Lundi 6 avril

Coronavirus

Bilan

Depuis le début de l’épidémie en Bulgarie, on compte 541 personnes contaminées, 21 morts, et 37 personnes guéries. L’âge moyen des malades est de 46,5 ans et celui des personnes décédées de 65 ans. À l’heure actuelle, 210 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19, dont 22 en soins intensifs.

A l’approche des fêtes de Pâques, le chef du centre opérationnel de crise, Pr Ventsislav Moutaftchiiski, a mis en garde : « l’heure n’est pas à la fête (…). J’appelle tous les citoyens bulgares à ne pas penser aux fêtes de Pâques comme à une fête. Ne réservez pas des hôtels, ne vous rendez pas à la messe, car vous serez contaminés ».

Nouvelle application de lutte contre la pandémie

Samedi, en présence du premier ministre Boïko Borissov, les trois développeurs du nouveau système informatique national « Virusafe » de lutte contre l’épidémie de Covid-19, ont présenté son architecture, constituée de deux volets. Le premier volet intègre le nouveau registre des personnes contaminées ou en confinement obligatoire, et sera accessible (i) aux autorités directement impliquées dans la lutte contre la pandémie et (ii) au personnel soignant, qui pourront y saisir de nouvelles données. Le second volet, fonctionnant sous forme d’application mobile, sera accessible au public. Chaque citoyen, depuis son portable, pourra y saisir ses données de santé : si son état de santé l’exige, il sera contacté par un médecin. L’enregistrement est gratuit et volontaire, la géolocalisation peut être activée en option. Le nouveau dispositif, développé à l’instar de logiciels similaires utilisés en Corée du Sud et à Singapour, recueillera des données personnelles, exploitables dans la lutte contre le Covid-19.

Nouvelles dispositions législatives concernant l’état d’urgence

Dans le strict respect des mesures sanitaires, le parlement examine aujourd’hui, en seconde lecture, le projet rectificatif de la loi de finances 2020, qui autorise le gouvernement à emprunter jusqu’à 10 milliards de leva sur les marchés financiers internationaux, et des amendements à la loi sur les mesures durant l’état d’urgence. Il est prévu que celui-ci soit prolongé d’un mois, jusqu’au 13 mai 2020. Sous la pression des organisations patronales, la mesure « 60/40 » de soutien aux salaires est modifiée de sorte que, outre les 60% des salaires, l’État assume les cotisations sociales au sein des entreprises touchées par la crise. Par ailleurs, le montant des amendes prévues en cas de « rupture des mesures sanitaires » seront revues à la baisse.

Allègements pour les emprunteurs

L’association des banques commerciales a élaboré un mécanisme d’ajournement des paiements sur les prêts hypothécaires et de consommation, ainsi que sur les contrats de crédit-bail. Les entreprises et les particuliers, qui éprouvent des difficultés du fait de la pandémie, pourront choisir de reporter le paiement du seul principal ou à la fois des intérêts et du principal. Le mécanisme, qui doit encore être approuvé par la banque centrale avant d’être mis en place, intègre les dernières recommandations de l’Autorité bancaire européenne, publiées la semaine dernière.

Première condamnation pour non-respect des règles de confinement obligatoire

Un habitant de Vidin, mis en confinement obligatoire à son domicile et retrouvé le 26 mars dernier par la police à Plovdiv, a été condamné par le tribunal d’instance de cette ville à une peine de probation de 10 mois et à une amende de 5 000 leva. Le jugement n’est pas susceptible de recours.

Droits de l’homme et État de droit

La Bulgarie ne demandera pas de dérogation à la Convention européenne des droits de l’homme

Le gouvernement bulgare renonce pour l’instant à la possibilité de saisir le Conseil de l’Europe en vue d’une demande de dérogation à la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Dans un communiqué publié le 4 avril, le ministère bulgare des affaires étrangères indique que la Bulgarie a officiellement informé cette organisation internationale de « l’état d’urgence et des mesures provisoires, mises en place dans le pays, en vue de répondre à la nécessité absolue de protéger la vie et la santé des citoyens » contre la pandémie Covid-19. La possibilité de demander une dérogation avait été évoquée à plusieurs reprises par le ministre de la justice, Danaïl Kirilov. Ce week-end, celui-ci a toutefois affirmé que s’agissant des limitations des libertés citoyens, il n’y a pas d’écart sérieux enregistré et que l’état d’urgence n’a pas provoqué de « sérieuse disproportion non proportionnée » (sic) quant au respect des droits, malgré les restrictions de liberté de déplacement.

« Soutenons ensemble les valeurs et les principes européens »

La Bulgarie s’est ralliée aux 19 États membres signataires, dont la France, d’une déclaration contre l’adoption de mesures antidémocratiques durant la période de pandémie. « Dans cette situation sans précédent, il est légitime que les Etats membres adoptent des mesures susceptibles de protéger leurs citoyens et d’aider à surmonter la crise. Toutefois, nous sommes profondément préoccupés par le risque de violation des principes de l’Etat de droit, de la démocratie et des droits fondamentaux, découlant de certaines mesures d’exception », indique cette déclaration, publiée sur le site du ministère bulgare des affaires étrangères.

L’intolérance envers les Roms atteint des niveaux critiques

Une étude, réalisée sous la direction de Pr Evguenia Ivanova, ethnologue et spécialiste des minorités, analyse l’évolution et la dynamique des perceptions au sein de la société bulgare vis-à-vis des minorités ethniques et religieuses. Un sondage de l’institut Alpha Research, joint à cette étude, dévoile des comportements, souvent intolérants, dans une société pourtant réputée tolérante. Ainsi par exemple, l’intolérance et la haine envers les Roms atteignent des niveaux critiques (80,2%), et bien supérieurs à ceux enregistrés à l’égard des autres minorités. Par ailleurs, et malgré une plus grande tolérance enregistrée à l’égard des Turcs et des Pomacs (Bulgares islamisés), la société bulgare semble avoir oublié les répressions massives à leur encontre durant l’époque totalitaire : plus de 40% des personnes interrogées déclarent ne pas connaître ou connaître vaguement le processus dit de « régénération nationale » qui a abouti, en 1989, à l’émigration forcée de plus de 350 000 citoyens turcophones en Turquie.

Justice

Le procureur général dévoile des failles dans le système de répartition aléatoire des affaires entre les juges

Dans des interviews accordées à la télévision et à la radio nationales (BNT et BNR), le procureur général Ivan Guechev a parlé de « coronavirus dans le système de justice ». Se référant aux conclusions d’un rapport d’audit du système de répartition aléatoire des affaires, commandé par le Conseil supérieur de la magistrature, il a évoqué de « nombreuses failles de sécurité, présentant un niveau de risque significatif, susceptible de conduire à des manipulations non autorisées directes des données ». Rejetant la responsabilité de ces failles sur l’ancien ministre de la justice Hristo Ivanov (2015), le président de la Cour suprême de cassation Lozan Panov et le président de l’Union des juges Kalin Kalpaktchiev, le chef du Parquet a toutefois admis qu’une expertise doit être effectuée avant d’évoquer des dégâts réels.

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 06/04/2020

Haut de page