Lundi 5 avril

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 352 999 (+ 740 en 24h)
• Nombre de guérisons : 270 433 (+ 858 en 24h)
• Nombre de décès : 13 589 (+ 82 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 10 649 (dont 747 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 503 570 (+ 1 492 en 24h)

Elections

Résultats préliminaires des élections

À 87,61% du dépouillement du vote (vers 16h), six partis et coalitions politiques dépassent la barre des 4% pour obtenir des sièges au parlement. La coalition de droite entre le GERB (parti au pouvoir) et l’UFD (parti extraparlementaire) arrive en tête avec 26,07% des voix, remportant la première place dans 25 sur les 31 circonscriptions électorales. Contrairement aux prévisions des instituts de sondage sur les intentions de vote, le parti « Il y a un tel peuple » (qui se présente pour la première fois à des élections) du célèbre animateur de télévision, producteur et chanteur Slavi Trifonov arrive en deuxième place avec 17,91% de tous les votes, dépassant ainsi le Parti socialiste bulgare (14,96%) qui n’a gagné qu’à Yambol. Le MDL (9,97%), qui domine à Kardjali, Targovichté et Razgrad, est en quatrième position. Il est suivi par la coalition « Bulgarie démocratique » (9,63%), qui a remporté le vote dans deux des trois circonscriptions électorales de Sofia, la troisième revenant au GERB-UFD. Enfin, la coalition « Lève-toi ! Les mafieux dehors ! » de l’ancienne médiatrice de la République Maya Manolova et plusieurs partis politiques a obtenu 4,81%.

Restent pour l’instant sous le seuil de 4%, mais avec plus de 1% de tous les votes (et sont donc éligibles à une subvention publique) les partis suivants : l’ORIM (3,57%), l’Alliance nationale bulgare (dont l’homme d’affaires Vassil Bojkov est candidat) avec 3,01%, « Renaissance » (2,54%), la coalition Volonté-FNSB (2,43%), ainsi que « Républicains pour la Bulgarie » (1,25%). (tous médias)

PNG

Réactions politiques à chaud aux résultats provisoires du scrutin

Aucune des forces politiques qui ont participé aux élections n’envisage de contester la légalité des élections. A la différence des scrutins précédents, l’annonce des premières estimations hier soir n’a donné lieu à aucune conférence de presse des partis, chaque leader préférant s’exprimer sur Facebook (Borissov, Slavi Trifonov), au micro d’un journaliste (Hristo Ivanov, Maya Manolova, M. Karadaya) ou tout simplement se taire (Kornelia Ninova).

Dans un message vidéo diffusé vers minuit, le premier ministre Borissov a remercié tous ceux qui ont travaillé pour la bonne organisation et la transparence des élections, a critiqué ses adversaires qui, sans avoir « l’expertise et les connaissances nécessaires » pensent pouvoir gouverner le pays. Il a souligné que les prochains huit mois seraient les plus importants pour la Bulgarie. « Le GERB dispose d’un potentiel énorme », a rappelé M. Borissov en se tournant vers ses adversaires politiques. « Au lieu de nous chamailler, il faut nous unir. Réfléchissons si nous ne pouvons pas nous consolider pendant les mois qui nous restent d’ici la fin de l’année, le monde nous regarde, l’Europe nous regarde. Si la situation politique n’est pas stable, rien ne sortira ni du Plan de relance, ni du Pacte vert, croyez-moi, j’en suis convaincu. […] L’union fait la force. Je vous propose des experts. Mettons en place des experts, assumons la responsabilité et faisons le maximum d’efforts, d’ici décembre, pour sortir de la pandémie et prendre de l’élan. Après, tout sera clair », a conclu le premier ministre qui doit démissionner, comme la loi l’exige, devant l’Assemblée nationale nouvellement constituée.

Le président du MDL Moustafa Karadaya, quant à lui, a répondu à des questions de journalistes. Se refusant à tout commentaire sur des résultats non encore définitifs, il a indiqué que son parti reste « ouvert à toute option ». « Le jugement, que le MDL porte sur les résultats des exit polls, est que les électeurs bulgares ont choisi le changement. Nous aussi, nous avons misé sur le changement dès l’établissement de nos listes et lors de la campagne électorale. Depuis quatre ans, nous évoquons le rétablissement de la démocratie et de la normalité politique », a-t-il souligné.

Ivo Mirtchev au nom de « Bulgarie démocratique », a déclaré : « Si nous ne pouvons réaliser nos 12 priorités, qui impliquent y compris la révision de la Constitution, nous constituerons une opposition constructive à ceux qui se considèrent capables de former un gouvernement […]. Dans la situation actuelle, il m’est très difficile d’imaginer que la Bulgarie démocratique peut faire partie de telle ou telle coalition gouvernementale. Je ne pense pas que notre alliance puisse demander quelque chose d’autre que le démantèlement du modèle Borissov », a-t-il ajouté en visant la proposition d’un gouvernement d’experts du premier ministre sortant.

