Jeudi 4 avril

Politique

Appartmentgate (suite)

Le scandale immobilier déclenché par les révélations d’acquisition d’appartements luxueux à petits prix par le numéro deux du GERB, Tsvetan Tsvetanov, et d’autres figures de ce parti, au lieu de s’éteindre, rejaillit avec encore plus de force. Ce matin, un communiqué publié sur le site du Parquet a annoncé que, se saisissant de publications dans la presse, le procureur général a ordonné des vérifications contre : le chef de la Commission de lutte contre la corruption, Plamen Gueorguiev, le fils de l’adjoint au procureur général et chef du Service national d’instruction Borislav Sarafov (le jeune homme âgé de 21 ans a acquis récemment de l’immobilier neuf pour 540 000 leva) et le président de la Cour suprême de cassation Lozan Panov (à cause d’un appartement acquis par son épouse avant leur mariage). Les vérifications ont été confiées au Parquet de cassation en ce qui concerne Plamen Gueorguiev et à la Commission de lutte contre la corruption en ce qui concerne le fils de B. Sarafov. Les revenus des trois personnes visées par les procédures et de leurs proches seront vérifiés par l’Agence nationale des recettes. Des vérifications contre M. Panov, pour un conflit d’intérêt, seront effectuées par le service d’inspection de la justice auprès du Conseil supérieur de la magistrature.

Quelques minutes après la diffusion de cette information, le premier ministre Borissov a fait appel publiquement à tous ceux dont les noms ont été impliqués dans le scandale immobilier, leur demandant de donner leurs démissions ou de prendre un long congé. « Le GERB en a donné l’exemple. Il faut un traitement égal pour tous », a indiqué le premier ministre en visant tout particulièrement les représentants de la justice, « très attachés à leur indépendance ». Sans citer des noms, M. Borissov a mentionné la commission anti-corruption, les services d’instruction et la Cour suprême de cassation.

Suite à cet appel du chef du gouvernement, le président de l’autorité de lutte contre la corruption Plamen Gueorguiev, qui refusait jusqu’à présent de répondre aux nombreuses questions des medias et qui s’estime toujours victime d’une attaque préméditée de la part d’oligarques atteints dans leurs intérêts, a annoncé son départ en congé, « pour ne pas empêcher, de quelque manière que ce soit, la procédure de vérification ouverte par le Parquet » à son encontre.

Le site Bivol publie un nouvel article détaillé sur des appartements récemment acquis à des prix symboliques par le vice-président de la Commission anti-corruption Anton Slavtchev, par son épouse et son frère. Le site a eu accès à cette information grâce à son moteur de recherche lui permettant d’effectuer des recherches profondes dans la base de données publique de l’Agence des registres.

« Comment puis-je ne pas travailler, donner ma démission ou partir en congé, puisque je ne suis même pas propriétaire ? Il s’avère que dans tout ce groupe, je suis ‘le plus grand dupe’ ». C’est en ces mots que le président de la Cour suprême de cassation Lozan Panov a commenté l’appel du premier ministre. Le nom de M. Panov, connu pour ses prises de positions contre le procureur général, a été mêlé dans le scandale à cause d’un appartement acquis par son épouse au prix de 225 euros/m2, quelques années avant leur mariage. Il a ajouté que les biens de sa famille font l’objet de vérifications assidues de la part des services des impôts depuis quelques années.

Le président de la République Roumen Radev convoque le Conseil consultatif sur la sécurité nationale le 8 avril, lundi. La réunion sera consacrée aux « Résultats de la lutte contre la corruption aux niveaux élevés du pouvoir. Besoin de mesures ». Membres de ce Conseil sont le président de l’Assemblée nationale, le premier ministre, les ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Défense et des Finances, le président de la DANS, le chef de la défense, le chef du Service national des renseignements et le secrétaire du Conseil sur la sécurité nationale auprès du gouvernement. Les chefs des groupes parlementaires y assistent également.

Le groupe parlementaire du PSB déposera, dès demain, au parlement, un projet de révocation du chef de la commission de lutte contre la corruption Plamen Gueorguiev, du fait des écarts entre son patrimoine et ses revenus. Selon la présidente du parti Kornelia Ninova, dans l’hypothèse d’une infraction grave, d’un conflit d’intérêt établi ou d’inexécution d’obligations imparties par la loi, la révocation peut être demandée par 48 députés. Les socialistes demanderont aussi la révocation du vice-président de la commission anti-corruption, Anton Slavtchev, élu à ce poste par le parlement sur proposition de M. Gueorguiev. Les députés socialistes, poursuivant leur protestation contre le « gouvernement corrompu de M. Borissov », ne rentreront pas au parlement pour l’examen de leur projet de révocation. (tous media)

Artex et sa tour « Siècle d’or »

Artex, le promoteur immobilier qui avait vendu ses appartements luxueux à des politiciens à des prix très en-dessous des prix de marché, en contrepartie de « services », comme le prétendent certaines publications de la presse, continue d’être en butte à des protestations contre la construction d’une tour de 34 étages (120 m de hauteur, au lieu des 26 m autorisés par la loi pour le quartier concerné). Hier soir, plus de 200 habitants de Lozenets et d’autres quartiers ont de nouveau manifesté dans la rue, revendiquant la démolition de la construction. A eux s’est jointe la médiatrice la République Maya Manolova : « C’est une situation absurde, la durée du permis de construction a expiré, mais on continue d’ériger le bâtiment qui en est déjà à son 18eme étage », a-t-elle commenté.

