Lundi 22 mai

Politique

Dans une interview pour la radio nationale (BNR), le président de la République, Roumen Radev, affirme posséder « des pouvoirs en matière de politique extérieure et sa propre voix qui ne découlera pas d’éléments de langage préparés par le gouvernement ». Il affirme rester ouvert au dialogue en vue d’un consensus sur ces questions et avoir arrêté avec la ministre des affaires étrangères la façon dont les décisions de politique extérieure seront coordonnées. (tous médias)

Krassimir Karakatchanov : le président Roumen Radev n’a pas de droit d’opinion sur les positions bulgares et doit s’en tenir, lors de ses entretiens à Bruxelles, aux positions validées par le gouvernement. (tous médias)

Roumen Radev : dans la mesure où le président de la République représente la Bulgarie dans les relations internationales et a besoin d’informations relevant de la compétence l’Agence d’Etat de renseignement, il n’est pas normal que celle-ci soit rattachée au premier ministre et non au président de la République comme auparavant. (tous médias)

Roumen Radev au sujet de la lettre de Lozan Panov : « Je n’admettrai pas que l’institution présidentielle devienne l’otage d’intrigues personnelles. J’appelle les magistrats à se comporter en magistrats s’ils veulent être magistrats. » (tous médias)

Roumen Radev a déclaré son intention de rendre public le procès-verbal du conseil de sécurité nationale du 29 juin 2014 sur la faillite de la KTB à condition que les vingt participants à ce conseil, dont les anciens président de la République, Rossen Plevneliev, président de l’Assemblée nationale, Mihail Mikov, premier ministre, Plamen Orecharski, ministre des finances, Petar Tchobanov, gouverneur de la Banque nationale, Ivan Iskrov, et représentants des groupes parlementaires soient d’accord. (tous médias)

Selon Me Aleksandar Kachamov, défenseur des droits de l’homme, il n’y a pas d’obstacles juridiques pour que le procès-verbal de cette séance du Conseil de sécurité nationale soit rendu public et le président n’a pas à demander l’accord des participants. (mediapool.bg)

Après l’annulation par la Cour administrative suprême de l’ordonnance du Conseil des ministres portant le salaire minimum à 460 leva à partir du 1er janvier 2017 (voir notre revue du 18 mai dernier), le gouvernement a publié pour concertation publique un nouveau projet plafonnant ce salaire au même montant. (tous médias)

Anguel Djambazki, député européen : « La situation dans les Balkans occidentaux doit devenir la priorité régionale de la présidence bulgare de l’UE. La Bulgarie, étant plus ou moins le seul pays normal sur ce territoire, doit les attirer ». (Standart)

Justice

« Le Tsoum-gate est un syndrome qui se répétera à l’infini si des modifications législatives en profondeur, encadrant la responsabilité du procureur général, ne sont pas faites », indique Lozan Panov, président de la Cour suprême de cassation, dans une interview pour Nova TV. « Il est sans importance de savoir qui est procureur général. Ses pouvoirs excessifs font de l’Etat non pas une république parlementaire, mais une république de procureur », ajoute-t-il en plaidant pour des dispositions claires permettant d’engager la responsabilité pénale du procureur général dans l’hypothèse d’une infraction pénale commise ». (tous médias)

Admettant qu’il est possible de mettre en place un mécanisme permettant de mettre en cause la responsabilité du procureur général, M. Tsatsarov relève toutefois devant l’agence en ligne Focus qu’un tel dispositif n’aurait de sens que s’il englobait également les présidents de la Cour suprême de cassation et de la Cour administrative suprême, dont « le statut (responsabilité, modalité de nomination et de révocation, etc.) est identique avec celui du procureur général ». « La mise en place d’un tel mécanisme ne nécessite pas de réviser la Constitution, il suffit d’amender la Loi sur le pouvoir judiciaire et le Code de procédure pénale », précise-t-il. (focus-news.net)

Interview du procureur général Sortir Tsatsarov : « Il est plus que réaliste d’avoir la conviction que la fin du [MCV] est tout à fait possible, mais en résultat de notre action, de nos propres efforts. Je ne doute pas que ceux-ci sont objectivement évalués à Bruxelles. » (24 Chassa)

Evgueni Dikov, chef du service national d’enquête et adjoint du procureur général, a été élu par l’Assemblée générale des enquêteurs à les représenter au nouveau collège du CSM. (tous médias)

Douanes

423 kg d’héroïne, la plus grande quantité jamais saisie à bord d’un seul véhicule par les douaniers bulgares, ont été découverts dans un poids lourd transportant des carrelages en provenance d’Iran à destination des Pays-Bas. (tous journaux)

Un réseau clandestin de commerçants, douaniers et pirates informatiques a été démantelé vendredi dernier. Sur les vingt-trois personnes mises en garde à vue, six ont été mises en examen. Les dommages infligés au Trésor, via le piratage du système d’information de l’Agence des douanes, sont estimés à quelque 4 millions de leva. (tous journaux)

Economie

Le troisième appel d’offre pour l’attribution de la concession de l’aéroport à Plovdiv a enfin suscité l’intérêt de trois investisseurs. (tous médias)

France

Sous l’intitulé « La sécurité de l’Europe sera un défi pendant encore au moins dix ans », 24 tchassa publie l’interview d’Hélène Cazaux-Charles, directrice de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. (24 tchassa)

Dernière modification : 22/05/2017

Haut de page