Lundi 18 septembre

Politique

Le président de la République Roumen Radev et la ministre des Affaires étrangères Ekaterina Zaharieva s’entretiendront avec Donald Trump dans le cadre de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies. M. Radev rencontrera également le ministre des Affaires étrangères russe Sergeï Lavrov et le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. M. Radev prononcera un discours devant l’Assemblée générale. (Standart)

Slavi Trifonov, animateur de l’émission télévisée le Show de Slavi et initiateur du référendum sur la réforme du système politique qui a été organisé le 6 novembre 2016, a annoncé vendredi dernier son entrée dans la vie politique et son ambition
de trouver des Bulgares « talentueux, qualifiés et intègres » pour son projet politique. (tous médias)

Boïko Borissov a déclaré qu’il « souhaitait bonne chance à toute personne ayant l’ambition de créer un nouveau parti politique car c’est ainsi [que celle-ci] comprendrait à quel point ceci est difficile ». Un grand parti politique comme le GERB a entre 1 200 et 1 300 conseillers municipaux, ministres, vice-ministres, directeurs d’agence, maires, etc. Nul n’est capable de garantir qu’aucune personne de toute cette liste ne ferait pas une gaffe. (tous médias)

Ivaïlo Ditchev, anthropologue, commente dans un article pour la section bulgare de la Deutsche Welle, repris par Capital Daily, qu’il ne faudrait pas sous-estimer le potentiel d’un projet politique de M. Trifonov. Il serait facile de se moquer de son populisme, mais « le show médiatique en général est resté la dernière source de figures publiques [qui sont vues par les citoyens comme étant] légitimes », estime M. Ditchev. (dw.com, Capital daily)

Dans une interview à la bTV, Boïko Borissov a expliqué que « la Russie figure dans le rapport gouvernemental sur la sécurité nationale pour 2016 dans la mesure où la Bulgarie est membre de l’OTAN. Or, les plus grands stratèges de l’OTAN considèrent la Russie comme étant la principale menace pour l’Alliance. En cas d’une future guerre, la Bulgarie ne peut pas ne pas adhérer à la position de l’OTAN ». Il s’est joint aux propos du président Radev selon qui « des phrases étaient sorties du contexte du rapport ». (btv.bg, mediapool.bg)

Dans ce contexte le premier ministre a également précisé que la Bulgarie ne doit pas détériorer ses relations avec la Russie en raison du nombre important de touristes russes qui viennent en Bulgarie ainsi qu’ « en vue de la réalisation du hub gazier Balkan qui dépend du gaz russe et non seulement du gaz azerbaidjanais ». « Il est grand temps que l’Europe commence à réfléchir à la levée des sanctions à l’encontre de la Russie », a-t-il ajouté. (btv.bg, mediapool.bg)

24 tchassa rend compte de la réponse d’Irina Bokova, présidente de l’Unesco, à la publication du Monde sous l’intitulé « Bakou s’achète une influence en Europe ». Mme Bokova demande de ne pas confondre ses fonctions avec celles de son mari à l’époque où il était consultant dans le privé. (24 tchassa)

Justice

Ce week-end, le président Radev a réitéré sa position selon laquelle il faut donner la chance au nouveau collège du CSM de « confirmer » l’élection de Gueorgui Tcholakov au poste de président de la Cour administrative suprême. (tous médias)

Hristo Ivanov, président du parti « Oui, Bulgarie » appelle à boycotter la visite du procureur général de la Russie, Youriï Tchaïka, devant se tenir aujourd’hui à l’invitation de son homologue, Sotir Tsatsarov. Il est attendu que les deux procureurs généraux signent un programme de coopération bilatérale dans le domaine de la formation des procureurs et de la lutte contre le terrorisme. (mediapool.bg, Standart, epicenter.bg)

Sous l’intitulé « La démission de Kaloïan Topalov – la plus énigmatique dans le système judiciaire », 24 tchassa spécule au sujet des raisons à son origine. Pour Troud et Standart, cette démission est irresponsable et constitue une provocation. Selon Tatiana Dontcheva, présidente de Mouvement 21, elle a été donnée « sous la pression du procureur général et de toute la cohorte dont dispose le premier ministre au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) ».

