Mardi 13 février

Politique

Tsvetan Tsvetanov, président du groupe parlementaire du GERB : « Nous avons ajourné la ratification de la Convention d’Istanbul face aux peurs des gens. Le PSB joue avec ces peurs, mais nous ne devons pas laisser le populisme s’imposer. Nous avons décidé d’organiser un large débat public. C’est à la société de décider si nous devons lutter mieux et de façon plus coordonnée contre les violences domestiques. Le GERB n’imposera pas par la force la ratification de cette convention ». (tous media)

Durant son mandat, Ivaïlo Kalfine, ancien vice-premier ministre et ministre du travail et de la politique sociale dans le deuxième gouvernement de Boïko Borissov (2014-2017), n’a pas proposé la Convention d’Istanbul à la ratification en raison du coût élevé de sa mise en œuvre. Sur bTV, il a précisé que la Bulgarie dispose de « services sociaux très modestes », alors que la ratification de la Convention suppose la création de centres pour la prise en charge des victimes de violences, des services de soutien psychologique, etc. Exprimant son désaccord avec les adversaires de la ratification, il a demandé pourquoi personne n’avait protesté, il y a quelques années, lorsque la législation bulgare a autorisé le changement de sexe par voie médicale. (dnevnik.bg)

Balgöç, la plus grande organisation en Turquie d’expatriés bulgares, a appelé à une réconciliation entre le MDL et les deux partis turcophones créés par sa dissidence. Toutefois, cette initiative ne semble pas favorablement accueillie en Bulgarie. Alors que Lioutvi Mestan, fondateur et dirigeant de DOST, a préféré gardé le silence, Kassim Dal et Korman Ismaïlov du Parti populaire Liberté et dignité ont déclaré qu’ils n’y participeront pas. « Ce sujet ne s’est jamais posé devant nous. Il n’y pas la moindre raison, le moindre fait susceptible de nous faire réfléchir sur un éventuel rapprochement avec le MDL. Les mensonges et la corruption y ont décuplé. Rien n’a changé au sein du MDL », a indiqué Korman Ismaïlov, vice-président du parti populaire. (Sega)

L’organisation des jeunes auprès du MDL lance une campagne en soutien à l’initiative Minority Safepack orientée vers la protection des droits des citoyens européens appartenant à des minorités ethniques ou linguistiques. Ainsi la Bulgarie participera à la collecte d’un million de signatures nécessaires pour la pétition qui peut déclencher une initiative législative en la matière de la part de la Commission européenne. (Troud)

Le vice-premier ministre Valeri Simeonov a protesté contre la diffusion par la télévision publique, BNT, d’un documentaire sur la période du changement forcé des noms de la population turcophone en Bulgarie. Selon lui, le film repose sur des falsifications et se permet des insinuations de propagande. (24 Tchassa)

Un système de traduction en ligne, du bulgare vers 24 langues européennes et vice-versa, est désormais disponible sur le site de la présidence bulgare. Dû aux efforts conjoints d’experts de l’Institut de la langue bulgare et de l’Université de Vienne, avec le soutien de la Commission européenne, il s’inspire du concept du réseau neuronal et peut être utilisé pour la traduction de morceaux de textes, de documents ou de pages web entiers. (Troud, https://eu2018bg.bg/fr/translation)

Sega consacre sa une au projet de loi d’amendement à la Loi sur les forêts déposé au parlement par des députés du GuERB et des Patriotes unis en vue de faciliter la construction de nouveaux téléphériques et pistes de ski dans les montagnes. C’est la troisième tentative d’adopter ces amendements après deux échecs, notamment l’année dernière lorsque des amendements à la loi sur tourisme dans ce même objectif ont dû être retirés à la suite de la réaction des défenseurs de la nature comme d’ailleurs en 2012, lorsqu’un pareil projet d’amendement avait donné lieu à des manifestations. (Sega)

La presse bulgare rend compte de la réaction de la Commission européenne à la déclaration particulièrement violente, publiée par Valeri Simeonov, vice-premier ministre en charge de l’Économie et de la Politique démographique, sur le site de son parti. Selon la porte-parole de la CE Mina Andreeva, « le communiqué du gouvernement qui a suivi les entretiens du président Jean-Claude Juncker avec le président du groupe des Verts au Parlement européen et avec les autorités bulgares clôt cette affaire dans la mesure où le gouvernement bulgare s’est distingué de la position du Front national pour le salut de la Bulgarie (NFSB) ». (tous media)

Sega considère que par la déclaration violente du NFSB à l’égard d’une députée européenne, « les Patriotes unis ont porté atteinte au terrain international réservé à Boïko Borissov ». Ainsi, depuis la semaine dernière le visage de M. Borissov n’est plus nimbé de l’auréole du « meilleur élève ». (Sega)