A l’issue d’une rencontre aujourd’hui entre le premier ministre Borissov, la ministre du développement régional et des travaux publics Petia Avramova et la maire de Sofia Yordanka Fandakova, le chef du gouvernement a demandé aux autorités compétentes d’agir en fonction de leurs compétences en vue de suspendre la construction de la tour « Siècle d’or » d’Artex à Lozenets. Peu de temps après, la Direction nationale de contrôle du bâtiment et des travaux publics a annoncé suspendre les travaux au chantier pour cause de nombreux « écarts ». Le 28 mars, rappelle Dnevnik, la Direction avait refusé d’entreprendre ce pas, préférant attendre les conclusions de la justice quant à la régularité du chantier. (tous media)

Nouveau ministre de la Justice

Le député Danaïl Kirilov, président de la commission parlementaire des affaires juridiques, est proposé par le GERB aux fonctions de ministre de la Justice suite à la démission, il y a deux semaines, de Tsetska Tsatcheva dans le contexte du scandale immobilier. Sa candidature a été annoncée ce matin par le premier ministre Boïko Borissov. « La première tâche que je lui confie est de voir la dépêche de la Commission européenne selon laquelle les conseillers municipaux doivent être inclus dans la loi sur la lutte contre la corruption", a indiqué M. Borissov. Pour rappel, en décembre 2018, M. Kirilov avait déposé, avec d’autres députés, un projet d’amendement à la Loi de lutte contre la corruption, visant à faire sortir les conseillers municipaux du champ d’application de cette loi. (tous media)

Europe

Le Parlement européen vote aujourd’hui sur le Paquet Mobilité

Le Parlement européen a décidé d’inclure le Paquet Mobilité dans l’ordre du jour de sa séance plénière d’aujourd’hui, malgré la proposition d’ajournement de son examen, avancée par l’eurodéputé bulgare Andreï Novakov (GERB-PPE), proposition repoussée par 267 voix contre 219. L’ambition des soutiens des nouvelles règles dans le domaine du transport international routier est de voir aboutir la procédure d’examen des textes par les trilogues avant mi-avril, et de fixer la deuxième lecture de ce projet pour la dernière session de la présente législature, qui aura lieu du 15 au 18 avril. « Nous avons perdu le combat contre le Paquet Mobilité », titre 24 Heures sur un ton désenchanté. (tous media)

Élections européennes

Le GERB et les Agrariens unis signent un accord de soutien pour les élections européennes

Les présidents du GERB, Boïko Borissov, et du parti des Agrariens unis, Pétya Stavréva, ont signé aujourd’hui un « accord de soutien aux candidats de la liste du GERB » pour les élections européennes. « Je pense que c’est une bonne répétition pour les élections locales, que de travailler conjointement et ensemble », a commenté à ce sujet M. Borissov. Troud rappelle que Mme Stavréva est une ancienne députée européenne du GERB (2007-2009) et que les Agrariens unis n’auront pas de candidats dans la liste. (Troud, bTV)

Énergie

Le consortium Arkad remporte le marché public pour la construction de Turkish Stream en Bulgarie

Le consortium Arkad, incluant les compagnies Arkad Engineering & Construction Company – Saudi Arabia et Arkad-ABB – Italy, a remporté le marché public pour la construction du prolongement du gazoduc Turkish Stream en Bulgarie, qui traversera la Bulgarie (de la frontière avec la Turquie jusqu’à la frontière avec la Serbie). C’est ce qu’a annoncé la ministre de l’Énergie, Téménoujka Petkova, lors d’une audience devant l’Assemblée nationale sur le développement du projet de hub gazier Balkan. Le consortium a proposé un prix de 2,15 milliards de léva hors taxes pour réaliser le projet en 615 jours, ce qui fait qu’il rentre dans le budget prévu de 2,28 milliards de léva hors taxes. Trois consortiums au total avaient déposé des offres, dont l’un a été écarté faute de répondre aux critères, alors que l’autre a proposé un prix plus élevé que celui d’Arkad. (tous media)

International

Visite du Pape : le Saint-Synode précise qu’il n’y aura pas de services communs

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe bulgare a publié une décision pour informer qu’il ne participera pas à l’organisation de la visite du Pape François en Bulgarie les 5 et 6 mai prochains, qu’il n’y aura pas de services communs et que les ecclésiastiques ne sont pas autorisés à participer aux événements qui auront lieu dans le cadre du programme. Le Pape pourra visiter la cathédrale patriarcale Saint-Alexandre-Nevski, mais « toute forme de services ou de prières en commun, ainsi que le port de vêtements liturgiques, sont inacceptables pour nous, car les Saints Canons ne le permettent pas. À cet égard, la participation du chœur patriarcal est également impossible. » Le Saint-Synode « ne donne pas bénédiction » pour que le diacre Ivan Ivanov traduise lors de la visite du Pape, « sauf pour les visites au bâtiment du Saint-Synode et à la cathédrale patriarcale ». La presse rappelle que le projet de programme ne prévoit pas de services communs, mais une prière du Pape devant l’iconostase des Saints Cyril et Méthode. Le Saint-Synode confirme, toutefois, que le Patriarche Néophyte recevra le Pape au Palais synodal. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 04/04/2019

Haut de page