Selon Kroum Zarkov, vice-président du groupe parlementaire du PSB, la nouvelle règle de la majorité qualifiée peut constituer un obstacle à l’élection de certains candidats aux sièges du quota parlementaire du CSM. (mediapool.bg)

Défense

Le vice-premier ministre et ministre de la défense Krassimir Karakatchanov se rend aujourd’hui en visite officielle en Macédoine. Avec son homologue macédonien, il examinera la mise à jour de l’accord de coopération bilatérale entre les deux ministères, datant de 1999, et assistera à un entraînement des forces spéciales. (Standart, Sega)

« Les lobbyistes ont obtenu ce qu’ils voulaient obtenir. [La commission] a rayé le travail des experts militaires et les attentes des pilotes de guerre de voir enfin résolu le problème de l’acquisition de nouveaux chasseurs ». C’est en ces termes que le président de la République Roumen Radev a commenté les informations sur les résultats des travaux de la commission parlementaire d’enquête sur le choix d’avions Gripen pour la modernisation de l’armée de l’air. (tous médias)

Economie

L’homme d’affaires bulgare Hristo Kovatchki figure parmi les candidats à la reprise de l’opérateur ČEZ, un des trois distributeurs d’énergie électrique en Bulgarie, écrit 24 Tchassa en se référant à trois sources dignes de foi. Selon le journal, il a proposé le prix le plus élevé, près de 250 millions d’euros, mais la partie tchèque estime que la filiale bulgare de ČEZ, desservant près d’un million de ménages dans la partie occidentale de la Bulgarie, coûte beaucoup plus cher. (24 Tchassa)

Coface : en 2016, les faillites en Bulgarie ont baissé de 36% et leur niveau s’approche de celui d’avant la crise financière. Ceci est un taux record pour toute la région de l’Europe centrale et orientale. (Capital Daily)

18 compagnies bulgares figurent dans la liste de Coface des 500 plus grandes entreprises en Europe centrale et orientale Coface CEE Top 500. (24 tchassa)

International

Interview d’Anton Kissé, député ukrainien et président de l’Association des Bulgares en Ukraine : « La nouvelle loi ukrainienne concerne 11 000 petits Bulgares ». (Standard)

Europe

L’Allemagne, les Pays-Bas et l’Autriche s’opposent de manière catégorique à l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l’espace Schengen, annoncent 24 tchassa et Sega. Les journaux citent le ministre des Affaires étrangères allemand et le premier ministre néerlandais qui se sont opposés aux déclarations de Jean-Claude Juncker tenues dans le cadre de son discours sur l’Etat de l’UE. Thomas de Maizière a souligné que l’adhésion de Sofia et de Bucarest « était encore loin », et Mark Rutte a insisté qu’ils existaient toujours beaucoup de craintes par rapport au contrôle des frontières et la corruption dans ces deux pays. (Sega, 24 tchassa)

La semaine dernière, les eurodéputés bulgares, à l’exception des socialistes Peter Kouroumbachev et Momtchil Nekov, ont voté contre un complément à la Résolution sur la corruption et les droits de l’homme dans les pays tiers, condamnant « les tentatives de l’Azerbaïdjan et d’autres pays tiers autocratiques d’influencer les décideurs européens par des moyens illégaux ». Deux autres eurodéputés socialistes, Sergueï Stanichev et Gueorgui Pirinski, étaient absents lors du vote. Selon Svetoslav Malinov, la position de principe des chrétiens démocrates et des libéraux au Parlement européen était qu’un cas concret de corruption, comme celui de la « lessiveuse azerbaïdjanaise », ne devrait pas figurer dans un texte à portée générale. (Capital Daily)

France

Une note confidentielle de la Direction générale de la police française prévient d’une nouvelle forme de terrorisme : les déraillements de trains. (tous médias)

Sega publie des extraits du livre d’interviews de la journaliste Spassiana Rousseva avec d’éminents Bulgares intégrés depuis des décennies au sein de la société, de la culture et de la science françaises. (Sega)

Dernière modification : 18/09/2017

Haut de page