Sous l’intitulé « NSO – un jouet du pouvoir qui coûte 40 millions », Sega analyse les derniers scandales au sein du Service de protection des hautes personnalités (NSO), notamment l’information ouverte par le Parquet, la démission de son chef Anguel Antonov, nommé diplomate à Saint-Pétersbourg, l’incident avec le véhicule de l’épouse du président de la République. Sega souligne que la nouvelle loi sur le NSO de 2015 prévoit que ce service assure la protection non seulement des plus hautes personnalités de l’Etat mais aussi « d’autres personnes » liées à la sécurité nationale. (Sega)

Entre les deux lectures du projet d’amendement à la Loi sur la migration de travail et la mobilité, l’Association des organisations des employeurs a adressé une lettre à la présidente de l’Assemblée nationale, Tsveta Karayantcheva, et au président de la commission du travail et des politiques sociale et démographique, Hassan Ademov, en vue de soutenir les amendements et de faire des propositions permettant de faciliter encore l’accès au marché du travail bulgare de ressortissants de pays tiers. (tous media)

La commission électorale centrale (CEC) a demandé à l’Assemblée nationale de reporter pour une période de temps indéterminée la mise en œuvre du vote électronique, légalement prévue pour les élections européennes en 2019. Dans un rapport soumis à ce sujet au parlement, la CEC argue de défis que l’administration électorale n’est pas prête à relever, comme par exemple le risque de vote contrôlé, de cyberattaques et l’absence d’un système administratif unique permettant d’assurer la coordination entre les différentes autorités compétentes. (tous media)

Justice

Un mois après être entré en Bulgarie avec un groupe de 26 Syriens, Naoufal Rachid Zahri, de nationalité marocaine, a été présenté devant le Tribunal de grande instance de Haskovo. Recherché par Interpol sur des soupçons de terrorisme et de liens avec Daech, à la demande du Maroc, il a affirmé devant les juges avoir vécu en Syrie pendant les quatre dernières années, sans avoir pris part aux hostilités. Le suspect restera en détention 90 jours, en attente d’être extradé vers son pays d’origine, a indiqué le tribunal. Selon le ministre de l’Intérieur, Valentin Radev, il s’agit d’un homme dangereux, jouissant de la confiance de Daech. La porte-parole du Parquet, Roumyana Arnaoudova, a précisé pour sa part que le Marocain faisait partie de la hiérarchie de l’organisation terroriste, avait collecté des fonds au profit de Daech et participé à plusieurs de ses formations. (tous media)

Le Centre pour la prévention et la répression de la corruption (Borkor), qui n’existe plus en tant que structure autonome après sa fusion dans la nouvelle Commission de lutte contre la corruption, propose dans un rapport soumis au ministre de la santé l’érection en infraction pénale des cas de corruption dans le domaine de la santé. Rédigé à la fin de l’année dernière, ce rapport suggère l’introduction d’une disposition spéciale permettant l’aggravation des peines dès qu’il s’agit d’actes de corruption commis par des professionnels de la santé. (Sega)

Economie

Selon l’Institut pour l’économie de marché les derniers amendements à la loi sur l’énergie ont été vite adoptés à la veille des fêtes de fin d’année sans avoir fait l’objet d’une étude d’impact qui est obligatoire. Ainsi, ces amendements obligent les commerçants d’électricité à passer par la bourse de l’énergie sans que la capacité de cette bourse à organiser ce commerce ait été évaluée. (Sega)

Media

Sega revient sur le changement de la propriété de la chaîne télévisée BIT. La première décision du nouveau propriétaire était d’arrêter la diffusion de toutes les émissions politiques, souvent critiques envers le pouvoir, et de les remplacer par des enregistrements d’émissions « people ». (Sega)

Europe

Standart annonce deux « visites-clés » à Sofia qui auront lieu la semaine prochaine : celle du premier ministre hongrois Viktor Orban (le 19 février) et celle du nouveau chancelier autrichien Sebastian Kurz (le 20 février). Les deux hommes politiques s’entretiendront avec le premier ministre Borissov. (Standart)

International

Visite de Roumen Radev à Erevan : la Bulgarie et l’Arménie soutiennent l’idée d’un corridor de transports international reliant le Golfe à la mer Noire qui profiterait au développement de la région. Les présidents bulgare et arménien ont également abordé l’éventuel lancement d’un vol direct Sofia-Erevan. (BNR, 24 tchassa, Standart)

Le conflit entre l’Arménie et le Haut-Karabakh ne pourrait être résolu que par des négociations, a déclaré le premier ministre bulgare dans une interview pour l’agence de presse azérie Trend. Selon la position de Sofia, le processus devrait être géré par le rôle intermédiaire du groupe de Minsk de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). (Standart, Troud)

Dernière modification : 13/02/2018

Haut de page