Lundi 8 février

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 223 734 (+ 182 en 24h)
• Nombre de guérisons : 193 251 (+ 60 en 24h)
• Nombre de décès : 9 331 (+ 20 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 3 126 (dont 278 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 57 038 (+ 22 en 24h)

Lancement de la troisième phase du plan national de vaccination

Les premières doses (28 800) du vaccin d’AstraZeneca sont arrivées en Bulgarie le 6 février, et ont commencé à être administrées dès le lendemain. Pour l’instant, les autorités bulgares n’ont pas restreint l’usage de ce vaccin aux personnes âgées de plus de 55 ans. Une nouvelle livraison de 17 550 doses du vaccin de Pfizer/BioNTech, initialement prévue pour aujourd’hui, a été reportée en raison des conditions météorologiques en Allemagne.

Entretemps, la troisième phase du plan national de vaccination a été entamée : elle concerne notamment les personnels engagés dans des activités essentielles. Les membres des bureaux de vote et de l’administration électorale ont été inclus dans cette phase, en prévision du déroulement des élections législatives du 4 avril. Cette 3ème phase est parallèle à la deuxième (qui concerne les enseignants et les personnels des EHPAD).

Ce matin, le chef du centre opérationnel de crise, Pr Ventsislav Moutaftchiyski, a indiqué qu’au cours de la semaine dernière, on constate une augmentation de 10% du nombre d’hospitalisations et de 40% du taux d’incidence sur 14 jours. (tous médias)

Élections

La procédure d’inscription des partis, en vue des élections législatives, est ouverte jusqu’au 17 février

Ce matin, la Commission électorale centrale (CEC) a ouvert les inscriptions aux partis, en vue du scrutin du 4 avril prochain. Les deux premières forces politiques à s’enregistrer sont la coalition « Bulgarie démocratique » et le nouveau parti « Républicains pour la Bulgarie ». La coalition « Bulgarie démocratique », composée de trois partis (Oui Bulgarie, Démocrates pour une Bulgarie forte et Mouvement vert) a déposé à l’appui de sa candidature 9 999 signatures de sympathisants, dont 4 signatures électroniques. Ces dernières n’ont pas été acceptées par la CEC. Les « Républicains pour la Bulgarie » de Tsvetan Tsvetanov ont présenté 31 000 signatures. Aux fins d’inscription à des élections législatives, le Code électoral exige que chaque candidature, de coalition ou parti politique, soit soutenue par au moins 2 500 signatures. Une caution de 2 500 leva est également exigée, qui sera remboursée si la coalition ou le parti politique recueille au moins 1% des voix lors du scrutin. La campagne d’inscription est ouverte jusqu’au 17 février prochain.

Entretemps, la plateforme citoyenne « Soulève-toi.bg » de Maya Manolova et le Trio toxique se sont mis d’accord pour utiliser, comme nom pour leur inscription à la CEC, celui de « Soulève-toi ! Les mafieux dehors ! ». N’étant pas immatriculés au titre de la Loi sur les partis politiques, ils inscriront comme parti(s) de rattachement le Mouvement « Bulgarie aux citoyens », le Mouvement 21 et le Parti populaire européen. 70% des listes de cette nouvelle coalition seront ouvertes à des citoyens non liés à des partis politiques.

Le parti ORIM a annoncé qu’il se présentera seul aux élections, mettant ainsi fin à la coalition des Patriotes unis, actuellement partenaire du GERB au sein du gouvernement. Le parti du vice-premier ministre et ministre de la défense Krassimir Karakatchanov a déjà participé seul aux élections européennes de 2019 (l’ORIM avait alors obtenu deux sièges). (tous media)

Politique

À deux mois des élections : analyses et prévisions économiques relatives à la Bulgarie, faites par des instituts et des organisations internationales

À l’approche des élections législatives, d’importants instituts et organisations internationales ont fait part de leurs pronostics sur le développement de la Bulgarie pour 2021 et les années à venir : le bilan montre des attentes très prudentes quant à la réalisation des réformes nécessaires et quant aux efforts des autorités publiques d’éradiquer la corruption.

L’Economist Intelligence Unit (EIU) prévoit une progression lente des réformes, des tensions politiques et un nouveau parlement fragmenté, qui pourra difficilement former une coalition gouvernementale. Cela aura pour conséquence le ralentissement du rétablissement économique dans le pays. Selon l’organisation, le mécanisme de coopération et de vérification (MCV) restera en place jusqu’au 2022 tandis que l’adhésion à la zone euro n’est pas attendue avant 2026.

Le Fonds monétaire international (FMI) met l’accent sur l’accroissement des inégalités de revenus en Bulgarie durant les dix dernières années. La croissance durable et inclusive des revenus exige une amélioration du marché du travail, de l’éducation et du fonctionnement des autorités publiques. À moyen terme, les réformes structurelles sont importantes, car elles permettront d’atteindre le niveau des revenus dans les pays partenaires plus avancés au sein de l’UE.

Pour Bloomberg TV, Álvaro Pereira, Directeur de la Branche des études nationales du Département des affaires économiques de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a déclaré que la Bulgarie a un long chemin à faire avant de devenir membre de l’OCDE. La demande du gouvernement bulgare sera examinée prochainement, mais il a été annoncé, il y a une dizaine de jours, qu’il manque encore un consensus à l’égard de l’adhésion de la Bulgarie à l’OCDE. Selon M. Pereira, la Bulgarie devrait alléger les procédures bureaucratiques, afin de rendre le pays plus attrayant en matière d’investissements. Il est important de réformer la politique fiscale afin de réduire la pauvreté, a-t-il ajouté. La Bulgarie a tout de même fait un progrès remarquable, et va dans le sens de l’amélioration du niveau de vie de ses citoyens. Il a toutefois noté que : « La corruption se propage à tous les niveaux, et les réformes en ce sens doivent se poursuivre. Nous allons suivre son développement pendant les années à venir » (Dnevnik, bloombergtv.bg)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 08/02/2021

Haut de page