Lundi 18 mai

Coronavirus

Bilan

Le nombre total de personnes contaminées au COVID-19 est de 2 235, dont 110 morts et 612 guérisons. 24 nouveaux cas ont été détectés depuis hier, la raison pour ce chiffre relativement faible étant le nombre moins élevé de tests de dépistage réalisés, a expliqué le Pr Todor Kantardjiev du centre national opérationnel. Le week-end dernier, un homme de 31 ans est devenu la victime la plus jeune du coronavirus en Bulgarie.

Assouplissement de certaines mesures antiépidémiques

À partir d’aujourd’hui, les centres commerciaux sont autorisés à rouvrir leurs portes, dans le strict respect des mesures antiépidémiques : points d’entrée et de sortie différents, port obligatoire du masque, respect d’une distance de 1,5 m entre les personnes sur les escaliers mécaniques (avec un plafond de sept personnes par escalier), un maximum de quatre personnes par ascenseur, une cabine de toilette et un vestiaire sur deux seront accessibles. Mais la réouverture des établissements de loisirs et des bars au sein des centres commerciaux reste interdite. En ce qui concerne les restaurants, seules leurs terrasses peuvent accueillir des clients. « Certains services publics sont importants, non seulement du point de vue de leur effet économique, mais aussi du point de vue de l’état psychiatrique collectif de la nation », a expliqué le vice-premier ministre, Tomislav Dontchev, à propos de l’allègement de cette mesure.

Les salles de sport sont également été autorisées à ouvrir au public. Dix personnes au maximum peuvent participer aux exercices de groupe, et il doit y avoir au moins quatre mètres carrés par personne. Les appareils seront désinfectés après chaque usage. Les douches et les salles de bains seront accessibles.

Réouverture prochaine des crèches ?

Samedi dernier, le premier ministre, Boïko Borissov, a annoncé que les crèches pourraient rouvrir autour du 24 mai, afin d’aider les parents qui reviennent au bureau. Une décision devrait être prise au cours de cette semaine, détaillant les règles applicables d’entrée dans ces établissements. Plus tôt la semaine dernière, le ministre de l’Éducation, Krassimir Valtchev, avait déclaré que les crèches pourraient rouvrir partiellement après le 1er juin. Jeudi dernier, le chef du centre de crise, le Pr Moutaftchiyski, a dit que la question de l’ouverture des crèches ne serait pas à l’ordre du jour pendant au moins une semaine de plus.

Environnement

Le Parquet lance une enquête sur le déversement d’effluents à Varna

Le Parquet de Varna a lancé une enquête sur le déversement d’effluents contenant des matières fécales dans le lac et le golfe de Varna. Ces enquêtes font suite à une série de publications dans les médias alertant sur la possible rupture, datant du mois d’août 2019, d’un tuyau censé transporter les effluents jusqu’à une station d’épuration. Le tuyau aurait dû passer au-dessous du lac, mais selon Dnevnik ceci n’a pas été respecté et un navire l’aurait cassé. Le tuyau, dont le propriétaire est la commune de Varna, n’a pas été réparé à ce jour. L’ampleur de la contamination est visible depuis l’espace, l’eau sale ayant changé de couleur en raison de la floraison intense de phytoplancton provoquée par ces déversements.

Politique

L’homme d’affaires Vasil Bojkov a publié un nouveau document sur sa page Facebook

L’homme d’affaires, Vasil Bojkov, a publié sur sa page Facebook une nouvelle preuve des relations étroites qu’il aurait entretenues avec les hommes politiques en Bulgarie. Sur les réseaux sociaux, il a diffusé une image du mémento qui aurait été rédigé lors d’un rendez-vous entre lui et le propriétaire de la Nova TV et du club de football « Ludogorets », Kiril Domuschiev. Selon M. Bojkov, l’entretien aurait été réalisé sous la pression du premier ministre et du ministre des finances. La signature de M. Bojkov en bas du mémento, à côté de celle de M. Domuschiev l’engage à verser 200 millions de leva dans le cadre d’un contrat de publicité, pour une période de 10 ans, en échange « du soutien complet de la Commission d’État sur les jeux de hasard ». Le contrat inclut une clause d’indemnisation de la télévision, en cas de rétractation de l’annonceur, et un délai de trois ans pour le préavis de résiliation du contrat.

