Jeudi 7 juin

Politique

Depuis la tribune du parlement, le MDL a protesté contre le changement de 838 appellations turques de lieux-dits situés sur le territoire de la commune de Stara Zagora. « Cette décision municipale met à l’épreuve la démocratie et la tolérance en Bulgarie. De tels actes produisent un fort impact émotionnel et éveillent des associations avec d’autres campagnes de ce type du passé récent », a souligné le président du groupe parlementaire Moustafa Karadaya. En réponse, le député Stanislav Stanilov (Patriotes unis-Ataka) a loué « le modèle ethnique bulgare ». « Si ce n’était pas ce modèle, aujourd’hui il n’y aurait pas de Turcs en Bulgarie. Alors que nous en avons trop », a-t-il lâché. Une réplique qui a provoqué le départ immédiat des députés MDL de la salle plénière. Dnevnik informe que le conseil municipal de Choumen a inclut dans l’ordre du jour pour sa session du 28 juin prochain, sur proposition d’un élu d’Ataka, la création d’une commission ad hoc de changement des appellations turques et arabes dans la commune. (tous media)

En marge de l’inauguration d’une nouvelle entreprise, le premier ministre Boïko Borissov a expliqué les « propos quotidiens » du président Roumen Radev contre le gouvernement par la soumission de ce dernier à la présidente du PSB Kornelia Ninova. (tous media)

Le rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) rend compte d’une violation du système informatique de l’Agence des Douanes par un logiciel malveillant actionné à distance ayant permis de contrefaire des données relatives à des camions ayant transité par la Bulgarie. Ainsi, 110 opérations de transit en partance de différents Etat membres de l’UE dont la Pologne, la Hongrie, l’Allemagne, la France, la Lituanie et la Slovaquie et à destination de la Serbie et de la Turquie se sont avérées irrégulières dans la mesure où les services de douanes bulgares ont établi lors du traitement des marchandises transportées que ces camions ne se sont jamais rendus en Turquie et en Serbie et l’ont par conséquent signalé à leurs collègues serbes et turcs. (tous media)

Le gouvernement a adopté hier un rapport annuel relatif à la mise en œuvre des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme élaboré par le ministre de la justice et devant être soumis à l’Assemblée nationale. Selon ce rapport, la Bulgarie est parmi les quinze premiers pays en matière d’affaires pendantes (623) à son encontre introduites auprès de cette Cour. (tous media)

Selon Ilia Valkov de Sega, le débat relatif au paquet Mobilité a pu démontrer l’incompétence et la négligence des députés européens bulgares qui auraient pu lire et analyser attentivement tous les amendements afin d’identifier les textes problématiques pour la Bulgarie au lieu de miser sur la stratégie de la menace et du « durcissement du ton à l’égard de l’UE ». Mais « la folie a sa propre logique », conclut-il en rappelant que les gouvernants bulgares se sont attaqués à la dernière minute au Paquet Mobilité, alors qu’il était discuté depuis plus d’un an à Bruxelles. (Sega)

Valery Simeonov, vice-premier ministre, a informé par sa page Facebook avoir saisi le procureur général d’irrégularités commises par des fonctionnaires du ministère du tourisme concernant la gestion des plages au bord de la mer Noire. (tous media)

Sécurité

Recherché depuis sa fuite mystérieuse de la prison centrale de Sofia il y a deux mois, Vladimir Pelov a été trouvé tué dans sa ville natale Blagoevgrad par le criminel Mario Pantchev-Le Gros, grièvement blessée, à la suite de ce règlement de compte. « J’ai grondé le ministère de l’intérieur. Ils m’ont dit avoir consenti beaucoup d’efforts. », a réagi le premier ministre Borissov. Cette affaire a donné lieu à beaucoup d’articles satiriques dans la presse d’aujourd’hui. (tous media)

Énergie

La commission parlementaire de l’énergie a approuvée hier la proposition du GERB de levée du moratoire sur la réalisation du projet de Belene. Les seuls à s’y opposer étaient les deux députés du MDL. Un projet similaire, introduit par le PSB, a été rejeté. Il est prévu que le parlement débatte aujourd’hui en séance plénière sur la levée du moratoire. Dans une position, envoyée au parlement, l’Association des organisations patronales en Bulgarie propose que le financement de la construction de la future centrale soit organisé en deux étapes : premièrement, l’Etat peut apporter dans la société de projet qui sera créée les actifs existants et, ensuite, celle-ci peut réaliser une levée de fonds par une introduction en bourse. (tous media)

« La centrale nucléaire de Belene doit être réalisée comme un projet européen, avec des partenaires français et allemands. Nous aimerions que les efforts du gouvernement, de l’équipe qui sera chargée des négociations soient organisés en fonction d’une telle priorité afin de rendre possible la mise en œuvre d’un projet européen » : interview avec le député PSB Jelio Boïtchev, membre de la commission parlementaire de l’énergie. (Troud)

