Le sport, un outil d’inclusion sociale pour les personnes handicapées [bg]

Du 4 au 5 février 2020, la troisième réunion internationale du projet PLAY’IN TOGETHER s’est tenue à Sofia, organisée par l’Association bulgare de développement du sport.

La réunion a été ouverte par l’Ambassadrice de France en Bulgarie, Madame Florence Robine, dans les locaux de la Fondation Maria’s World. Depuis 8 ans, la Fondation réalise un travail remarquable et créé de véritables opportunités pour l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap : des ateliers créatifs, des formations à la cuisine et aux travaux ménagers ainsi qu’un service de catering sont notamment proposés.

Au cours de la réunion, les participants en provenance de France, du Royaume-Uni, de la République tchèque, de Belgique et du Kosovo ont échangé leurs avancées sur le projet d’inclusion des personnes en situation de handicap inscrit dans le programme Erasmus+ et porté par l’ONG française "Play international". Des modules et des contenus ont été élaborés pour construire avec les trois pays partenaires (Bulgarie, Kosovo et République tchèque) une éducation physique et sportive à destination des enfants en situation de handicap. Des méthodes de formation innovantes pour les enseignants ont été discutées, telles que "Learning through Sport" et "Playdagogy".

L’Ambassadrice de France a rappelé les actions de soutien de l’Ambassade de France dans ce domaine :

« Le sport est un outil important pour l’inclusion sociale. L’ambassade de France en Bulgarie travaille volontairement localement en Bulgarie pour inclure les personnes handicapées et il est extrêmement important pour moi d’être avec vous aujourd’hui. Vous avez mon sincère soutien pour la promotion du sport et de l’activité physique, en particulier parmi les groupes cibles qui y ont un accès plus limité. »

Jean-Marc Serfaty, représentant de l’académie de Créteil, Petio Kanev, directeur exécutif du Centre pour le développement des ressources humaines, Agence nationale Erasmus+ pour la Bulgarie, Ratko Kovacic, président du Comité paralympique européen, ainsi que des représentants du ministère de l’Éducation - France, du Comité olympique tchèque, de l’Organisation européenne non-gouvernementale des sports, étaient présents.

Dernière modification : 05/02/2020

Haut de page