L’Opéra Le Comte Ory de Rossini à Varna, en coproduction avec l’Institut français de Bulgarie

C’est devant la salle comble de l’Opéra de Varna que se sont déroulées, jeudi 17 et samedi 19 novembre, les deux "Premières" d’une nouvelle production de l’opéra de Rossini Le Comte Ory. Cet opéra en français, écrit à Paris en 1828, raconte les aventures burlesques du Comte Ory et de ses joyeux compagnons dans le château de Formoutiers au temps des croisades.

Il s’agit, après La Damnation de Faust d’Hector Berlioz présentée en juin dernier, de la deuxième co-production montée cette année entre l’Opéra de Varna et l’Institut français de Bulgarie. C’est une équipe française qui en a assuré la direction musicale (Didier Talpain), la mise en scène (Emmanuelle Cordoliani), la création des costumes (Julie Scobeltzine) et des lumières (Vincent Müster) et la préparation musicale et linguistique des chanteurs solistes et du choeur (Nicolas Chesneau). Musiciens, chanteurs et danseurs étaient tous bulgares, la plupart d’entre eux appartenant à l’excellente troupe de l’Opéra de Varna. A noter que c’est la nouvelle version de l’oeuvre qui a été utilisée, restaurée par le musicologue français Damien Colas. Avant les représentations varniotes, celle-ci n’avait été présentée au public qu’à l’Opéra de Zurich et au Metropolitan Opera de New-York.

Le Comte Ory, désormais entré au répertoire de l’Opéra de Varna, sera encore représenté une dizaine de fois au cours de l’année 2012.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG
Daniéla Dimova, directrice de l’’Opéra de Varna, Yana Tomova, Institut français et l’ambassadeur
JPEG
L’ambassadeur, Athanasios Petropoulos, PDG d’’Emporiki Bank Groupe Crédit Agricole, Daniéla Dimova

Dernière modification : 05/12/2011

Haut de page