Lors de l’inspection de la construction de l’interconnexion gazière Grèce-Bulgarie, le premier ministre, Boiko Borisov a, par deux fois, parlé de « Bojkov TV » à propos de la plus grande chaîne de télévision privée en Bulgarie, la bTV. À la suite des propos du Premier Ministre, la télévision a publié sa position officielle sur le site du média : « La loterie nationale, dont l’activité était autorisée par l’État, était une des nombreuses compagnies qui diffusaient leur publicité dans le média. Les actualités et les émissions présentent un avis totalement objectif et indépendant. La direction de la télévision n’a pas eu de rapports étroits avec M. Bojkov. Nous considérons comme inquiétant le fait que le premier ministre appelle une télévision d’une telle honorabilité « Bojkov TV », sur la base d’affirmations incorrectes. (Tous médias)

Justice

L’Ordre des avocats saisit la Cour constitutionnelle

Par deux demandes séparées, l’Ordre des avocats a attaqué, devant la Cour constitutionnelle, les amendements à la Loi sur les jeux de hasard, adoptées en février dernier à l’initiative de Valeri Simeonov, et les amendements « Peevski » à la Loi sur l’insolvabilité des banques, datant de 2018 et visant à réglementer rétroactivement des relations de droit concernant la banque KTB (en faillite). En ce qui concerne les jeux de hasard, l’Ordre des avocats conteste l’établissement d’un monopole d’État et indique que les secteurs où l’État peut imposer un monopole, sont énumérés dans la Constitution, or les jeux de hasard n’y figurent pas (art. 18, alinéa 4). L’amendement contredit également les dispositions constitutionnelles garantissant la liberté d’entreprise et la protection de la propriété privée (art. 19 et art. 17).
Concernant les amendements « Peevski » à la Loi sur l’insolvabilité des banques, les avocats contestent le droit, conféré aux syndics, de résilier, rétroactivement, des marchés conclus avant la déclaration en faillite de la KTB. Ils estiment que cela provoquerait un chaos juridique.

Économie

Une chaîne publique de stations-services cherchera à améliorer la concurrence dans le secteur des carburants

Le ministère des finances propose la création d’une « Compagnie pétrolière d’État » appelée à constituer des stocks publics de réserve de produits pétroliers. L’entreprise relèverait de l’autorité du ministre de l’économie, et serait en mesure de déployer, dans un deuxième temps, un réseau de stations-services dans tout le pays. Selon les auteurs du projet, la nouvelle entité optimiserait la gestion des stocks de réserve obligatoires et proposerait des carburants à des prix minimum. Ses stations-services seront équipées de bornes de recharge pour les voitures électriques. Mediapool rappelle qu’actuellement, l’activité du commerce de détail de carburants est répartie entre quelques grandes chaînes, dominées par le groupe Lukoil. La semaine dernière, le parlement a adopté des dispositions exigeant que Lukoil enregistre ses six bases, raccordées à sa conduite Bourgas-Sofia, comme des entrepôts fiscaux distincts, et que Lukoil les équipe de compteurs.

Balkans

Une interview du président macédonien à la télévision locale

Lors d’une interview pour la chaîne de télévision macédonienne « 24 vesti », le président de la Macédoine du Nord, Stevo Pendarovski a déclaré qu’à sa connaissance, la Bulgarie ne va pas bloquer les négociations en vie de l’adhésion du pays à l’UE. Il estime que la Bulgarie ne va pas céder à l’application de sa position cadre, notamment dans la partie sur la langue et l’histoire en commun, mais il ne pense pas que la Bulgarie va ouvertement empêcher les négociations. Si la Bulgarie décide de mettre son veto à l’adhésion de la Macédoine du Nord à l’UE, un troisième parti pourra être impliqué pour jouer le rôle d’intermédiaire : « cette question doit être résolue, même avec un peu de retard, elle doit enfin être résolue », a-t-il ajouté. (Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 18/05/2020

Haut de page