Lundi 23 mars

Coronavirus

Bilan actuel

Le nombre de personnes infectées par le Covid-19 est de 190 (dont 19 nouveaux cas depuis la veille). La plupart des malades sont en bon état physique et se rétablissent. Deux personnes souffrant d’une insuffisance respiratoire suivent un traitement dans l’Académie militaire de médecine et leur état s’améliore. Le nombre de décès n’a pas augmenté pendant les derniers jours. Et trois personnes sont sorties de l’hôpital après avoir suivi un traitement pour le Covid-19.

Le gouvernement a constitué un conseil de médecins pour lutter contre le virus

Le gouvernement a décidé de mettre en place un conseil de médecins et d’experts, dont la responsabilité sera de suivre et d’analyser les publications scientifiques sur le Covid-19 et de rechercher les bonnes pratiques, partagées dans le monde entier, qui pourraient permettre de lutter contre le virus en Bulgarie. Ce nouveau conseil de médecins sera présidé par le pneumologue Kosta Kostov, et travaillera en coordination étroite avec le centre de crise.

Les sujets politiques durant l’Etat d’urgence

Points importants dans la nouvelle loi régissant les mesures à respecter en Etat d’urgence

Le Parlement a adopté, en deuxième lecture, la loi sur les mesures à appliquer durant l’Etat d’urgence. A l’issue de débats houleux, qui ont duré environ 15 heures, une série de mesures et de sanctions a été adoptée par les députés présents. Une partie de ces mesures concerne l’autorisation d’intervention de l’armée bulgare dans la lutte contre l’épidémie (avec recours à la force en cas de nécessité). La loi autorise aussi la surveillance des personnes soumises à un confinement obligatoire à travers les données des opérateurs mobiles, en cas de non-respect de la quarantaine. D’autres mesures ont provoqué le mécontentement du Président de la République : plafonnement des prix sur le marché bulgare, et les sanctions relatives à la propagation « d’information mensongère sur la maladie infectieuse » (privation de liberté jusqu’à trois ans et une amende à la hauteur de 10 000 leva maximum). Toutefois, cette loi n’a pas été approuvée par le Président de la République et elle sera réexaminée au Parlement aujourd’hui.

Le veto présidentiel

Lors d’un discours prononcé hier, le Président de la République a opposé son veto à une partie de la loi mentionnée ci-dessus, en particulier les dispositifs de la loi relatifs aux restrictions de la liberté d’expression et la fixation des prix sur tous les produits. M. Radev a aussi dénoncé l’attribution aux forces armées de fonctions qui ne sont pas prévues par la Constitution. Le Président a de plus exprimé sa désapprobation quant à la mise en place de systèmes de contrôle aux frontières des grandes villes régionales. Selon lui, le gouvernement tente de compenser le manque de cadres et d’équipement nécessaire, ainsi que pour la capacité réduite du système de santé, en appliquant des mesures trop restrictives. Il demande au gouvernement de proposer un paquet de mesures au profit des petites et moyennes entreprises, et aux couches les plus démunies, afin de leur permettre de résister à la crise économique déclenchée par l’épidémie.

Aujourd’hui, la commission juridique au sein du Parlement a adopté à l’unanimité le veto du Président sur les mesures applicables en période d’Etat d’urgence. En réunion extraordinaire, le député MDL, Jordan Tsonev a annoncé que son parti va soutenir le veto présidentiel. Le PSB a aussi déclaré son soutien vis-à-vis du veto partiel du Président.

La réaction du Premier ministre

Lors d’un briefing au Conseil des Ministres hier le Premier ministre Boiko Borissov a répondu aux critiques du Président. M. Borisov a accepté certaines de ses objections, et a annoncé que le GERB va rejeter deux textes législatifs contestés, celui sur les pénalités prévues en cas de propagation de fausse information sur le virus, et celui relatif à la fixation des prix des produits sur le marché bulgare. M. Borisov n’a pas manqué de souligner le fait que le parti PSB (qui avait soutenu le président lors de son élection), est à l’origine de la proposition de fixation des prix. La proposition a été soutenue par le GERB, dit-il, « pour trouver le consensus et avoir une loi ». Le premier ministre a avoué que le texte relatif à la liberté d’expression est assez ambigu, et a besoin d’être davantage précisé. Par ailleurs, l’armée ne sera déployée qu’en cas d’épuisement des autorités responsables comme la police. Il a accusé le chef d’Etat de faire preuve de populisme et d’égocentrisme : « Ma plus grande peine est qu’au lieu de chercher l’accord, il a décidé de jouer le populiste ». En dernier lieu, il a annoncé que la réserve nationale ne sera pas pour l’instant exploitée, et que des mesures de soutien pour l’économie ne seront élaborées qu’une fois la crise achevée, après avoir fait une analyse des besoins des entreprises. (tous médias)

Le Ministère du travail et de la politique sociale a souligné aujourd’hui l’augmentation rapide du nombre de personnes au chômage en Bulgarie. Le nombre de chômeurs qui se sont inscrits à l’agence pour le travail est passé en un seul jour de 750 à 1300. La Ministre du travail, Denica Satcheva a annoncé que le Ministère peut prêter assistance pour les allocations de chômage, à travers le programme opérationnel « Développement des ressources humaines ». Aujourd’hui le Ministère ouvre des lignes téléphoniques pour les personnes âgées ayant besoin d’aide psychologique lors du confinement.

De nouvelles mesures restreignent les déplacements

Vendredi dernier, le ministre de la Santé a décrété de nouvelles mesures pour limiter la propagation du coronavirus, en vigueur depuis le samedi, 21 mars. Sont désormais interdits : les déplacements dans les parcs (y compris le parc naturel de Vitocha, aux côtés de Sofia), les jardins publics, les aires de jeux et de sport et autres sites publics de ce type, fermés ou en plein air. Il sera tout de même possible de promener son chien, tout en respectant une distance d’au moins un mètre par rapport aux autres personnes. Il a également été interdit aux personnes de moins de 60 ans de se rendre dans les magasins d’alimentation et les pharmacies entre 8h30 et 10h30, tous les jours, ceci dans le but de protéger les personnes âgées en évitant qu’elles entrent en contact avec des jeunes potentiellement porteurs du Covid-19. Enfin, les entrées et les sorties des 28 chefs-lieux des régions bulgares ne sont autorisées que pour des raisons impératives (professionnelles, de santé, retour au domicile) dûment justifiées (attestation délivrée par l’employeur, document médical ou titre d’identité). Des contrôles de police ont été installés aux entrées et sorties des villes en question, pour assurer le respect de cette mesure. De longues files d’attente de véhicules se sont formées à l’entrée de certaines grandes villes, notamment à Sofia, sur l’autoroute reliant la capitale à Pernik. (tous médias)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 23/03/2020

Haut de page