Lundi 26 mars

Europe

Les media annoncent largement le sommet UE-Turquie qui se tiendra ce soir à Varna. Seront présents le président du Conseil européen, Donald Tusk, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le Premier ministre bulgare, Boïko Borissov et le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan. Le dîner de travail, prévu pour 19h00, sera l’occasion d’examiner la façon de faire progresser les relations entre l’UE et la Turquie. 120 journalistes sont accrédités pour cet événement ; les mesures de sécurité sont fortement renforcées. (tous media)

Avant le dîner, M. Borissov aura trois entretiens en tête à tête avec MM Tusk, Juncker et Erdoğan. Standart annonce que les projets énergétiques seront au centre de ces rencontres. (tous media)

La presse qualifie le sommet de Varna de « délicat » et Dnevnik souligne qu’aucune percée n’est attendue. Le président turc mettra l’accent, comme annoncé, sur le respect de l’accord UE-Turquie sur les migrants et l’attente que l’intégralité de la somme prévue soit versée à son pays ; l’UE de son côté insistera sur les conditions de l’État de droit et des libertés fondamentales. 24 tchassa écrit tout de même que le fait que cette réunion soit maintenue était déjà un succès. Après la crise dans les relations turco-européennes de l’été de 2016, le Premier ministre bulgare est « resté le seul leader européen à pouvoir parler à Erdoğan », écrit le journal. (tous media)

Le sommet à Varna est la preuve qu’il reste toujours un canal de communication ouvert entre la Turquie et l’Union, commente le politologue Parvan Simeonov pour Standart. La Bulgarie tente de jouer le rôle de gardien de l’équilibre non seulement entre l’UE et la Russie et la Turquie, mais également entre les différentes Etats membres. La Bulgarie est parmi la poignée de pays, qui ont sauvegardé de bonne relation avec tous les camps en train de se former au sein de l’Union, souligne le politologue. (Standart)

Plus de 150 personnes de tous les coins du pays ont pris part au premier dialogue citoyen en Bulgarie sur l’avenir de l’Europe organisé à Loukovit (Nord) par la commissaire européenne Maria Gabriel, chargée de l’économie numérique, qui avait pour thème l’avenir numérique. Le ministre de l’éducation et de la science Krassimir Valtchev y a également pris part. Le débat animé a porté sur les compétences numériques indispensables pour l’emploi de demain, la cybersécurité, la protection des données en ligne, etc. (focus-net.bg)

Politique

Le président de la Slovénie Borut Pahor est arrivé en Bulgarie en visite officielle à l’invitation de son homologue Roumen Radev. Après avoir inauguré hier au terminal gouvernemental de l’aéroport de Sofia une ligne directe entre Sofia et Lubliana assurée par la compagnie aérienne Adria Airways, il s’entretiendra aujourd’hui à huis clos avec le président Radev ainsi qu’avec le vice-président de l’Assemblée nationale Yavor Notev et avec la présidente de la Commission parlementaire de politique extérieure Djema Grozdanova. (tous media)

« Feu vert pour des routes longuement attendues pour 3 milliards de leva » : interview avec le ministre du développement régional et des travaux publics Nikolaï Nankov sur la ferme résolution du gouvernement de faire aboutir certains projets de construction retardés dont les autoroutes Hemus et Strouma, l’élargissement du boulevard périphérique de Sofia, etc. (Standart)

Le gouvernement n’a pas prévu dans son programme législatif l’adoption d’un projet de loi d’amendement à la loi sur la protection des données personnelles afin de se conformer aux dispositions du règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) qui entrent en vigueur le 25 mai, précise la Chambre économique bulgare dans une lettre ouverte adressée au gouvernement. (Sega)

A l’invitation de la fondation « Jean Monnet pour l’Europe », Iliana Yotova, vice-présidente de la République, donnera une conférence sur l’avenir du projet européen à l’université de Lausanne. (tous media)

