Lundi 4 janvier

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 203 051 (+ 171 en 24h)
• Nombre de guérisons : 122 411 (+ 944 en 24h)
• Nombre de décès : 7 678 (+ 34 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 4 689 (dont 453 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de personnes vaccinées : 4 739

Le deuxième lot de vaccins Pfizer/BioNtech est arrivé le lundi matin en Bulgarie

Les autorités bulgares ont reçu ce matin 25 000 doses supplémentaires du vaccin produit par les compagnies Pfizer et BioNtech. Ces nouvelles doses seront administrées au personnel soignant ayant déjà reçu une première piqure lors de la première étape de la vaccination. C’est la deuxième livraison de vaccins, après les 10 000 doses livrées le 26 décembre. Selon le Ministre de la Santé Kostadin Anguelov, l’immunisation des résidents dans les maisons de retraite (15 000) et du personnel y travaillant (11 000) pourra débuter dans deux semaines, quand la vaccination du personnel médical sera achevée. Les personnes employées dans le domaine de l’éducation pourront être incluses dans cette phase de la vaccination, dès que leur nombre exact sera connu. Dans une dizaine de jours, la Bulgarie recevra à nouveau 25 000 doses, puis 30 000 au début du mois de février. Selon les prévisions l’immunisation de masse contre le coronavirus pourra commencer en fin du mois de février et au début du mois de mars, lorsque l’UE aura approuvé le vaccin de Moderna, au plus tard le 6 février, a annoncé le Ministre de la Santé. L’inspecteur général de la Santé, Anguel Kunchev, a précisé que, ces derniers jours, le taux de personnel médical souhaitant se faire vacciner a augmenté considérablement : il dépasse à présent les 40-45 %, tandis que dans certains établissements médicaux 100 % des personnes ont donné leur consentement. « Il est possible que jusqu’à la fin de ce mois, on dispose de trois vaccins sur six. La Bulgarie attend des vaccins de cinq autres entreprises », a-t-il ajouté. En ce qui concerne l’introduction des mesures restrictives, M. Kounchev a indiqué qu’un relâchement progressif est envisageable tandis que, selon le Ministre de la Santé, leur application a donné des résultats satisfaisants. À présent la Bulgarie occupe la 24ème place en termes de taux de morbidité et la 3ème place en termes de taux de mortalité au niveau de l’Union européenne.

Enfin, à partir d’aujourd’hui, les élèves de 7 à 11 ans reviennent dans les salles de classe. La décision sur le retour des plus grands vers un enseignement en présentiel pourra être examinée au plus tôt 18 février. (Dnevnik, Svobodna Evropa)

Politique

L’homme d’affaires Vassil Bojkov fonde son parti politique, « Plateforme civique “Été bulgare” »

Hier, Vassil Bojkov, homme d’affaires actuellement basé à Dubaï et poursuivi en justice avec 18 chefs d’inculpation, a créé son nouveau parti politique qui portera le nom de « Plateforme civique “Été bulgare” ». La création du parti s’est faite en ligne, avec la participation de 900 personnes, dont M. Bojkov. Ils ont élu Boris Sokolov président. Celui-ci a été, jusqu’en 2017, directeur du marketing au sein de la société Eurofootball, appartenant à M. Bojkov. Dnevnik explique que, pour participer aux prochaines élections législatives, le nouveau parti doit encore s’enregistrer auprès du tribunal de première instance de Sofia, mais que ce dernier ne dispose pas de délai pour se prononcer. (Dnevnik)

France-Bulgarie

Présentation de la start-up Nasékomo, créée en Bulgarie par le Français Xavier Marcenac

Le mensuel d’affaires BGlobal présente l’histoire et les activités de la start-up Nasékomo (« Insecte »), fondée en Bulgarie en 2017 par le Français Xavier Marcenac. L’entreprise produit des aliments pour animaux à base de la mouche soldat noire (Hermetia illucens), dont les larves sont nourries avec des déchets issus de l’industrie alimentaire, ce qui en fait « un excellent exemple de l’économie circulaire ». (BGlobal)

Énergie

La Bulgarie commence à recevoir du gaz azerbaïdjanais via TAP et à transiter du gaz russe via Balkan Stream

Le 1er janvier, le président serbe Aleksandar Vucic a inauguré le tronçon serbe de l’extension du gazoduc Turkish Stream. La cérémonie a eu lieu à la station de mesure de gaz de Gospodinci, près de Novi Sad, en présence de l’ambassadeur de Russie en Serbie et de représentants des entreprises russes ayant participé aux travaux. Le gazoduc Turkish Stream, reliant la Russie à la Turquie au fond de la mer Noire, traverse la Bulgarie sous le nom de « Balkan Stream ». Selon des publications de la presse, la partie bulgare a été achevée le 15 décembre dernier, en l’absence de toute marque de festivité. Elle ne permet que le transit de gaz russe vers la Serbie et l’Europe centrale et orientale, sans possibilités de raccordement de consommateurs bulgares. La capacité du tuyau, réalisé par le consortium saoudien Arkad (coût : 3 milliards de leva) a été réservée à 90% par Gazprom pour les 20 prochaines années.

À la même date, le premier ministre bulgare Boïko Borissov s’est rendu à la station de compression à Petritch (Sud), près du poste-frontière Koulata, pour annoncer l’entrée en Bulgarie des premières livraisons de gaz azerbaïdjanais aux termes d’un contrat de 25 ans, signé entre Bulgargtransgaz et la compagnie pétrolière azerbaïdjanaise SOCAR. « À partir d’aujourd’hui, nous avons un niveau de sécurité des livraisons de gaz et la pleine diversification. Nous avons réalisé d’énormes investissements dans l’énergie afin de devenir un pays géostratégique, afin de pouvoir faire transiter du gaz le long d’installations à 100% bulgares et de jouir d’une diversification [des sources] pour des générations à l’avenir », a-t-il déclaré en soulignant qu’un milliard de mètres cubes de gaz naturel seront livrés via le gazoduc Transadriatique (TAP), soit près d’un tiers de la consommation bulgare. Du 31 décembre 2020 au 1er octobre 2021, les livraisons de gaz azerbaïdjanais seront réalisées via le trajet provisoire Koulata-Sidirokastro. Dès la réalisation de la connexion des réseaux TAP и IGB (Gas Interconnector Greece-Bulgaria), le gaz sera acheminé via l’interconnexion gazière avec la Grèce. Selon les propos de M. Borissov, le gouvernement attendra la fin de la construction de l’interconnexion gazière avec la Grèce afin d’organiser une cérémonie officielle. « Quand tout sera prêt, j’inviterai les voisins, tous les collègues viendront, car ce que la Bulgarie a fait permettra une diversification complète et offrira à nos voisins la possibilité d’encaisser des frais de transit », a déclaré Borissov. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 05/01/2021

Haut de page