Lundi 31 juillet

Politique

Trois mois et deux semaines ou 111 jours : c’est la durée de la première session de la 44e Assemblée nationale après sa constitution en avril dernier. Le bilan de ses travaux est plutôt médiocre, estiment les médias qui mettent l’accent sur l’absence d’un programme de gouvernement chez la majorité. (tous médias)

Devant le congrès des étudiants européens démocrates Boïko Borissov, premier ministre, a déclaré que le GERB a délibérément perdu l’élection présidentielle, « d’autant plus qu’il n’est pas bien pour la démocratie qu’un seul parti ait le pouvoir présidentiel, parlementaire, exécutif et local ». (tous médias)

Dans le cadre de cette même enceinte, Boïko Borissov a considéré que les sanctions de l’UE contre la Russie sont insuffisantes et sans résultat : « lorsque les relations entre l’UE et la Russie ne sont pas bienveillantes et pragmatiques, les résultats sont déplorables ». (tous médias)

Dans une longue interview accordée à 24 tchassa, Tsvetan Tsvetanov fait état de son indignation devant le comportement du PSB à l’Assemblée nationale, dont le principal objectif serait de porter atteinte à l’image du gouvernement à un moment où le premier ministre jouit d’un prestige indiscutable de leader européen et joue un rôle important dans différents forums régionaux sur l’avenir des Balkans occidentaux et rencontres de leaders européens où des décisions concrètes sur les politiques de l’UE sont prises. (24 tchassa)

Selon un dernier sondage de l’agence AFIS, l’existence de la coalition au pouvoir repose sur le sentiment des Bulgares que de nouvelles élections législatives ne vont rien changer. Seuls 12% souhaitent de nouvelles élections. L’institution du président de la République jouit du taux de confiance le plus élevé (59,8%) alors que le parlement et le pouvoir judiciaire sont en queue de classement avec respectivement 24,9% et 19,4%. (Sega)

Iskren Vesselinov, député des Patriotes unis, a déclaré l’intention de son parti de soumettre à l’Assemblée nationale un nouveau projet d’amendement à la loi sur le pouvoir judiciaire afin que les financements étrangers des organisations professionnelles de magistrats soient interdits. (tous journaux)

« Je n’ai pas pris un seul lev [de la KTB]. Mais l’ascension de cette banque a coïncidé avec bien de projets politiques qui ont été financés, sous une forme ou une autre, par la KTB, par Tsvetan Vassilev ou par TV7 » : interview de l’eurodéputé Nikolaï Barekov, ancien journaliste et directeur exécutif de TV7, qui, selon le Parquet, avait touché de la KTB 100 000 leva par mois pendant une longue période, alors que son parti, Bulgarie sans censure, avait été régulièrement financé à hauteur de 600 000 de leva par mois. « La réanimation de l’ORIM a été faite en 2013-2014 sur demande expresse de Tsvetan Vassilev et avec sa contribution personnelle. On m’a demandé d’embaucher Krassimir Karakatchanov comme animateur d’émission dans TV7 sans marchander sur le salaire. Quant à ABC, ce parti a démarré comme un projet parallèle de mon parti, BSC. La constitution d’ABC était soutenu à la fois par le GERB et par la banque KTB », indique M. Barekov. (24 Tchassa)

Il faut que la nouvelle autorité de lutte contre la corruption aux niveaux élevés du pouvoir soit dirigée par un directeur nommé par le président de la République et que ses membres soient nommés par le parlement, a estimé la présidente du PSB, Kornelia Ninova, devant le rassemblement traditionnel des socialistes au mont Bouzloudja qui a réuni cette année quelque 60 000 sympathisants. (tous journaux)

« Plus de 1,1 milliard d’euros entrent en Bulgarie dans le cadre du plan Juncker » : interview d’Ognian Zlatev, chef de la représentation de la Commission européenne à Sofia. (Troud)

Sécurité

Deux Bulgares, une mère et sa fille, ainsi que leur ami britannique de retour d’une mission humanitaire en Syrie, ont été interpellés en Turquie sur des soupçons de terrorisme. Les deux femmes ont été libérées le lendemain, mais la jeune fille, accusée de propagande d’une organisation terroriste (le parti syrien de l’union démocratique, PYD), a interdiction de quitter le territoire turc. (tous médias)

Santé

Le dernier jour avant les vacances, les députés ont nommé à l’unanimité Kamen Plotchev, qui était l’unique candidat à ce poste, à la tête de la Caisse nationale d’assurance-maladie. « Il y a aura bientôt un contrôle sur la caisse nationale : c’est gratuit, mais demande de la volonté politique », dit-il dans sa première interview pour 24 Tchassa. (tous médias)

La Cour des comptes a constaté dans un rapport l’échec total au cours des cinq dernières années (2012-2016) des efforts de mise en place d’un gouvernement électronique dans le domaine de la santé. Six ministres de la santé de gouvernements aux différentes couleurs politiques sont pointés comme responsables de cet échec. (mediapool.bg)

Cultes

Les salaires de près de 630 agents du Muftiat ne sont plus versés. Selon Djelal Faïk, secrétaire général du Muftiat, la direction turque des Affaires religieuses (Diyanet) a arrêté de financer les trois écoles religieuses et l’Institut islamique en réaction contre ce qu’elle décrit comme la résiliation unilatérale d’un protocole par les Bulgares. Selon la presse, ce texte n’a pas de valeur juridique. Selon le Conseil des ministres, il n’y a pas et qu’il n’y a jamais eu d’accord pour le financement des écoles religieuses musulmanes. (btv.bg)

Dernière modification : 31/07/2017

Haut de page