Libye : communiqué du Ministère des Affaires étrangères et européennes (2 août 2007)

M. Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes, s’est exprimé, à l’invitation de l’Assemblée nationale et du Sénat, devant les deux Commissions des Affaires étrangères, mardi et jeudi de cette semaine.

Il a exposé à cette occasion les conditions de la libération des infirmières et du médecin bulgares et a démenti que cette libération ait été obtenue avec des contreparties telles que des versements financiers de la France ou un contrat d’armement. Il a exposé le contenu des accords qui, la question du personnel médical bulgare ayant été réglée, ont été signés avec l’Union européenne. Il a souligné la dimension européenne des efforts engagés depuis plusieurs années et de la solution finalement trouvée. Il a aussi exposé le contenu des textes franco-libyens signés lors de la visite du Président de la République à Tripoli.

Quant à d’éventuelles négociations commerciales en cours depuis plusieurs années ou à venir, qu’il s’agisse de nucléaire civil, de matériel d’armement ou de tout autre domaine, il a souligné que la France respectait et respecterait les réglementations internationales, européennes et nationales applicables depuis que, en 2003-2004, la Libye a elle-même fait le choix d’honorer ses engagements internationaux.

Dernière modification : 17/04/2009

Haut de page