Lundi 16 septembre

Politique

Le plénum du PSB ne s’est pas arrêté sur le sort des députés qui n’avaient pas respecté les consignes de la direction

Le Conseil national du PSB, lors de sa réunion à huis clos samedi dernier, ne s’est pas arrêté sur le cas des 27 députés qui, malgré les consignes de la direction du groupe parlementaire, avaient soutenu l’élection de Sotir Tsatsarov à la tête de la Commission de lutte contre la corruption. Ce point ne figurait pas à l’ordre du jour et aucun participant n’a souhaité le soulever, indique Dnevnik. Une bonne partie de l’« opposition interne » au sein du parti était absente. Concernant le projet gouvernemental, de créer un poste de « procureur indépendant » destiné à contrôler le procureur général, le plénum a mandaté le groupe parlementaire pour la rédaction et le dépôt d’un projet d’amendements au Code de procédure pénale, et de prendre part aux consultations initiées par le président de la République, en vue de réviser la Constitution.

Le plénum a fixé en outre la date du 26 avril 2020 pour le prochain renouvellement de la présidence du parti. Pour la première fois, le président sera élu, conformément aux statuts amendés, par un suffrage direct et non par le Conseil national. Quelque 100 000 membres inscrits du parti y prendront part. Le candidat ayant réuni 50% + 1 des voix sera élu. (tous media)

Des restrictions d’eau plus rigoureuses à Pernik

Le régime strict d’alimentation en eau à Pernik et dans la région, devient encore plus rigoureux, a annoncé le maire de la Ville, Stanislav Vladimirov. Jusqu’à maintenant, les citoyens avaient accès à l’eau courante durant 10 heures dans la journée (5h le matin et 5h le soir), qui sera désormais réduit à 6 heures (de 16.00h à 22.00h) et le reste du temps les citoyens devront subir les restrictions prévues. L’introduction des nouvelles mesures a été demandée par l’entreprise publique en charge de la distribution de l’eau à Pernik pour éviter les pannes provoquées par la pression hydraulique au moment de la mise en marche du système, deux fois par jours. Selon les prévisions, si ce régime reste en vigueur jusqu’à début avril, le niveau du barrage de Stoudena devrait augmenter, et permettre la reprise de la distribution normale d’eau. Le parquet du district de Pernik soupçonne une faute du Ministre de l’environnement et de l’Eau et de la Ministre du développement régional et l’aménagement du territoire. Comme des hauts fonctionnaires sont impliqués, c’est finalement le parquet spécialisé qui s’engage à effectuer la vérification et à annoncer l’ouverture éventuelle d’une poursuite pénale contre ces deux ministres. (Svobodna Evropa)

Six organisations non gouvernementales demandent la démission du Ministre de la Justice

Plusieurs organisations non gouvernementales œuvrant pour la protection de l’Etat de droit ont demandé la démission du Ministre de la Justice, Danail Kirilov. Une lettre ouverte adressée au Premier Ministre a été envoyée de la part des ONG au sujet de la proposition d’introduction d’une nouvelle autorité de « procureur indépendant », élu sur proposition du Conseil supérieur de la Magistrature et dont la fonction principale serait susceptible d’enquêter sur le procureur général.

« La proposition d’amendements du Code de procédure pénale, qui introduit la nouvelle figure de procureur indépendant, n’est pas conforme aux recommandations de la Commission de Venise pour la conception d’un mécanisme efficace d’enquête indépendante du Procureur général ». Parmi les organisations qui ont signé la lettre sont : « l’association des avocats bulgares pour les droits de l’homme, « le fond anti-corruption », « le Comité bulgare d’Helsinki », « L’Institut d’économie de marché », etc. (Svobodna Evropa)

La Commission de lutte contre la corruption, condamnée à 25 reprises, doit payer un montant total de 380 000 leva de dommages-intérêts

La Commission pour la confiscation des biens, qui a fusionné avec la Commission de lutte contre la corruption (KPKONPI), a été condamnée 25 fois à payer des dommages-intérêts d’une valeur totale de 380 045 leva. C’est ce qui ressort d’une demande d’accès à l’information publique, faite par Sega il y a deux ans, et qui s’est soldée le 13 novembre par un arrêt de la Cour administrative suprême, celle-ci tranchant en faveur du quotidien. La Commission, en la personne de son ancien président, Plamen Gueorguiev, avait refusé de donner accès à ces informations, sous prétexte qu’elles étaient confidentielles. Le montant de l’indemnisation la plus élevée est de 68 000 leva. Elle a été infligée par le tribunal de district de Plovdiv, qui a condamné la Commission à indemniser deux personnes pour avoir porté atteinte à leur réputation et pour avoir conduit à leur isolement social. La KPKONPI n’a pas fourni d’informations pour la période 2018-2019. (Sega)

Manifestation des infirmières et des professionnels des soins de santé

Des infirmières et des professionnels des soins de santé ont manifesté, hier, devant le Conseil des ministres, et y ont passé la nuit dans un camp de tentes. Elles demandent à être reçues par le premier ministre, Boïko Borissov, et réclament la mise en place de réformes et un nouveau modèle de financement des hôpitaux. La semaine dernière, des infirmières, des sages-femmes et des physiothérapeutes ont créé un nouveau syndicat des spécialistes en médecine car ils estiment que KNSB et Podkrepa ne défendent pas activement leurs droits. Selon Maya Ilieva, présidente du nouveau syndicat, le système actuel est propice au détournement de fonds de la Caisse nationale d’assurance maladie, les patients n’étant pas soignés en fonction de leur diagnostic, mais du prix du parcours de soins coordonnés. (tous médias)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 16/12/2019

Haut de page