Jeudi 6 février

Politique

Ivan Guechev : la Russie protège Tsvetan Vassilev en Serbie

Le procureur général, Ivan Guechev, a envoyé des lettres au Secrétariat général du Conseil de l’Europe et au Comité européen sur les problèmes criminels, avec en copie les présidents du Parlement européen et de la Commission européenne, afin de les informer des difficultés liées à l’exécution, par les autorités serbes, des deux demandes d’extradition de Tsvetan Vassilev, adressées par le Parquet bulgare. L’ancien propriétaire de la banque KTB est en Serbie depuis la faillite de celle-ci. « L’absence d’une décision définitive sur cette question de la justice serbe, en lien avec la procédure pénale menée par les autorités bulgares, met en doute l’application effective de la Convention européenne d’extradition en ce qui concerne l’obligation de la partie requise à se prononcer dans un délai raisonnable », écrit M. Guechev en rappelant que la première demande a été envoyée il y a 5 ans et 6 mois, et la seconde demande, il y a 4 ans et 8 mois.

Par ailleurs, dans une autre lettre, envoyée à la Haute cour de Belgrade, Ivan Guechev confirme la validité des deux demandes d’extradition de l’ancien banquier et exprime sa perplexité face aux retards pris par la juridiction serbe pour se prononcer, « un cas sans précédent dans la pratique bulgare en tant que partie requérante ». A Bruxelles, où il est actuellement, en visite de travail, M. Guechev a précisé devant des journalistes bulgares qu’il existe des « indications manifestes du non-respect par l’État serbe de conventions internationales ». Selon lui, c’est la Russie qui protège Tsvetan Vassilev en Serbie. (tous media)

Le juge Andon Mitalov frappé par des sanctions américaines

Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a annoncé hier que la première personne bulgare, frappée par les sanctions américaines (annoncées quelques jours plus tôt par l’Ambassadrice des États-Unis à Sofia), est le juge Andon Mitalov, travaillant auprès de la Cour pénale spécialisée. Mike Pompeo a affirmé que M. Mitalov est impliqué dans des actes de corruption qui « compromettent l’indépendance des institutions démocratiques et mettent en danger l’État de droit ». Selon le journal 24 heures, une des raisons, pour laquelle le gouvernement américain a décidé de sanctionner le juge bulgare, serait « des données opérationnelles, prouvant que sa décision judiciaire a été motivée par la promesse d’une rémunération ».

En vertu de l’article 7031 (c) de la Loi sur les dépenses budgétaires, les opérations à l’étranger et les programmes connexes du Département d’État, une interdiction d’entrer sur le territoire des États-Unis a été imposée à M. Mitalov et à sa famille.

Andon Mitalov est le juge qui avait autorisé le départ en Russie de Nikolai Malinov, le leader du mouvement « Russophiles », accusé d’espionnage. En Russie M. Malinov avait été décoré par le président russe en personne pour ses efforts favorisant le développement des relations bulgaro-russes.

Pour rappel en novembre l’année dernière, Sotir Tsatsarov qui occupait à cette époque le poste de procureur général, avait dénoncé lui-même les infractions commises par le juge Mitalov dans le cadre de cette enquête. Le juge avait en effet autorisé la levée temporaire de l’interdiction de quitter la Bulgarie imposée à M. Malinov, sans avoir obtenu au préalable le consentement du procureur chargé de l’enquête. (tous médias)

Vesselin Marechki de « Volonté » lancera un référendum sur l’adoption de l’euro, les élections et les déchets

Le président de « Volonté », Vesselin Marechki, a annoncé la création d’un comité d’initiative qui collectera des signatures en faveur de l’organisation d’un référendum portant sur quatre questions : i) l’adoption de l’euro, ii) l’interdiction de voter aux personnes illettrées, iii) l’introduction de moyens de vidéosurveillance dans les bureaux de vote au moment du dépouillement, et iv) l’importation de déchets. « La résistance contre l’introduction de l’euro se développera telle une dramaturgie au sein de la société, du fait de nombreuses personnes qui veulent empêcher la Bulgarie de consolider son choix géopolitique », a commenté à cette occasion le ministre des Finances, Vladislav Goranov. La loi prévoit que les demandes de référendum ayant recueilli 200 000 signatures soient examinées par le parlement, tandis que celles qui obtiennent 500 000 avis favorables obligent l’Assemblée nationale à organiser un référendum. (tous médias)

Les principaux événements de l’Institut français en février

Tout au long du mois : Cinéma en février – Le mois des Césars

Du 12 février au 4 mars : Exposition du « Groupe de Sèvres » à Sofia

Jusqu’au 2 mars : Appel à candidatures pour le concours Provence du jeune poète bulgare

Jusqu’au 1e avril : Appel à candidatures pour le concours « Ma thèse en 180 secondes »

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 06/02/2020

Haut de page