En l’absence de tout commentaire de la part des dirigeants du PSB sur leur score peu satisfaisant, les premières critiques ont fusé de la part d’anciens ou actuels élus qui ont accusé la présidente de ce « résultat désastreux », en demandant sa démission. Toutefois, aujourd’hui, c’est le bureau exécutif du PSB qui a donné sa démission, la présidente Kornelia Ninova déclarant qu’il est « illogique de vouloir laisser le parti sans présidence à la veille de la constitution de la nouvelle Assemblée générale ». Selon Mme Ninova, la cause du faible taux obtenu réside dans l’achat de voix et la pression sans précédent, mais aussi dans le fait que le parti a été assimilé au statu quo par beaucoup d’électeurs. « Le PSB ne soutiendra aucun gouvernement formé ou proposé par le GERB, qu’il soit politique ou d’experts », a-t-elle conclu.

Au nom d’« Il y a un tel peuple », la nouvelle force politique dont le résultat au scrutin a dépassé les prévisions des sondages, Slavi Trifonov a salué « le vrai souverain » en la personne du peuple bulgare : « D’habitude, au lendemain d’élections, tous les partis se considèrent comme des vainqueurs. Aujourd’hui, le vainqueur, c’est vous ! Vous avez demandé le pouvoir et le changement sera inévitable », a-t-il écrit. (tous media)

Mobilisation importante des électeurs de l’étranger

L’intérêt pour le scrutin au sein de la diaspora a été considérable. De nombreux Bulgares se sont rendus aux urnes pour voter dans l’un des 465 bureaux de vote situés dans 69 pays de l’étranger. Des images de longues files devant les bureaux de vote (Allemagne, Espagne, France, Royaume-Uni, Turquie…), ont circulé sur les réseaux sociaux et dans les média, les temps d’attente prenant parfois deux, trois, voire quatre heures. Une cinquantaine de personnes attendaient leur tour devant l’Ambassade de Bulgarie à Paris ; et pour la première fois, des bureaux de vote ont été ouverts à Rennes, à Grenoble et à Moissac (non loin de Toulouse), mais les autorités locales de Moissac ont fermé l’unique bureau, évoquant un risque sanitaire. À Salzbourg et à Innsbruck (Autriche), 400 bulletins de vote supplémentaires au total ont dû être imprimés pour satisfaire à la demande, alors que la journée électorale a été prolongée d’une heure dans de nombreuses villes (Londres, Munich, etc.) afin de permettre aux personnes restées devant les bureaux de voter après 20h. (tous médias)

À 100% du dépouillement du vote de l’étranger, le parti « Il y a un tel peuple » de Slavi Trifonov a remporté presque un tiers de toutes les voix (30,61%) en dehors de la Bulgarie. Il est suivi par « Bulgarie démocratique » (17,57%), le MDL (13,28%), le GERB-UFD (8,67%), « Renaissance » (7,39%) et le PSB (6,54%). (tous médias)

Des infractions nombreuses commises le jour du vote

Le Ministère de l’intérieur, l’Agence d’Etat pour la sécurité nationale (DANS) et le Parquet ont annoncé qu’à la date du 05.04.2021, 38 enquêtes liées aux violations des droits politiques des citoyens, ont été engagées et 12 personnes ont été mises en examen. 665 signalements ont été vérifiés par le Parquet.

Les membres d’un bureau de vote à Slayanovo, dans la région de Pléven, ont été arrêtés par les forces de l’ordre suite à une série de signalements portant sur l’achat de voix. Selon une information de la coalition « Lève-toi ! Mafieux dehors ! », la police a mené des interrogations et a effectué des perquisitions dans les résidences des personnes interpellées. Des citoyens de plusieurs d’autres villes ont signalé sur la plateforme de la coalition des cas de vote contrôlé ou acheté. La plateforme de dépouillement parallèle des résultats « Tu comptes » de la coalition « Bulgarie démocratique » avait réceptionné plus de 500 signalements vers 15.30h. L’accès à certains bureaux de vote dans le pays et à l’étranger, aurait été refusé aux volontaires de l’initiative chargés de veiller au bon déroulement du processus électoral. De plus, selon une information de NovaTV, une personne, poursuivie par les autorités indonésiennes et recherchée avec une notice rouge par Interpol pour blanchiment d’argent, a été arrêtée en Bulgarie pour avoir enfreint la législation électorale. Enfin, un homme de la ville de Gorni Dabnik a reçu une condamnation de 11 mois avec sursis et trois ans de période probatoire après avoir avoué son implication dans des activités illicites d’achat de voix.

Les autres problèmes liées aux élections sont i) la suspension du vote par machine dans plusieurs régions du pays, dû à des problèmes techniques, ii) les nombreuses erreurs commises lors du traitement des procès-verbaux et le chaos organisationnel lors de leur transmission qui a provoqué la prolongation de plusieurs heures de la journée du travail des membres des bureaux de vote. Selon la loi, qui les considère comme garants de l’honnêteté du vote, les membres des bureaux de vote sont obligés de rester sur place jusqu’à la transmission des procès-verbaux aux commissions électorales régionales. (Dnevnik, BNR, dnes.dir.bg)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 05/04/2021

Haut de page