Lundi 17 juin

Politique

La Présidente du PSB a renoncé à sa démission

Lors du congrès du PSB de dimanche, en présence de 700 délégués venus de toute la Bulgarie, Kornelia Ninova a retiré sa démission, répondant ainsi, selon elle, à l’appel de plusieurs délégués à « préserver les chances de l’organisation (…) de remporter une victoire aux élections locales ». Elle a avoué avoir ouvert la boîte de Pandore au sein du parti et n’avoir pas bien évalué les conséquences de l’annonce de sa démission, qui a (i) affaibli le parti, (ii) perturbé ses membres et (iii) bloqué le fonctionnement du plénum. « Tous les vices de la classe politique de la transition, des milieux occultes, des intérêts économiques, de la pression et de l’argent que nous combattons depuis 3 ans ont envahi le PSB en 3 semaines. Les lobbies politiques et économiques ont actionné leurs intérêts en vue de s’emparer du PSB et de nommer un autre président », a-t-elle déclaré dans un discours de 30 minutes.

A l’annonce du retrait de la démission de Kornelia Ninova, plusieurs délégués ont quitté la salle, de sorte qu’à 15 heures seuls 399 délégués étaient encore présents.
Le Président de la République Roumen Radev, interrogé au sujet de ce revirement, a déclaré que Kornelia Ninova est une personne qui sait assumer ses actes et leurs conséquences. « Le leader d’un parti politique doit tenir compte non seulement de son propre ressenti, mais également du ressenti de son parti », a-t-il souligné en expliquant à quel point il est important que la Bulgarie ait une opposition unie poursuivant des objectifs clairs. Laisser un pouvoir, quel qu’il soit, sans contre-pouvoir serait désastreux pour la démocratie, a-t-il conclu.

Selon les premiers commentaires, Kornelia Ninova aurait ainsi vaincu l’opposition intérieure au sein du parti. Cependant, pour Liouben Obetenov de Club Z, il est facile de remporter une telle victoire face à Sergueï Stanichev, Dimitar Dabov et Gueorgui Guergov, mais il est difficile de vaincre Boïko Borissov et le Guerb. (tous media)

Adoption de l’amendement de la Loi sur le financement des partis politiques

L’Assemblée nationale a adopté la loi d’amendement à la loi sur le financement des partis politiques afin de préciser les règles relatives à la détermination du montant unitaire de 11 leva de la subvention versée par l’Etat aux partis politiques ayant-droits, pour un suffrage obtenu aux dernières élections législatives. Ces amendements prévoient également que le ministère des finances rende publics les montants versés aux partis politiques dans un délai de 7 jours. En outre, cette loi a fixé au 30 décembre 2020 le dernier délai pour que les partis politiques remboursent le surplus qui leur a été versé. Si les partis, représentés au Parlement, ne remboursent pas l’intégralité du surplus versé d’ici la fin juin, ils se verront amputer de 30% les deux tranches de subvention suivantes et de 50% les quatre prochaines. L’Assemblée nationale se prononcera d’ici la fin du mois de juin sur la proposition de baisser la subvention de 11 à 1 leva par suffrage obtenu. (tous media)

International

Inauguration de l’ambassade des EAU à Sofia

La ministre des Affaires étrangères, Ekatérina Zahariéva, et son homologue émirien, le cheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan, ont inauguré l’ambassade des Émirats arabes unis à Sofia, vendredi dernier. Les deux ministres ont également condamné les attaques contre les navires pétroliers dans le golfe d’Oman et sont convenus de faciliter l’établissement d’une ligne aérienne directe entre Sofia et Abou Dabi, qui sera opérée par Etihad Airways. Plus tôt dans la journée, le ministre émirien a été reçu par le premier ministre, Boïko Borissov. Pour mémoire, la Bulgarie a ouvert son ambassade aux EAU en avril 2018, alors que quelques 3 000 ressortissants bulgares résident dans le pays. (Troud, 24 Heures, Standart, Focus News, Sega)

Visite du Président de la République en Hongrie

Dans le cadre de sa visite officielle en Hongrie, le président de la République, Roumen Radev, s’est entretenu avec son homologue hongrois, János Áder, ainsi qu’avec le premier ministre, Viktor Orbán, et le président du parlement, László Kövér. À la suite de sa rencontre avec le chef d’État hongrois, M. Radev a souligné la nécessité de « travailler pour la convergence sociale et économique entre le Nord et le Sud, l’Est et l’Ouest » de l’Union européenne, en ajoutant que le développement des infrastructures en Europe de l’Est constituait la base pour y arriver. Avec M. Orbán, M. Radev a discuté de questions liées à la migration, à l’énergie et aux relations bilatérales. « Il est très important que la Hongrie et la Bulgarie aident le nouveau Parlement européen à avoir de grandes ambitions », a commenté le président Radev. (tous media)

L’ambassadrice de Suède au sujet des avions militaires

Dans une interview pour Troud, l’ambassadrice de Suède, Louise Bergholm, évoque la question de l’achat de nouveaux avions militaires par la Bulgarie. Selon elle, l’offre suédoise pour les avions Gripen est toujours valide, et ce pour une période de deux ans suivant son dépôt où jusqu’à ce que la Bulgarie conclut un accord avec un pays tiers. « Le gouvernement suédois était étonné et déçu de ne pas avoir été invité à des négociations car l’offre suédoise répond à tous les critères du marché », note-t-elle, en ajoutant que « un choix national doit être fait, et nous respectons ce processus ». « Et nous nous attendons à ce que les autres participants respectent eux aussi la souveraineté de la Bulgarie et son droit de prendre une décision indépendante », poursuit-elle. (Troud)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 17/06/2019

Haut de page