Lundi 26 octobre

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 37 889 (+ 327 en 24h)
• Nombre de guérisons : 18 354 (+ 122 en 24h)
• Nombre de décès : 1 094 (+ 10 en 24h)

Le PM Borissov testé positif à la Covid-19 ; plusieurs membres du gouvernement placés en quarantaine

Hier, le premier ministre, Boïko Borissov, a annoncé avoir été testé positif à la Covid-19, et qu’il sentait une « indisposition générale ». M. Borissov avait été en contact avec le ministre adjoint du Développement régional, Nikolay Nankov, lui-même testé positif vendredi dernier. Le même jour, M. Borissov a été placé en quarantaine obligatoire, mais le lendemain, et après deux tests négatifs, l’Inspection générale de santé de Sofia a mis fin à son confinement. Cette dernière décision a valu des critiques à l’institution, la durée de la quarantaine pour les personnes de contact étant fixée à 10 jours, sans possibilité d’interruption. Aujourd’hui, le chef de l’inspection a déposé sa démission. Plusieurs ministres ont aussi été placés en quarantaine. (tous médias)

Fermeture des bars et des boîtes de nuit dans plusieurs régions

La fréquentation des bars et des boîtes de nuit ont été interdites dans plusieurs localités : commune de Sofia (jusqu’au 8 novembre) ; commune de Pernik et région de Blagoevgrad (jusqu’au 7 novembre) ; région de Choumen (jusqu’au 16 novembre) ; régions de Gabrovo et de Sliven (jusqu’au 2 novembre). (tous médias)

International

La Bulgarie et les États-Unis signent des documents clés dans le domaine des réseaux 5G et de la sécurité nucléaire.

En présence du premier ministre bulgare, Boiko Borisov, et du secrétaire d’État américain, Michael Pompeo, qui a participé à la réunion par visioconférence, la Bulgarie et les États-Unis ont signé en fin de semaine dernière une déclaration sur la sécurité de la 5G et un protocole de coopération en matière de nucléaire civile. « Nous estimons que l’accord parvenu entre nos deux gouvernements est la preuve de notre amitié et de la confiance croissante dans nos rapports. C’est une déclaration conjointe historique qui met en évidence le risque de réseaux non sécurisés et garantit la protection d’un réseau pur, important pour la sécurité nationale, la prospérité économique et la stabilité dans la région » a affirmé Keith Krach, vice-secrétaire d’État responsable du développement économique, de l’énergie et de l’environnement.

Avec cet accord, la Bulgarie s’inscrit à l’initiative américaine « Réseau pur » qui consiste à protéger les intérêts nationaux ainsi que la vie privée des citoyens de « l’intervention agressive des acteurs nocifs, comme le parti communiste chinois » explique le Département d’État américain. Cette initiative vise encore à restreindre l’expansion de la compagnie chinoise Huawei dans les réseaux de télécommunication des différents pays. « Les réseaux 5G représentent la colonne vertébrale de nos économies et de nos sociétés passant de plus en plus dans la sphère du numérique », a-t-on souligné au cours de la rencontre. (24 heures)

La Macédoine du Nord se dit prête à signer unе annexe au Traité de bon voisinage avec la Bulgarie ou de faire une déclaration verbale

Lors du Congrès des socio-démocrates en Macédoine du Nord, le premier ministre Zoran Zaev a déclaré qu’un nouveau traité avec la Bulgarie était inutile mais qu’une annexe ou une déclaration verbale pourraient contribuer à dissiper les doutes autour de possibles prétentions territoriales de la part de la Macédoine du Nord et pourraient de plus renforcer les relations amicales, le bon voisinage et la coopération entre les deux pays. « Nous pouvons affirmer, via une déclaration verbale ou écrite, que la Macédoine du Nord n’a aucune revendication territoriale envers la Bulgarie et que son nom ne se réfère qu’au territoire du pays. Nous respectons le principe de non-intervention dans les affaires intérieures des pays voisins » a souligné le premier ministre macédonien.

L’article 11 du Traité de bon voisinage signé en 2017 stipule :

i) que les deux pays n’ont pas et ne vont pas soulever des revendications territoriales l’un envers l’autre,

ii) que rien dans la Constitution de la République de Macédoine du Nord ne peut pas être interprété comme une possibilité d’immixtion dans les affaires intérieures de la Bulgarie dans le but de défendre le statut et les droits de personnes qui n’ont pas la citoyenneté macédonienne. (Dnevnik, Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 26/10/2020

Haut de page