Lundi 27 mai

Élections européennes

Résultats

1 683 505 Bulgares (26, 22% vers 17h30) sont allés dimanche aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen. Sur la base du dépouillement de 95, 2 % des suffrages, le Guerb remporte ces élections avec 30.94% et pourra ainsi obtenir 7 sièges au Parlement européen. La deuxième force politique , le PSB, obtient 24,24% des suffrages exprimés et améliore son score par rapport aux élections de 2014 qui était de 18,9%. Il est suivi du MDL dont le résultat de 16,36% est proche de celui de 2014 (17, 269%) et de l’ORIM qui pourra préserver son siège au PE avec un score de 7,42%. Le résultat de 6,24% de la coalition Bulgarie démocratique (Oui, Bulgarie + Démocrates pour une Bulgarie forte) lui réservera également un siège au Parlement européen. Cette coalition a surtout bénéficié du soutien des Bulgares à l’étranger où elle remporte la victoire avec 28,76%. Les autres partis politiques, coalitions et candidats indépendants sont restés au-dessous de la barre de 5,88% dont se rapproche le plus le parti Volonté qui a obtenu 3,6%. Les deux autres composantes des Patriotes unis, notamment le Front national pour le salut de la Bulgarie et Ataka ont respectivement obtenu 1,15% et 1,12%. La maire de l’arrondissement de Mladost, Dessislava Ivantcheva, condamné à 20 ans de privation de liberté en première instance et sous contrôle judiciaire, a été soutenue par 1,7% des électeurs.

Déclaration de Kornelia Ninova

Lors d’une conférence de presse, la présidente du PSB a déclaré envisager de soumettre quelques propositions au Conseil national qui se tiendra demain, dont l’élection d’un nouveau président du parti au scrutin uninominal direct et le retour des députés à l’Assemblée nationale. Elle assumera ses fonctions jusqu’à l’élection du nouveau président, à laquelle elle se présentera.

Le commentaire du président de la République

Saluant le grand gagnant, le GuERB, le succès de l’ORIM et « bien sûr le plus grand succès qui est celui de Bulgarie démocratique, le président Radev a souligné le faible taux de participation « deux fois plus faible que celui de l’Europe démocratique ». Selon M. Radev, ce faible taux de participation a démontré que nous nous éloignons de plus en plus de l’Europe non seulement du point de vue de la qualité de vie et de la qualité de la gouvernance, mais également concernant la dynamique et la plénitude des autres processus démocratiques. Il a appelé les partis à analyser non seulement leurs programmes et messages, mais également la situation réelle en Bulgarie afin de voir comment « nous pourrons rattraper l’Europe ». Enfin, il a reproché aux politiciens et aux analystes de voir dans les élections une indulgence pour les scandales de corruption.

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 27/05/2019

Haut de page