Dans une interview accordée à la radio Darik, Tsetska Tsatcheva, ministre de la justice, a précisé que le groupe de travail chargé d’élaborer un projet de loi d’amendement au Code pénal en vue de la précision des textes régissant la légitime défense rendra prochainement un rapport concluant qu’un tel amendement n’est pas nécessaire. (Sega)

Justice

Dans une interview sur le site en ligne Traffic News, la procureure Nedialka Popova, chargée de l’affaire pour profession de haine religieuse ouverte contre Ahmed Moussa et douze autres imams, indique que la communauté musulmane est une « masse monolithique très facile à manipuler en période d’élections et qui réagit presque comme une structure paramilitaire, il suffit de leur dire d’aller voter et ils votent ». Selon elle, l’Etat sera menacé au moment où la part des musulmans dépasse 30%. « Le temps viendra où plus de 50% des députés seront d’une autre religion, notre président, notre premier ministre, notre maire seront d’une autre religion. Pourrions-nous alors défendre encore nos valeurs chrétiennes européennes ? » Après cette interview, Me Ina Loultcheva, avocate d’Ahmed Moussa, a envoyé une plainte à la Cour d’appel de Plovdiv dans laquelle elle indique que les propos de la procureure chargée de l’affaire des imams montrent que les accusés étaient poursuivis en raison de leurs convictions et pratiques religieuses. Le MDL, indigné à son tour, entend saisir le procureur général. « Les propos de la procureure ne font que confirmer notre position d’il y a huit ans : c’est un procès politique de pression sur nous », a déclaré le chef du parti Moustafa Karadaya. (dnevnik.bg, Standart)

Selon le rapport rendu par la présidente ad interim du TGI de Sofia, Dessislava Popkoleva, 446 accusés ont été condamnés en 2017 et seulement 40 ont été acquittés. (24 tchassa)

Doroteya Datchkova analyse l’échec de l’élection au CSM visant à pourvoir le poste de président du TGI de Sofia, resté vacant après la démission surprenante de son président Kaloian Topalov, et une nouvelle démission surprenante « pour des raisons personnelles », notamment celle de la présidente du Parquet d’appel spécialisé, Daniela Popova, pour conclure que ces deux évènements sont significatifs pour le visage du système judiciaire bulgare. (Sega)

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision Canal 3, Plamen Gueorguiev, président de la Commission de répression de la corruption et de confiscation des biens acquis de façon illégale, a déclaré que la Commission a introduit un recours de confiscation de biens appartenant à Ivo Prokopiev, éditeur d’Economedia, d’un montant de 200 millions de leva à la suite de l’établissement par cette autorité de « l’acquisition absolument illégale d’une entreprise (Kaolin) revendue ensuite pour un prix dix fois plus élevée ». M. Gueorguiev a précisé que la société Economedia ne fait pas l’objet de mesures conservatoires. (Stanadart)

102 signalements contre des maires ont été introduits au Parquet spécialisé en deux mois et demi, a déclaré la porte-parole du ministère public, Roumiana Arnaoudova. Elle a également déclaré que 109 enquêtes judiciaires contre des maires et des maires adjoints sont actuellement ouvertes par les 28 parquets régionaux. (Standart)

Sécurité

Les pièces d’identité de 42 passagers arrivés à l’aéroport de Sofia par le vol en provenance de Paris, mardi, 20 mars, n’ont pas fait l’objet d’un contrôle de la part des agents de la police aux frontières dont l’équipe de 7 personnes s’est absentée momentanément des postes de contrôle. Il a été établi à la suite de la vérification de la liste du vol qu’aucun des 42 personnes n’a été recherché pour la commission d’une infraction. Valentin Radev, ministre de l’intérieur, a qualifié cet incident d’ « incroyable et de très désagréable », « une petite lacune à laquelle nous devons remédier rapidement afin de prouver à nos partenaires que nous protégeons bien les frontières de l’UE ». Ainsi, 13 agents de la police aux frontières à l’aéroport de Sofia seront suspendus en raison de ce manquement à leurs obligations. (tous media)

