Lundi 25 juin

Politique

Des amendements au décret d’application de la loi sur les étrangers, adoptés par le Conseil des ministres, prévoient des allègements susceptibles de permettre aux étrangers d’origine bulgare de venir et rester travailler plus facilement en Bulgarie. Les nouvelles dispositions visent plus spécialement des ressortissants de Moldavie, d’Ukraine, de Macédoine, de Serbie, etc. et stipulent qu’en cas de contrats de travail signés avec des employeurs bulgares et déclarés aux services des impôts, ces étrangers pourront entrer et séjourner sur le long terme dans le pays sans avoir obtenu au préalable des visas. En outre, les conditions d’instruction de leurs demandes de permis de long séjour seront simplifiées et les frais réduits. (Sega)

Europe

Le premier ministre Borissov a pris part à la rencontre informelle sur la migration convoquée à Bruxelles par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Devant les dirigeants des seize Etats membres qui y ont participé, M. Borissov a souligné sa position claire que la Bulgarie n’accueillera pas en retour des migrants qui ont traversé déjà le pays pour se rendre à l’Occident et ne signera pas d’accord bilatéral avec l’Allemagne pour la réadmission de telles personnes. L’UE doit fermer ses frontières pour tous ceux qui ne fuient pas la guerre et y déployer une force commune de protection créée à partir de Frontex. En outre, l’UE doit maintenir le financement pour les pays situés sur la ligne de front pour que ceux-ci puissent retenir les flux migratoires et des centres d’accueil pour les migrants doivent être mis en place en dehors de l’Europe. « La Bulgarie a montré comment on peut résoudre la question. Tout le monde nous dit : ‘Bravo, du bon travail !’. Maintenant, c’est aux autres Etats membres de le faire », a indiqué M. Borissov lors du point de presse après la rencontre. (tous media)

La présidente du PSB Kornelia Ninova a adressé un message à douze dirigeants européens, dont les premiers ministres du Portugal, d’Espagne, de Grèce, de Malte, de Roumanie, de Slovaquie et de Suède et des chefs de partis politiques des pays du quatuor de Višegrad, pour les informer que la Bulgarie ne peut jouer le rôle de zone tampon pour les migrants entre l’espace Schengen et les pays en conflits. Les clandestins doivent être retournés dans leurs pays d’origine et la proposition allemande de signature d’accords bilatéraux de retour de ces migrants dans le premier Etat membre qui les a accueillis, en contrepartie d’une aide financière, est inacceptable, estime Mme Ninova. (Standart, 24 Tchassa)

« La non refonte de l’accord de Dublin constitue un danger sérieux pour la Bulgarie, un risque de se transformer en cordon sanitaire », a indiqué la vice-présidente de la République Iliana Yotova dans une interview sur la BNR. « Le thème de la migration est tellement grave qu’il a dépassé les relations entre les Etats et menace aujourd’hui la coalition gouvernementale d’un pays, l’Allemagne, qui a toujours été un étalon de stabilité », a souligné Mme Yotova en se disant pessimiste quant à la possibilité pour les Etats membres de trouver un consensus et faire évoluer la politique européenne à l’égard des migrants. (Standart)

Le premier ministre Borissov et la commissaire européenne du numérique Maria Gabriel inaugureront aujourd’hui l’Assemblée numérique 2018#DA.18eu, l’événement majeur du calendrier de la présidence bulgare de l’UE consacré au numérique. Y prendront part des ministres des Etats membres et des pays balkaniques. Un départ symbolique sera donné au programme européen du numérique dans les Balkans occidentaux. (24 Tchassa, dnevnik.bg)

Parmi les Etats membres, la vie en Bulgarie est la moins chère, écrit 24 Tchassa en citant à l’appui les dernières statistiques d’Eurostat sur le niveau de vie. Le pays cède la première place uniquement par rapport aux prix des aliments, de l’électronique grand public et des transports. (24 Tchassa)

Balkans

Après l’annonce des premiers résultats de l’élection présidentielle anticipée en Turquie, le premier ministre Borissov a téléphoné au président Erdogan pour le féliciter de la victoire électorale. « Je suis convaincu que la volonté exprimée aujourd’hui par le peuple turc servira de base pour le développement stable et consolidé de la Turquie dans tous les domaines », a déclaré M. Borissov tout en soulignant sa satisfaction du raffermissement des relations bilatérales au cours des dernières années. « Je suis confiant que nous saurons œuvrer ensemble pour le renforcement des liens entre nos deux pays dans le domaine de la migration et en faveur de la paix et de la stabilité dans la région », a relevé le premier ministre. En outre, il a informé M. Erdogan de la position bulgare, telle qu’elle a été présentée lors de la rencontre informelle à Bruxelles sur la migration et selon laquelle l’accord migratoire avec la Turquie devrait être maintenu et l’UE devrait verser à la Turquie le reste des montants dus dans le cadre de cet accord. (tous media, government.bg)

Lors du deuxième jour de sa visite officielle en Serbie, le président de la République Roumen Radev, accompagné par son homologue serbe Aleksandar Vučić, s’est entretenu avec la minorité bulgare à Dimitrovgrad (Serbie). Les neuf media publiés en langue bulgare bénéficieront d’un financement plus généreux de la part de la Serbie qui a décidé de tripler le montant des subventions jusqu’à 535 000 euros, a annoncé le chef de l’Etat après la rencontre. Depuis l’an dernier, des manuels de langue bulgare pour l’enseignement primaire sont disponibles. En outre, les femmes issues de la minorité bulgare pourront désormais garder les suffixes bulgares (-ova, -eva) de leurs noms de famille. Mais un problème particulièrement sérieux, celui du dépeuplement des localités bulgares en Serbie, reste à résoudre, a indiqué M. Radev en précisant qu’il existe à cet égard un plan et que les infrastructures dans cette partie de la Serbie s’améliorent en permanence. (tous media)

Culture

Standart rend compte du lancement de la 4e édition des Francofolies à Blagoevgrad. Cette année, le festival de musique a été honoré par la présence du président des Francofolies de La Rochelle, Gérard Pont. 24 Tchassa publie une interview avec le chanteur français d’origine bulgare, Vincent Vinel. « Quand on est sincère, le public le sent et la vision est sans importance », dit ce jeune homme malvoyant de 22 ans. (Standart, 24 Tchassa)

Dernière modification : 25/06/2018

Haut de page