindre Turkish Stream ». Lors d’une conférence de presse à l’issue de son entretien de deux heures avec le président de la Russie auquel ont également assisté le vice-premier ministre Tomislav Dontchev et le ministre de l’énergie Temenoujka Petkova ainsi que le conseiller diplomatique du Kremlin, Youri Ouchakov, le ministre de l’industrie et du commerce Denis Mantourov et le vice-ministre des affaires étrangères Alexander Grouchko, Boïko Borissov, tout en exprimant ses regrets que le gaz russe n’ait pas pu parvenir directement en Bulgarie par le gazoduc South Stream et présentant ses excuses au président Poutine, s’est félicité que « les présidents Poutine et Erdogan ne s’opposent pas à ce que le deuxième tuyau du gazoduc Turkish Stream parvienne en Bulgarie ». « Ce sera ensuite à Gazprom et à Bulgartransgaz de trouver le schéma permettant de redistribuer le gaz vers d’autres pays de la région. Il s’agira de 34 milliards de mètres cubes (y compris le gaz en provenance d’Ukraine) qui passeront par le hub gazier qui sera construit à Varna comme un projet européen », a-t-il précisé. Pour sa part, le président russe a précisé qu’il dépendra des volumes des livraisons par le hub [bulgare] quel volume de gaz transitant par l’Ukraine sera préservé et que la construction d’un deuxième tuyau direct pourrait devenir à terme possible si la Bulgarie s’avérait un centre de distribution de gaz stable et prévisible. En outre, il a affirmé la disponibilité de la Russie pour participer à la construction de la centrale nucléaire à Béléné conformément aux principes de l’économie de marché. M. Poutine a aussi souligné que 25% des recettes dans le budget de la Bulgarie proviennent de l’activité de Loukoïl et que les 300 000 propriétaires russes de biens immobiliers en Bulgarie y ont investi 5 milliards de dollars. Le président russe a annoncé qu’il était convenu que les monuments russes en Bulgarie soient préservés. Boïko Borissov a souligné que l’influence de la Russie dans la région des Balkans est un fait depuis la guerre de libération russo-turque et qu’il est par conséquent important d’appeler tous les leaders dans le monde à œuvrer pour préserver la paix et la stabilité de la région ainsi que la tolérance ethnique afin de pouvoir construire et non pas de faire la guerre. (tous média)

Sega et les sites mediapool.bg et dnevnik.bg reprennent les déclarations de Dmitriï Peskov, secrétaire de presse du président russe, selon qui « nous n’avons rien négocié encore mais nous n’avions ni un tel objectif, ni la possibilité de mener de telles négociations lors d’un entretien entre un président et un premier ministre ». Il a souligné l’intérêt manifesté par la Bulgarie tout en précisant que « la réalisation de cet intérêt en pratique dépend de plusieurs conditions et qu’elle ne sera pas possible en l’absence de garanties tant de la part de la Commission européenne que de celle de la Bulgarie à l’aune de notre expérience jusqu’à maintenant. Ils [les Bulgares] veulent qu’il y ait une ramification mais de quel tuyau et par quelle frontière : South Stream était dans la direction de la Bulgarie, alors que Turkish Stream est déjà réalisé et en faire une nouvelle ramification est compliqué ». (tous media)

Boïko Borissov s’est également entretenu avec son homologue russe Dmitriï Medvedev. Les deux premiers ministres ont discuté de l’approfondissement de la coopération commerciale, économique, notamment dans le domaine de l’énergie, du tourisme et du transport. Le premier ministre russe a souligné que le partenariat entre les deux pays s’intensifie ces dernières années et que « nous pouvons maintenant discuter des différents paramètres de notre coopération commerciale et économique ». Pour sa part, le premier ministre bulgare a souligné que la lutte contre le terrorisme, la sécurité, l’économie, le tourisme et l’énergie restent des sujets prioritaires de la relation entre la Bulgarie et la Russie. (tous media)
Le ministre de la culture Boïl Banov s’est entretenu avec son homologue russe Vladimir Medinskiï. M. Banov a souligné que la Bulgarie apprécie hautement le développement de la coopération culturelle entre la Bulgarie et la Russie qui avait du potentiel d’élargissement. Les ministres ont également discuté de la coopération à venir dans le domaine de la culture et du tourisme culturel. La ministre du tourisme bulgare a également assisté à cet entretien.

A l’issue de tous ces entretiens et d’un déjeuner officiel donné par le président Poutine en l’honneur de M. Borissov auquel ont participé tous les ministres bulgares accompagnant le premier ministre bulgare et du côté russe le premier vice-premier ministre et ministre des finances, le ministre des affaires étrangères, les ministres de l’industrie et du commerce, de l’énergie et de la culture ainsi que le chef de l’Agence fédérale du tourisme, le président du CA de Gazprom et le président de Loukoïl, la délégation bulgare a décidé de raccourcir sa visite d’un jour et de rentrer tard le soir. (24 tchassa, btv.bg)

Dernière modification : 31/05/2018

Haut de page