Lundi 30 octobre

Politique

A la suite de révélations indiquant l’implication de l’actuel ministre de la santé Nikolaï Petrov dans des opérations de fraude aux marchés publics, celui-ci a remis aujourd’hui sa démission au premier ministre Borissov qui l’a acceptée. Mediapool indique que le départ du ministre intervient à la fin de l’année, au moment où sont arrêtées les règles de fonctionnement du secteur des soins pour la prochaine année. (mediapool.bg)

Le 49e congrès du PSB, réuni en session extraordinaire pour la deuxième fois cette année à la demande de la présidente du parti, Kornelia Ninova, a décidé de mobiliser les socialistes en vue de déposer le gouvernement de coalition du GERB par une motion de censure et de provoquer des élections anticipées. Dans son rapport, Mme Ninova a accusé les gouvernants d’avoir imposé un « esclavage moderne » et de maintenir la population dans la dépendance à travers la pauvreté, la mauvaise éducation et les mauvais soins de santé. Elle s’est vu chargée de la mission d’entamer des négociations avec d’autres groupes parlementaires sur une motion de censure motivée par l’absence de résultats dans la lutte contre la corruption. (tous médias)

En outre, note Capital Daily, Kornelia Ninova a réussi à bloquer pour l’instant ses opposants au sein du parti qu’elle a accusé de collaboration avec le GERB. Ses détracteurs n’ont pas réussi à faire passer un amendement visant à restaurer la disposition des anciens Statuts selon laquelle le président du parti était élu par le congrès et non pas au suffrage direct comme c’est le cas aujourd’hui. Très critique vis-à-vis de son opposition au sein du parti, Mme Ninova a indiqué que neuf personnes, dont elle a tu les noms, déambulent dans les médias pour présenter leurs propres positions comme étant celles du parti. En outre, elle a reproché au Conseil national du parti d’avoir peur de la lutte contre la corruption. Le PSB doit être la véritable alternative du GERB et non une opposition apprivoisée et nourrie par le GERB, a-t-elle indiqué. (tous médias)

Le congrès du PSB a adopté un document énumérant les priorités nationales pour lesquelles le parti œuvrera dans un avenir très proche. Parmi celles-ci figurent l’adhésion de la Bulgarie à la zone euro et à l’espace Schengen, ainsi que la présidence bulgare de l’UE dont l’échec par la faute du gouvernement privera les Bulgares de leur avenir européen. Selon les intervenants, le GERB n’a pas réussi à insuffler du contenu à la présidence bulgare, ni à donner à celle-ci l’allure d’une cause nationale. (tous médias)

A la suite des conclusions du congrès extraordinaire du PSB, Boïko Borissov a convoqué la commission exécutive du GuERB. Lors de la conférence de presse donnée à l’issue de cette réunion, le GuERB a accusé le PSB d’utiliser les discours de haine et de divulguer de fausses informations. Les dirigeants du GuERB ont envisagé la possibilité d’adopter lors de leur congrès une déclaration pour dire « jamais en coalition avec le PSB ».

Dans une lettre envoyée aux institutions européennes, le MDL revendique une nouvelle fois la démission du vice-premier ministre Valeri Simeonov et des autres représentants des Patriotes unis au sein du gouvernement. Exprimant sa préoccupation devant la montée de formations nationalistes de ce type un peu partout en Europe, le parti de M. Moustafa Karadaya déclare qu’il ne tolérera plus le maintien des Patriotes unis à la tête de l’Etat. Plus tard, dans une interview sur Kanal 3, le député Hamid Hamid a précisé que si les Patriotes ne démissionnent pas de leurs postes dans l’exécutif, le MDL soutiendra la motion de censure préparée par les socialistes contre le gouvernement de M. Borissov. (Standart, Troud)

A la veille de la présidence bulgare du Conseil de l’UE, l’agence sociologique MarketLinks a réalisé un sondage qui démontre une érosion de la confiance des Bulgares dans leur élite politique. Selon ce sondage si des élections législatives étaient organisées maintenant, seuls le GuERB et le PSB franchiraient le seuil de 4% pour accéder au Parlement, le résultat du GuERB étant de 4% supérieur à celui du PSB. Le MDL et Volonté ne pourraient aller au-delà des 3% alors que le résultat des Patriotes unis très proche des 4%, pourrait leur permettre d’accéder à l’Assemblée nationale. 43% des personnes ayant répondu au sondage déclarent ne pas vouloir voter ou n’avoir pas encore décidé pour qui voter. La popularité du président de la République reste la plus élevée (56%) alors que celle du Parlement la plus basse (12%). Boïko Borissov préserve une popularité relativement élevée de 29%. (tous médias)

