Lundi 14 octobre

Politique

La sécurité routière menacée par l’état déplorable des routes

40% des routes bulgares sont dans un état très grave. C’est la conclusion tirée par Sega à la lecture du Rapport sur la sécurité routière, établi par l’Agence de la sécurité routière. L’analyse approfondie de l’état de l’ensemble des routes dans le pays, menée par cette nouvelle autorité créé au début de l’année, a démontré que sur un réseau national de 19 500 km, la majeure partie des routes date d’il y a plus de vingt ans. Le revêtement de 25% des routes est dans un mauvais état et, dans 13% des cas, dans un état satisfaisant. Les auteurs du rapport indiquent explicitement que ces routes présentent un danger pour la sécurité des usagers. D’autre part, leur rénovation nécessitera d’importants investissements, en plus de ceux prévus pour l’entretien régulier. (Sega)

Europe

La candidature bulgare au MCE II reportée pour 2020 ?

Sur son site web, Capital souligne le report de plusieurs mois de la candidature de la Bulgarie au dispositif du mécanisme de change européen (MCE II). Selon des journalistes à Bruxelles, la présidente du Conseil de résolution unique européen, Elke Konig, a déclaré que la Bulgarie pourrait adhérer, à ce qu’on appelle l’antichambre de la zone euro, au premier ou au deuxième trimestre de 2020. Le journal indique que, depuis la présentation en juillet, des résultats de l’enquête sur l’évaluation approfondie du système bancaire bulgare par la Banque centrale européenne, Mme Konig est la première haute représentante d’un organisme de réglementation bancaire à faire des commentaires à ce sujet. La Bulgarie a en effet exprimé son souhait en 2018, d’adhérer à la fois au MCE II et à l’Union bancaire de l’UE, mais Capital rappelle également qu’en juin 2019, le ministre des Finances Vladislav Goranov a exprimé la volonté du pays de rentrer dans le MCE II bien avant la fin de l’année. Dans un article sur le même sujet, 24 Tchassa précise qu’une fois que la Bulgarie rejoindra le MCE II, le Conseil européen de résolution unique pourra approuver les plans de restructuration des banques bulgares. (Capital, 24 Chassa)

International

Face à la menace d’une nouvelle vague migratoire, la Bulgarie compte sur la diplomatie et les solutions de paix

De passage à Sliven (Sud-Est), le premier ministre Borissov a souligné, vendredi dernier, le risque d’une nouvelle poussée migratoire sur la frontière bulgaro-turque. « A cette date, je peux confirmer qu’avec le président Erdogan nous avons un arrangement, sur la base de l’accord bilatéral et du bon voisinage, et que les autorités turques respectent strictement cet arrangement. La pression actuelle sur la frontière est nulle », a indiqué le premier ministre tout en ajoutant que la Bulgarie n’envisage pas de mettre en place de nouveaux camps de migrants en attente d’une nouvelle vague migratoire. Ce pays comptera sur la diplomatie et le bon ton envers la Turquie, et le premier ministre appellera ses collègues à Bruxelles « à mettre fin à leurs attaques contre la Turquie parce que Bruxelles est loin, mais la frontière turque est ici, avec près de quatre millions de réfugiés. […] La solution est dans la diplomatie, la pression, la fin des hostilités, le règlement des événements en Syrie. Sinon ni les clôtures, ni l’armée ne pourront nous sauver", a conclu M. Borissov.

Le vice-premier ministre et ministre de la défense, Krassimir Karakatchanov, a commenté à son tour les risques d’une nouvelle vague migratoire dans le contexte des nouveaux développements en Syrie. Interrogé par la BNR sur l’imposition d’éventuelles sanctions européennes à la Turquie, il a expliqué que le gouvernement n’a pas étudié la question. « Pour nous, la meilleure solution, c’est d’agir délicatement en politique étrangère et fermement le long de la frontière. La meilleure option serait de chercher une solution pacifique, sans recourir à des sanctions parce que celles-ci pourraient conduire à la réalisation de la menace du président turc de laisser partir vers l’Europe les 3,6 millions de réfugiés qui se trouvent sur son territoire ». (tous media)

Dernière modification : 14/10/2019

Haut de page