Lundi 9 octobre

Politique

Le président de la République Roumen Radev a convoqué aujourd’hui le Conseil consultatif de sécurité nationale (CNSN) afin d’examiner les « mesures législatives nécessaires pour la répression de la corruption ». A la veille de la tenue du CNSN, le gouvernement et le PSB ont déposé leurs projets de loi de lutte contre la corruption. Selon 24 tchassa, il est attendu que le GuERB accepte que le Président de la République soit investi du pouvoir de nommer le chef de l’autorité de lutte contre la corruption. Cependant, ceci impliquerait de restreindre le champ de compétences de la Commission. (tous médias)

Le CNSN, convoqué par le président de la République, sur le thème de la corruption, a dû être interrompu et reporté au 17 octobre en raison de l’absence de certains chefs de parti et du départ anticipé d’autres « à cause d’engagements internationaux ». Retenu par les manifestants de l’usine Emko, privée de licence, Boïko Borissov, premier ministre, est arrivée également en retard. (mediapool.bg)

Dans une interview accordée à Standart, Iliana Yotova, vice-présidente de la République, a considéré que la question de savoir qui va nommer le président de l’autorité de lutte contre la corruption n’est pas la plus importante. « L’objectif principal de ce CNSN consiste à convaincre les Bulgares que cette autorité ne sera pas utilisée pour exercer une pression politique sur un parti ou sur un citoyen », a-t-elle précisé. (Standart)

Rossen Plevneliev, ancien président de la République, salue l’initiative du président Radev de convoquer un CNSN sur le thème de la corruption mais qualifie de « contreproductif » l’éventuel rôle du président Radev en tant qu’autorité compétente pour nommer le président de l’autorité de lutte contre la corruption. (tous médias)

Vendredi dernier, le député GuERB, Anton Todorov, ainsi que le vice-premier ministre, Valeri Simeonov, ont menacé indirectement le journaliste et animateur du bloc matinal de Nova TV Viktor Nikolaev de licenciement à cause de ses questions sur les pratiques de népotisme, dont le GuERB a été accusé par certains partis politiques. Lors de leurs interviews, les deux hommes politiques ont fait allusion à la collègue de M. Nikolaev, Anna Tsolova, qui n’est plus animatrice de l’émission depuis le début de la nouvelle saison. Selon eux, il n’était pas exclu que le départ de la journaliste ait été lié aux questions qu’elle posait à ses invités. Une grande partie des médias bulgares et de nombreux journalistes ont soutenu leur collègue, se disant indignés face au comportement de MM. Todorov et Simeonov dans le studio de Nova TV. (tous médias)

Dans une déclaration ad hoc, le groupe parlementaire du GuERB s’est démarqué du comportement de son député. La direction de Nova TV et l’Association des journalistes européens (AEJ) ont également soutenu M. Nikolaev. Dans un commentaire pour Standart, la présidente du Conseil des médias électroniques souligne que « les hommes politiques ne sont pas les patrons des journalistes » et juge la réaction de soutien de la part de presque tous les médias comme étant un signe positif de leur réactivité et de leur volonté de protéger la liberté d’informer. (tous médias)

AEJ organise ce mercredi une protestation devant le Conseil des ministres en soutien de M. Nikolaev et de la liberté de la presse. (Sega, Dnevnik)

M. Simeonov a de son côté exprimé sa position dans un communiqué de presse, diffusé par le Conseil des ministres. Selon lui, il était victime d’une « campagne de calomnie organisée ». M. Simeonov a refusé de s’excuser et a exigé que les principales chaîne de télévision lui présentent leurs excuses sinon il introduirait une action en justice pour diffamation. (tous médias)

Le GERB ne se laissera plus entraîner dans la guerre des fausses informations déclenchée par les socialistes et ne répondra plus à ce type d’attaques, a indiqué Tsvetan Tsvetanov, président du groupe parlementaire, à une conférence de presse ad hoc. Telle a été la consigne explicite du leader Borissov adressée aux membres du parti dans le contexte de l’escalade de la tension ces derniers jours entre les institutions, le gouvernement et le PSB. (tous journaux)

Justice

Le ministère de la justice a publié pour concertation publique un projet de loi relatif à la décision d’enquête européenne. L’adoption d’un tel texte est lié au besoin de transposer dans la législation nationale la directive européenne en la matière, votée y compris à l’initiative de la Bulgarie. L’introduction d’un régime unique pour l’obtention de preuves permettra aux pays d’utiliser des procédés comme le transfèrement temporaire de personnes détenues, d’obtenir des informations relatives aux comptes bancaires ou aux transactions bancaires, d’intercepter des communications, etc. (Sega)

