Lundi 26 février

Politique

L’information de jeudi dernier selon laquelle l’opérateur tchèque d’énergie électrique ČEZ avait retenu comme repreneur de sa filiale bulgare la société de droit bulgare Inercom a suscité un séisme politique en Bulgarie. Dès vendredi, à la demande du premier ministre Borissov, la ministre de l’énergie Temenoujka Petkova a annoncé sa démission en indiquant qu’elle connaissait depuis une vingtaine d’années les acquéreurs et qu’elle ne voulait pas qu’il y ait des spéculations au sujet de ses relations avec eux, ni de suspicions d’influence ou de pressions exercées de sa part sur la transaction. Sa succession sera examinée d’ici mercredi lors d’une rencontre conjointe entre les partenaires de coalition GERB-Patriotes unis, mais la presse avance dès à présent le nom du vice-ministre de l’énergie, Jetcho Stoyanov, comme étant le successeur probable de Mme Petkova. (tous media)

Sur Nova TV, Delian Dobrev, président de la commission parlementaire de l’énergie et ancien ministre de l’économie et de l’énergie, a indiqué qu’au début, il avait soupçonné une fausse nouvelle dans l’annonce de ČEZ. « Je ne vois pas comment une entreprise de Pazardjik (Sud), avec des actifs de 90 000 leva, peut se permettre d’acheter le plus grand distributeur d’énergie électrique en Bulgarie. Sans jamais avoir entendu le nom de cette société, j’apprends tout à coup qu’elle a acquis un tiers du réseau bulgare ». (dnevnik.bg)

Le premier ministre Borissov a demandé à l’Agence d’Etat de la sécurité nationale (DANS) et l’Agence nationale des recettes d’effectuer une enquête exhaustive de la cession des actifs de ČEZ et du repreneur Inercom Bulgarie. Comme il s’agit d’un marché conclu entre deux entités de droit privé, le gouvernement bulgare ne peut pas intervenir, mais usera de tous ses moyens pour vérifier les faits et garantir la sécurité énergétique du pays, a-t-il souligné. (tous media)

Les représentants des Patriotes unis au sein de la coalition gouvernementale attendent également une enquête approfondie sur le repreneur Inercom Bulgarie. Qualifiant de « surprenante » cette vente, le vice-premier ministre Valeri Simeonov s’est toutefois borné à commenter que c’est aux régulateurs d’apprécier la régularité de cette transaction. (dnevnik.bg)

De la tribune du parlement, la présidente du PSB Kornelia Ninova a pointé le chef du gouvernement Borissov comme personnellement responsable de la cession des actifs du plus grand distributeur d’électricité à une société inconnue. « Guinka de Pazardjik a immatriculé sa société il y a à peine quelques mois, avec un capital de 50 000 leva. Nous vivons dans un pays de sauvages. Allons-nous nous taire de nouveau ? », s’est-elle indignée. « Tout mène vers Borissov, il est le fusible principal. Qu’il ne prétende pas découvrir la mèche ! Pour une nouvelle fois, M. Borissov s’est dit qu’en sacrifiant une victime, en la personne de la ministre de l’énergie, il enterrerait le problème », a ajouté Mme Ninova. Samedi, une réunion de la direction du parti a décidé de demander à la partie tchèque, via l’ambassadeur tchèque à Sofia, plus de détails sur la vente et sur une implication éventuelle du premier ministre Borissov. Le PSB saisira également la Commission européenne et attendra de celle-ci qu’elle se prononce si les directives européennes en matière d’énergie ont été respectées ou non. (tous media)

D’après le quotidien tchèque Lidové noviny, la moitié des fonds qu’Inercom déboursera pour l’acquisition de ČEZ Bulgaria viennent de sociétés offshore. D’après des sources proches du conseil de surveillance de ČEZ, qui a validé l’opération en dernière main, l’acheteur bulgare a proposé de financer l’acquisition avec des fonds propres, des garanties bancaires et, pour plus de la moitié du prix, avec des emprunts consentis par des sociétés offshore. (mediapool.bg)

