Mercredi 1 novembre

Politique

La démission du ministre de la santé Nikolaï Petrov reste le sujet le plus commenté par les médias. Selon 24 Tchassa, le fauteuil du ministre de la santé apparaît comme le plus difficile à retenir : en dix-sept ans (1990-2017), vingt-deux ministres se sont succédé à ce poste. Sega estime que le départ de M. Petrov n’aura pas d’effet tonique sur le système de la santé. Et le problème n’est pas dans la personnalité de tel ou tel ministre, mais dans la politique d’absence de réformes imposée par le GERB. Le fait qu’un ministre soit corrompu ne fait que faciliter la tâche du GERB qui peut le faire partir à tout moment. (24 Tchassa, Sega)

Standart reste fidèle à la thèse que le ministre Petrov est tombé, victime de son esprit de réforme et de son honnêteté. Sur deux pages, le journal cite le vice-premier ministre Valeri Simeonov selon lequel deux groupes de pression ont tendu le traquenard dans lequel est tombé le ministre de la santé, le directeur de l’hôpital Pirogov qui loue ses louables services et la sœur du premier ministre Borissov, elle-même médecin, qui témoigne de ses qualités professionnelles. (tous médias)

« Denitsa Zlateva, as-tu oublié combien de fois tu t’es rendue au bureau de Boïko Borissov au siège du GuERB, à l’insu de Kornelia Ninova ? Moi, j’en garde le souvenir de deux au moins…Tu as dû également oublier ton importante opposition intérieure au fait que ta présidente veut faire échouer la présidence [bulgare du Conseil] de l’UE ? ». C’est ainsi que Sevdalina Arnaoudova, chef du service de presse du Conseil des ministres, s’est adressée par sa page Facebook à Denitsa Zlateva, vice-présidente du PSB. (tous médias)

Interrogée par le site Mediapool à ce sujet, Denitsa Zlateva a initialement refusé de commenter cette publication tout en précisant qu’ « il est normal de refuser personnellement une invitation ». Plus tard le centre de presse du PSB a diffusé un communiqué selon lequel « Denitsa Zlateva avait rencontré Boïko Borissov deux fois afin de l’informer de l’évolution de la préparation de la présidence bulgare, la première fois, et la deuxième, pour lui communiquer personnellement son refus de devenir ministre de la présidence bulgare du Conseil de l’UE au sein du gouvernement Borissov III. (tous médias)

Plus tard dans la journée, Kornelia Ninova « s’est jointe à la lutte épistolaire sur Facebook » pour démentir le fait que la photo diffusée dans laquelle elle apparaîtrait comme militante de l’Union des forces démocratiques (UDF) est prise d’elle. Elle saisit l’occasion de cette publication pour lancer une invitation à participer à la première audience au TGI de Sofia, le 27 novembre, dans le cadre du recours qu’elle a introduit contre Boïko Borissov à cause de l’affirmation de ce dernier qu’elle avait été membre et militante de l’UDF. « Je vous promets de vous amuser », conclut-elle. (tous médias)

Ces échanges ont été commentés par Roumiana Batchvarova, directrice de cabinet du premier ministre, dans le cadre de l’émission « Face à Face » de la chaîne bTV. Elle a affirmé qu’il n’a jamais été question que le GuERB fasse une coalition avec le PSB et que la proposition adressée à Denitsa Zlateva de devenir ministre dans le gouvernement Borissov III ne peut pas s’inscrire dans une telle intention. Selon Mme Batchvarova, le PSB rencontre de très graves problèmes et son congrès extraordinaire n’a démontré que ses méthodes obsolètes de fonctionnement. La motion de censure n’est qu’une tentative de discréditer politiquement le gouvernement du GuERB. (btv.bg)

Justice

La Cour constitutionnelle a déclaré recevable la demande du président de la République Roumen Radev relative à « l’interprétation de la façon dont l’accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne et ses États membres doit être ratifié ». Seule l’une des quatre questions adressées par le président Radev a été déclarée irrecevable. (tous médias)

Économie

La filiale bulgare de la compagnie publique tchèque ČEZ, opérant comme un des trois distributeurs d’énergie électrique en Bulgarie, vendra l’un de ses actifs, la centrale thermique de Varna, à la société Sigda. Détenue par l’ancien ministre des transports (2013-2014) Danaïl Papazov et sa fille, cette société a soumis la meilleure offre, annonce ČEZ sans plus de précision. La cession sera soumise pour approbation à la Commission pour la protection de la concurrence. (tous médias)

La Bulgarie n’aura pas besoin de nouvelles capacités énergétiques du type d’une deuxième centrale nucléaire. L’électricité produite à Belene sera trop coûteuse et le projet économiquement non-viable. Telles sont les principales conclusions d’une étude réalisée par le Centre pour l’étude de la démocratie et consacrée au développement du secteur de l’énergie en Bulgarie d’ici 2050. Le président de la Commission pour la régulation de l’énergie et de l’eau, Ivan Ivanov, qui a assisté à la présentation de l’étude, a souligné pour sa part que le pays devra élaborer attentivement sa nouvelle stratégie énergétique. Au lieu d’installer de nouvelles capacités, il faut penser à compenser les unités sortantes, telles les centrales au charbon, par des centrales à gaz, a-t-il indiqué. (Sega, Capital Daily)

La Bulgarie a perdu treize positions dans le classement Doing Business de la Banque mondiale par rapport à son édition 2015 et onze positions par rapport à 2016. Aujourd’hui, elle est classée 50e parmi les 190 pays qui y participent. (Sega, Capital Daily)

Culture

De passage à Paris à l’occasion de la 39e conférence annuelle de l’UNESCO, le président de la commission parlementaire de la culture et des médias, Vejdi Rachidov, a visité le Sénat français où il s’est entretenu avec Catherine Morin-Desailly, présidente de la commission de la culture, et Loïc Hervé, président du groupe d’amitié France-Bulgarie. Les interlocuteurs français ont salué la proposition de M. Rachidov d’organiser à Sofia, pendant la présidence bulgare de l’UE, une rencontre des présidents des commissions parlementaires de la culture des pays européens. (Standart, Troud)

International

Dimitar Glavtchev, président de l’Assemblée nationale, a été reçu par Aleksandar Vučić, président de la Serbie. M. Glavtchev lui a communiqué certaines revendications de la communauté bulgare à la ville de Dimitrovgrad, dont le souhait que leur ville soit rebaptisée Tsaribrod comme c’était son ancien nom. (tous médias)

Dernière modification : 02/11/2017

Haut de page