Valery Simeonov a saisi le Parquet d’un signalement relatif à l’illégalité de la décision du tribunal d’arbitrage qui accorde la possibilité à la marine marchande bulgare de ne pas respecter le contrat de privatisation. (tous médias)

Défense

Interview avec Markku Koivisto, vice-président du groupe finlandais Patria Land : « Le concept de Patria permet une modernisation en permanence des véhicules blindés, en fonction des besoins de la guerre contemporaine ». Pour la modernisation de l’armée de terre bulgare, le groupe propose des blindés dont la majeure partie des composants sera fabriquée en Bulgarie. (24 Tchassa)

Economie

Situation sociale et emploi dans l’UE : dans un rapport, la Commission européenne rend compte de taux d’emploi records ; l’emploi dans l’Union continue de s’améliorer à un rythme constant dans quasiment tous les Etats membres. En Bulgarie, les signes d’amélioration les plus visibles concernent les jeunes. (Capital Daily)

Le ministère des finances prévoit un maintien de la croissance stable de l’économie bulgare pour les trois années à venir. Vendredi, il a revu de 3% à 4% ses prévisions du taux de croissance pour l’année en cours, qui serviront de base à l’élaboration du budget 2018. (Capital Daily)

Le Conseil interministériel de l’industrie de la défense a restitué la licence de ventes à l’entreprise d’armement Emko. Il reste encore des défaillances, mais les plus grandes ont été résolues, a souligné à cette occasion le ministre de l’Economie, Emil Karanikolov. Toutefois, Emko est loin d’avoir tourné le dos à tous ses problèmes : le service des impôts a entamé une vérification dans l’usine dans le cadre d’un contrôle engagé en 2015 contre une personne tierce. (tous journaux)

Europe

Le рremіer mіnіѕtre Boïko Borіѕѕov a exprimé aux membres du Haut conѕeіl рolіtіque сonѕultatіf (HCPC) sa gratitude pour leur engagement avec la Présidence bulgare de l’UE et leur a présenté le projet de programme pour les six mois de cette présidence. Cinq des six membres de ce conseil ont participé à cette séance de travail : Roѕѕen Plevnelіev, ancien président de la République, Ѕіmeon de Ѕaхe-Cobourg-Gotha, ancien premier ministre, Hanѕ-Gert Pottering, ancien рréѕіdent du Parlement euroрéen, Erwіn Proll, рremіer mіnіѕtre de la рrovіnсe de Baѕѕe-Autrісhe et l’ex-diplomate français Јean-Davіd Levіtte, tandis que l’ancien président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, n’a pu être présent à Sofia. (Standart, 24 Tchassa)

Jean-David Levitte, devant la chaîne TV Europe : « Je connais Boïko Borissov depuis très longtemps, je le respecte beaucoup, je respecte ce qu’il fait pour la Bulgarie et je suis sûr que ce qu’il fera avec la présidence bulgare sera très important pour l’ensemble de l’UE. Parce que la Bulgarie est un véritable succès pour l’idée européenne et pour l’UE. Et je suis convaincu qu’elle peut servir d’exemple aux pays des Balkans occidentaux ». (https://www.tvevropa.com/2017/10/zhan-david-levit-balgariya-shte-bade-chast-ot-shengenskata-zona-vazmozhno-naj-skoro/)

Entre 6 000 et 8 000 communes dans l’UE recevront un financement dans le cadre du projet de la Commission européenne d’assurer du WiFi gratuit dans plusieurs espaces publics en Europe. Maria Gabriel, commissaire européenne en charge du marché numérique, a souligné que le formulaire sera prêt d’ici la fin de l’année et a appelé les communes bulgares à être proactives. (Bulgaria on air, Standart)

Věra Jourová, commissaire européenne à la justice, envisage de proposer un amendement aux règlements relatifs aux fonds de cohésion afin de faciliter l’accès à ces fonds de pays participant à la coopération renforcée relative à la création d’un Parquet européen. (Capital Daily)

France-Bulgarie

Le résultat du match de football Bulgarie-France a été largement repris par tous les médias bulgares. Le match a été diffusé en direct par la BNT. (tous médias)

Dernière modification : 09/10/2017

Haut de page