Sortant de l’anonymat, le propriétaire d’Inercom Bulgaria déclare dans deux interviews, accordées à l’agence BTA et à Nova TV, qu’elle détient à 100% le capital d’Inercom Bulgarie, que sa famille possède, à travers Inercom Group, des actifs à hauteur de 100 millions de leva qui ont généré l’année dernière un bénéfice de 10 millions de leva. Interrogée sur la manière dont elle financera l’acquisition des actifs de ČEZ, elle indique qu’elle empruntera auprès d’une banque étrangère. (tous media)

Des gardiens des prisons de tout le pays se sont rassemblés samedi devant le ministère de la Justice pour protester contre les mauvaises conditions de travail et revendiquer une augmentation de 20% des salaires, des effectifs supplémentaires et le rapprochement de leur statut à celui des policiers. La ministre Tsetska Tsatcheva s’est entretenue avec les protestataires mais son explication que le budget 2018 du ministère ne permettait pas de relever de plus de 5% les salaires, n’a pas satisfait les gardiens. (tous media)

Le Conseil national du PSB s’est réuni samedi pour discuter de la démission de la ministre de l’énergie Temenoujka Petkova et de la révocation de Valery Jablianov du poste de vice-président de l’Assemblée nationale. La suppression de la partie de phrase consistant à dire que « le Tribunal populaire était une justice nécessaire et opportune », ajoutée par M. Jablianov à la déclaration du PSB contre la marche Loukov, a provoqué un scandale. Deux membres du plenum l’ont reproché à Kornelia Ninova dans la mesure où plusieurs socialistes partageaient cette idée. Gueorgui Guergov a considéré que Valery Jablianov était devenu la victime d’actes émotionnels et irréfléchis de la part de ceux qui sont à la tête du parti. En outre, le Conseil national a demandé au Bureau exécutif du parti, au Conseil du spirituel, de la culture et des médias et à la Commission de la programmation, des analyses et des prévisions d’élaborer une proposition relative à la mise en place d’une chaîne de télévision du parti. (tous media)

Lors de l’Université d’hiver des jeunes du GuERB qui s’est tenue dimanche, Boïko Borissov a assuré l’audience que la Bulgarie adhèrera à l’antichambre de la zone euro d’ici la fin de l’année, que l’adhésion par voie d’air et de mer à l’espace Schengen ne posait aucun problème et que certains Etats faisaient preuve d’égoïsme quant à l’adhésion par voie terrestre. Il a souligné l’importance des relations sereines que la Bulgarie doit avoir avec les grandes puissances comme la Russie, la Turquie et les Etats-Unis – qui ont des intérêts dans les Balkans -, et la Chine, le Japon et l’Arabie Saoudite ayant également souhaité participer aux processus sur les Balkans occidentaux. (tous media)

Lors de cette même enceinte, Tsvetan Tsvetanov, président du groupe parlementaire du GuERB et vice-président du parti, a déclaré que par ses actes le président Radev et le PSB visent à « déstabiliser le pays et à provoquer des élections anticipées sans se rendre compte que la crise qui s’en suivrait nous éloignerait des objectifs à atteindre ». (tous média)

Nikolaï Nankov, ministre du développement régional, inaugurera aujourd’hui une discussion consacrée à la reconfiguration de la carte des régions de Bulgarie définies par la nomenclature des unités territoriales statistiques (NUTS) en vue de préserver le financement européen après 2020. En la présence de députés, de représentants de la fonction publique, des milieux d’affaires et universitaires, le groupe de travail interministériel présentera trois scénarios qui prévoient respectivement de préserver les 6 régions ou de les réduire à 5 et à 4. Le ministre Nankov accorde une interview à 24 tchassa à ce sujet. (tous media)

Dans une interview accordée à Standart, Yordanka Fandakova, maire de Sofia, répond à plusieurs questions relatives notamment aux mesures permettant de réduire la pollution de l’air, au mauvais état des rues de Sofia et à la meilleure gestion des inscriptions dans les établissements scolaires de Sofia. Interrogée sur la vente controversée de la société CEZ qui assure notamment la distribution d’électricité dans la ville de Sofia, Mme Fandakova a précisé espérer que tout ce qui est nécessaire sera fait afin que cette société soit dans des mains professionnelles et que l’alimentation en électricité de la capitale n’encoure jamais aucun risque. (tous media)