Le Conseil national du parti DOST s’est réuni ce week-end afin de décider de la mise en place de structures locales et municipales du parti. Lioutvi Mestan, président de DOST, a appelé à ce que Valeri Simeonov, vice-premier ministre, donne sa démission dans la mesure où « une personne condamnée pour avoir utilisé les discours de haine ne peut pas avoir de place au Conseil des ministres ». (24 tchassa)

Dans une interview accordée à la chaîne bTV, Rossen Plevneliev, ancien président de la République, a exprimé son désaccord avec le refus des pilotes militaires d’effectuer les vols programmés et a accusé le président Roumen Radev d’avoir essayé de défendre des actes anticonstitutionnels. (tous médias)

Pour sa part, Krassimir Karakatchanov, vice-premier ministre et ministre de la défense, a observé à ce sujet dans une interview à la chaîne Nova : « Je préfère que les pilotes soient jeunes et pétulants, qu’ils défendent leur point de vue, plutôt que de se comporter comme des rats endormis qui attendent que les heures de travail passent pour s’en aller comme les vieux chiens [soldats] à la caserne dans l’attente de leur libération ». (meidapool.bg)

Krassimir Karakatchanov a annoncé que le ministère de la Défense va relancer très rapidement la procédure pour l’achat de nouveaux chasseurs. Dans une interview pour 24 tchassa, le ministre de la Défense explique que le gouvernement demanderait des offres pour des nouveaux F-16, ainsi qu’une nouvelle offre pour les chasseurs Gripen. La Bulgarie profiterait de l’atmosphère de compétitivité qui a été créée pour pouvoir faire son meilleur choix, souligne M. Karakatchanov.

Daniel Kirilov, président de la commission parlementaire des lois, a exprimé sa satisfaction de la qualité du projet de loi d’amendement à la Loi sur les faillites bancaires, proposé par les députés du MDL Delian Peevski et Yordan Tsonev.

Tsvetan Tsvetanov a exprimé sa certitude que le mécanisme de coopération et de vérification (MCV) sera levé d’ici la fin du mandat de l’actuel gouvernement de Borissov. « Le dialogue entre la Commission européenne et le GuERB n’a jamais cessé et chaque recommandation de la CE a été prise en compte », a-t-il précisé. (dnevnik.bg)

La clôture le long de la frontière bulgaro-turque, même parfois inefficace contre les migrants clandestins, est une possibilité idéale d’attribuer des marchés publics à des personnes proches du pouvoir, écrit Sega dans un commentaire sur la décision récente du gouvernement de classer cet ouvrage parmi les sites stratégiques d’importance pour la sécurité nationale et d’interdire ainsi la publication d’informations le concernant. (Sega)

Europe

La situation en Catalogne est suivie de près par tous les médias bulgares, un grand nombre desquels ont des envoyés spéciaux à Barcelone. Le ministère des Affaires étrangères bulgare a déclaré son « inquiétude d’une éventuelle montée de la tension ». La Bulgarie soutient l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Etat espagnol qui est son partenaire stratégique et son allié, ajoute le ministère dans une déclaration, diffusée en réponse de la déclaration unilatérale d’indépendance de la Catalogne. (tous médias)

Le commissaire européen au Budget et aux Ressources humaines était en visite à Sofia vendredi dernier. Günther Oettinger a conseillé la Bulgarie de mettre mieux en valeur ses atouts en donnant l’exemple avec les bons vins bulgares. Il a tout de même souligné que la contribution du pays au budget de l’UE était à la hauteur de 1% de son PIB mais que pour chaque euro investi, le pays recevait au moins 5 ou 6 euros de financement dans le cadre des fonds européens. (Sega)

International

« Dans les Balkans, la Russie joue plutôt le rôle de l’opportuniste que celui de joueur de marionnettes » : Dnevnik publie un chapitre intégral du dernier livre du politologue bulgare travaillant à Harvard Dimitar Betchev. (Dnevnik)

« Les risques et les dommages des attaques de la propagande russe contre la Bulgarie » : sous ce titre Mediapool publie une étude du Centre d’analyses et de gestion des risques consacrée aux effets de la propagande russe et aux vulnérabilités de la société bulgare. (mediapool.bg)

Dernière modification : 30/10/2017

Haut de page