Migration

Les employeurs en Bulgarie sont plus enclins à embaucher des réfugiés, estime Diana Radoslavova, fondatrice et avocat à la Fondation Centre d’aide légale « Voix en Bulgarie ». Dans une interview pour Dnevnik, l’experte critique le décret sur l’intégration des réfugiés, adopté il y deux ans et prévoyant la signature d’un accord d’intégration entre la personne concernée et le maire de la ville. Cette pratique réoriente la responsabilité de l’intégration des réfugiés de l’Agence d’Etat pour les réfugiés vers les mairies et les communes. Le problème est que deux ans après l’adoption du plan d’intégration, aucune mairie n’a toujours pas osé à assumer cette responsabilité et à signer des accords avec les réfugiés, prévient Mme Radoslavova. (Dnevnik)

International

Après une pause de trente-quatre ans, un ministre algérien des affaires étrangères s’est rendu vendredi dernier en Bulgarie. Invité par son homologue bulgare Ekaterina Zaharieva, le ministre Abdelkader Messahel a souligné les sentiments chaleureux de ses concitoyens pour les Bulgares. Les deux ministres ont échangés sur le besoin de combler par des initiatives concrètes les possibilités manquées pendant les dernières années dans l’économie, le tourisme, la culture et l’éducation. Ils ont également passé en revue des thèmes d’actualité relevant de la migration, de la lutte contre le terrorisme, du trafic d’armes, etc. Trois accords bilatéraux ont été signés relatifs à la suppression des visas de courte durée pour les détenteurs de passeports diplomatiques, à la coopération entre les Instituts diplomatiques des deux pays et aux archives. Plus tard dans la journée, l’hôte algérien a été reçu par le président de la République Roumen Radev et par la présidente de l’Assemblée nationale Tsveta Karayantcheva. (mfa.bg, president.bg)

« Grâce à notre ‘politique de la mosquée’, il y a très peu d’Algériens au sein d’Al Qaïda ou de Daech » : interview avec le ministre algérien des affaires étrangères Abdelkader Messahel. (24 Tchassa)

Suite à des publications dans la presse britannique (Times, Guardian) citant la Bulgarie parmi les pays membres prêts à chasser des diplomates russes en raison de l’affaire Skripal, le ministère bulgare des affaires étrangères a précisé qu’aucune décision en ce sens n’a été prise. Le président du groupe parlementaire du GERB, Tsvetan Tsvetanov, a souligné pour sa part : « Il y a une position unique de l’UE et la Bulgarie, en tant que membre de la famille européenne, reste solidaire avec elle. Mais chasser des diplomates russes ? Si la sécurité nationale est violée, on peut réagir. Mais au moment actuel rien ne l’indique et il n’est pas nécessaire d’entreprendre de telles démarches ». (tous media)

Balkans

Une délégation du PSB, dirigée par la présidente du parti Kornelia Ninova, s’est rendue à Skopje à l’invitation de Zoran Zaev et de son parti, l’Union sociale-démocrate de Macédoine. Un accord de partenariat a été signé entre les deux forces politiques. « Nous apprécions hautement la coopération entre nos deux pays depuis l’avènement de M. Zaev au pouvoir. C’est un exemple de bon voisinage et d’amitié », a indiqué Mme Ninova.

France-Bulgarie

L’émission de la BNT Panorama a diffusé vendredi dernier, et 24 tchassa a publié ce week-end des interviews avec le mathématicien et député français Cédric Villani. Il s’est rendu à Sofia à l’occasion de sa rencontre exceptionnelle avec l’écrivain Jérôme Ferrari autour du physicien allemand Werner Heisenberg. L’événement a été organisé par l’Institut français de Bulgarie. (BNT, 24 tchassa)

Dernière modification : 26/03/2018

Haut de page