Mardi 14 avril

Coronavirus

Bilan

695 personnes ont été contaminées en Bulgarie, et 35 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie. 81 sont sorties guéries des hôpitaux.

Le dépistage mené à Bansko à l’issue de l’isolement de cette ville durant 14 jours, a fait apparaître 28 personnes contaminées, soit un taux de contamination de 8,4% par rapport aux personnes testées (334). Selon l’épidémiologiste national Anguel Kountchev, même lorsque la contamination ne peut pas être stoppée, elle peut être contenue pour un coût relativement faible. D’autres dépistages de ce type seront mis en œuvre à travers le pays.

Plus de 76 000 personnes ont été mis en confinement obligatoire depuis le début de l’épidémie. Il s’agit de personnes qui sont rentrées de l’étranger, ou qui ont des malades dans leur entourage le plus proche.

La Cour administrative suprême (CAS) a reçu plus de 400 plaintes contre le port obligatoire du masque dans les espaces publics. À Sofia, 90 amendes de 300 leva chacune ont été imposées pour le non-respect de cette mesure, entrée en vigueur dimanche dernier.

Nouvelles mesures économiques

Le « Gestionnaire de fonds des instruments financiers en Bulgarie » (connu comme le « Fonds des fonds »), qui gère les fonds européens dans le cadre des différents programmes opérationnels, a annoncé ce matin de nouvelles mesures en soutien aux entreprises. Les mesures comprennent notamment des garanties d’un montant total de 170 millions de leva pour des prêts bancaires aux entreprises, avec des procédures simplifiées 24 millions de leva seront destinés à des prêts jusqu’à 50 000 leva aux start-ups et aux personnes vulnérables. Le mécanisme sera mis en place dans les prochaines semaines. (tous médias)

Les chaînes de magasins obligées de réserver une « surface suffisante » aux producteurs bulgares

Le Conseil des ministres a adopté des mesures visant à obliger les chaînes de magasins alimentaires opérant sur le territoire d’au moins trois régions dans le pays, de réserver une « surface commerciale suffisante » aux producteurs bulgares de produits laitiers, fruits et légumes, miel, poissons, viandes et œufs. Les dispositions adoptées diffèrent sensiblement du projet du ministère de l’agriculture qui prévoyait que les chaînes de denrées alimentaires réservent 50% de leur surface aux producteurs locaux. Aujourd’hui, le parlement devrait voter des amendements à la Loi sur les mesures durant l’état d’urgence, prévoyant notamment des sanctions pour les magasins qui ne respecteraient pas cette obligation : de 15 000 à 25 000 leva pour une première infraction, et de 30 000 à 50 000 leva en cas de récidive.

Des chercheurs évoquent trois scénarios pour l’après-Covid-19 en Bulgarie

Des chercheurs de l’Institut d’études économiques de l’Académie bulgare des sciences ont élaboré trois scénarios possibles de sortie de l’état d’urgence, mis en place le 13 mars dernier :

- D’après le 1er scénario (taux de probabilité 20%), l’épidémie atteindrait son seul pic autour de mi-mai, qui serait suivi par une levée progressive des mesures sanitaires, le redémarrage et le fonctionnement normal de l’économie à partir du second semestre de 2020. La baisse du PIB serait de 2,4% et s’accompagnerait d’une légère augmentation du taux d’inflation par rapport à 2019, d’un taux de chômage de 6,9% et d’un déficit budgétaire de 1,5% du PIB.

- Selon le 2e scénario (taux de probabilité 60%), le pic de l’épidémie aurait lieu fin juin – mi-juillet, suivi d’une levée progressive des mesures sanitaires, avec possibilité de leur réintroduction. La prévision indique une baisse de 4,3% du PIB, une augmentation de 4,2% du taux d’inflation, un taux de chômage de 10% et un déficit budgétaire de 2,5% du PIB.

- Le 3e scénario (taux de probabilité 20%) situe le pic de l’épidémie autour de la mi-août, et prédit des levées et des resserrements périodiques des mesures sanitaires. Une baisse de 5,7% du PIB et une accélération de 5,2% du taux d’inflation du fait du manque d’importations de certaines marchandises de première nécessité. Toutefois, la flambée des prix serait contenue par des facteurs anti-inflation comme la consommation réduite et les prix relativement bas de l’énergie. Taux de chômage de 12% (350 000 personnes). Déficit budgétaire de 5% du PIB.

Protestations et pétitions en soutien à Pr Assena Stoïmenova

Des pharmaciens, à travers tout le pays, ont protesté hier en soutien de la présidente de l’Union pharmaceutique bulgare Assena Stoïmenova, accusée par le Parquet d’avoir diffusé de fausses alertes susceptibles de semer la panique. Dans des interviews, l’experte avait évoqué un risque de pénurie de médicaments. Avec des slogans « Je suis Assena » et « Nous n’avons pas peur » des pharmacies ont fermé pour 15 minutes à midi. « L’état d’urgence ne doit pas empêcher l’expression d’avis professionnels. La pénurie de différents médicaments est une réalité quotidienne dans les pharmacie bulgares depuis des années », ont déclaré des pharmaciens, cités par Dnevnik. La fédération « Forum bulgare des patients » et l’antenne régionale de l’Union pharmaceutique bulgare ont envoyé des pétitions au Parquet, insistant pour que les accusations soient levées.

Démographie

La population ne cesse de diminuer…et de vieillir

Une étude, réalisée par l’Institut national de statistique, montre qu’à la date du 31 décembre 2019, la population de la Bulgarie était de 6 951 482 personnes, soit une baisse de 0.7% par rapport à l’année précédente. La diminution de la population est due notamment aux décès et au faible taux de natalité (ce qui explique la baisse de 46 545 personnes), alors que le solde migratoire négatif est d’à peine 2 012 personnes. Le vieillissement général se poursuit : ainsi, l’âge moyen ne cesse de croître pour atteindre 43,9 ans, alors que les personnes de plus de 65 ans forment 21.6% de la population. Seules deux régions constatent un accroissement de leur population : Sofia, avec une hausse de 670 personnes (pour une population totale de 1 328 790) et Kardjali (hausse de 5 331 personnes). Le taux de mortalité (15.5‰) est le plus élevé parmi les États membres de l’Union européenne. (tous médias)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 14/04/2020

Haut de page