Une conférence internationale organisée par l’association Bulatom et consacrée à l’énergie nucléaire a réuni à Varna experts, politiciens, diplomates. Le directeur de la Holding énergétique bulgare Petio Ivanov y a indiqué que la création d’une société de projet avec l’actif et le passif constitués jusqu’à présent dans le cadre du projet de Belene a déjà commencé. Un marché public a été lancé pour l’évaluation des actifs. Le stockage temporaire des réacteurs coûte 6 millions de leva par an, a-t-il souligné. Par ailleurs, l’intérêt d’investisseurs stratégiques à l’égard de la réalisation du projet a de nouveau été souligné lors du forum. (mediapool.bg)

« Il est irresponsable de déclarer que le site de Belene ne présente pas de danger du point de vue sismique », déclare dans Monitor Gueorgui Kastchiev, ancien président de l’Agence de régulation nucléaire. Plusieurs acteurs, dont l’Académie bulgare des sciences, la Russie, la Commission européenne ont constaté par le passé que le site prévu pour accueillir la future centrale nucléaire est située dans une zone à risque sismique élevé, indique-t-il. Selon la carte des zones sismiques en Europe, réalisée en 2003 par l’Association européenne de séismologie à la demande de la Commission européenne, le site Belene se situe dans une zone à risque moyen à élevé. Un rapport de 1990 de l’Académie bulgare des sciences indique également que ce site ne devrait pas être utilisé à cause du risque sismique. En outre, un tiers de la ville voisine de Svichtov a été détruit en 1973 par un séisme qui avait coûté la vie à 120 personnes, rappelle M. Kastchiev. (Monitor)

Économie

« Le gouvernement cherche une solution globale pour résoudre le problème provoqué par la saisie prononcée sur des biens de la compagnie nationale des chemins de fer (BDZ) à la demande de créanciers », a déclaré le ministre des finances à l’issue du Conseil des ministres hier. Le plan prévoit d’entamer dans un premier temps des négociations avec les banques prêteuses. Selon Sega, le gouvernement ne serait pas étranger à l’idée de rembourser toute la dette de 103 millions de leva de BDZ et non seulement le montant des arriérés (20 millions de leva). Au début de 2018, les chemins de fer ont déjà reçu une aide de 62 millions de leva, dont 20 millions pour les arriérés de paiement sur le même emprunt. (tous media)

Les contrefaçons font perdre près de 1,1 milliard de leva par an aux entreprises bulgares, indique une étude réalisée par l’Office européen pour la propriété intellectuelle. Les préjudices occasionnés se chiffrent à 150 leva par an par habitant. Les contrefaçons réduisant le marché des fabricants légaux, le pays a perdu 16 940 emplois. Les produits le plus souvent contrefaits en Bulgarie sont les médicaments, les vêtements, les vins, les spiritueux et les jouets. A la différence de la Bulgarie, le secteur le plus touché au niveau européen par les contrefaçons est celui des vêtements. (tous media)

Europe

24 tchassa publie deux articles consacrés aux prochaines élections européennes, qui auront lieu entre les 23 et 26 mai 2019. Le journal met l’accent sur les listes électorales en Bulgarie en se basant sur des sources proches des leaders des partis politiques. Selon 24 tchassa, à la tête de la liste du GERB serait Maria Gabriel, actuelle commissaire européenne en charge du marché numérique. L’actuelle eurodéputée ALDE/MDL Filiz Husmenova serait de nouveau à la tête de la liste électorale de son parti. Très probablement, Denitsa Zlateva, actuelle vice-présidente du PSB et ancienne ministre intérimaire dans le gouvernement Guerdjikov, mènerait la liste des socialistes. Son plus grand concurrent pour cette position serait le chef des socialistes à Sofia Kaloyan Pargov, mais selon 24 tchassa la présidente du PSB Kornelia Ninova soutiendrait la candidature de Mme Zlateva. Dans un second article, le journal révèle la tenue prochaine d’un conseil des trois partis politiques formant la coalition nationaliste des Patriotes unis – VMRO, Ataka et Front national pour le salut de la Bulgarie. Selon des sources du journal, très probablement ces trois partis décideraient de se présenter en tant que coalition aux prochaines élections européennes. La candidature la plus probable pour mener leur liste serait l’actuel eurodéputé et vice-président du VMRO Anguel Djambazki. (24 tchassa)

« Les agriculteurs sont furieux à cause de la baisse des subventions », titre Standart. La baisse prévue du budget européen pour l’Agriculture est de 5% ce qui résulterait, selon le ministre de l’Agriculture bulgare, en une diminution de 0,7% des subventions pour la Bulgarie. Deux des plus grandes organisations du secteur, l’Association des agriculteurs en Bulgarie et l’Association nationale des producteurs céréaliers, ont qualifié la baisse de 5% du budget relatif à la PAC comme étant inacceptable. (Standart)

Dernière modification : 07/06/2018

Haut de page