Les agents de l’administration pénitentiaire ont manifesté samedi devant le ministère de la justice. Ils ont revendiqué l’amélioration des conditions de travail, l’augmentation des effectifs et des salaires. (tous media)

Economie

Dans une déclaration se référant aux rapports de la mission du Fonds monétaire international en Bulgarie pendant l’année passée, le Conseil exécutif du FMI prévient que le poids des créances douteuses des banques bulgares, notamment 11,7% en 2017, restent, malgré une légère baisse par rapport à 2016 (12,8%), largement au-dessus de la moyenne européenne qui est de 5%. Selon le FMI, deux banques bulgares n’ont pas encore satisfait aux recommandations (adressées à la suite des tests de résistance en 2016) relatives à un taux plus élevé de coussin de fonds propres. (tous médias)

Dans le cadre d’une rencontre informelle, Stamen Yanev, directeur exécutif de l’Agence bulgare pour les investissements, et Gabriela Ceh, responsable des politiques publiques du groupe Facebook pour l’Europe Centrale et Orientale, ont étudié la possibilité de l’installation en Bulgarie d’une partie des affaires du groupe concernant le maintien de ses systèmes. Sous l’intitulé « Nous voulons que la Bulgarie attire des smart investissements », 24 tchassa publie une interview de Stamen Yanev. (24 tchassa)

Culture

Le 68e Festival de Berlin a attribué l’Ours d’or du meilleur film à Touch me not, un long métrage signé par une équipe multinationale (Roumanie, Allemagne, République tchèque, Bulgarie et France). La Bulgarie y est présente avec la coproductrice Martitchka Bojilova et les acteurs Irmena Tchtchikova et Gueorgui Naldjiev. (tous media)

Europe

Lors de la réunion informelle du Conseil de l’UE à Bruxelles vendredi dernier, le premier ministre bulgare a annoncé qu’il organiserait une rencontre des francophones de l’UE sur les Balkans Occidentaux. Le forum serait organisé à Varna. (BNT, Troud)

Le président du Conseil de l’UE a annoncé vendredi dernier que la décision définitive sur la tenue de la réunion entre la Turquie et l’UE qui était prévue pour le 26 mars prochain à Varna serait prise lors de la prochaine réunion du Conseil des 22 et 23 mars. Donald Tusk a souligné la solidarité des Etats membres avec Chypre. La marine turque a bloqué l’accès aux gisements gaziers situés au large des côtes de l’île de la Méditerranée. (Dnevnik)

Le premier ministre bulgare est à Londres pour un forum d’investissements aux Balkans occidentaux, organisé par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Ce matin Boïko Borissov s’est entretenu avec le président de la BERD, Suma Chakrabarti. Le financement des corridors de transport 4, 8 et 10 était au centre de leur discussion. (BNT, Dnevnik)

Les pays les plus pauvres de l’UE ont peur de voir leur financement coupé : 24 tchassa reprend un article de Politico sur les négociations sur le prochain budget européen et le « lobbying » fait par les Etats de l’Europe centrale et orientale en faveur des fonds de cohésion. (24 tchassa)

France-Bulgarie

Le ministre de l’agriculture bulgare s’est entretenu avec son homologue français Stéphane Travert. Roumen Porojanov a inauguré le stand bulgare au Salon international de l’agriculture à Paris. (24 tchassa)

Balkans

Lors de l’entretien du Président de la République avec son homologue serbe, qui s’est tenu à Sofia vendredi dernier, Belgrade s’est engagé à financer des media en langue bulgare pour que la minorité bulgare dans le pays puisse être informée en sa langue maternelle. Roumen Radev et Aleksandar Vucic se sont également mis d’accord sur la prochaine signature d’accords bilatéraux dans les domaines de l’éducation et des sciences. (tous media)

Tsveta Karayantcheva, présidente de l’Assemblée nationale : « Nos attentes sont que durant la présidence bulgare de l’UE le Monténégro et la Serbie ouvrent les chapitres suivants dans leurs négociations d’adhésion avec l’UE. La Bulgarie les aidera, y compris avec de l’expertise. Des experts bulgares se rendront dans ces pays pour les aider à synchroniser leur législation avec la nôtre ». Interview dans 24 Tchassa. (24 Tchassa)

Dernière modification : 26/02/2018

Haut de page