Mardi 16 avril

Politique

Le Parlement en séance solennelle à Veliko Tarnovo

A l’occasion du 140e anniversaire de la Constitution de Tarnovo, l’Assemblée nationale siège aujourd’hui, en séance solennelle, dans le bâtiment à Veliko Tarnovo où fut adoptée en 1879, un an après la Libération, la première loi fondamentale bulgare. Le président de la République Roumen Radev assiste à la séance, ainsi que les députés du PSB qui depuis mi-février ne participaient pas aux travaux du parlement. Hier, la Journée de la Constitution a été marquée par une autre réunion solennelle dans l’ancienne capitale bulgare, celle de la Cour constitutionnelle. (tous media)

« La Commission de lutte contre la corruption et de confiscation de biens mal acquis doit être fermée. Le vice est dans le système même »

Interview avec le professeur de droit constitutionnel Atanas Slavov, expert auprès du Fonds anti-corruption. « Depuis la naissance de cette Commission, il existe des doutes graves quant à son indépendance, étant donné que ses membres ont été élus avec une majorité simple par le parlement et qu’ils sont proches de la majorité au pouvoir. C’est une autorité qui concentre, de manière absolument inacceptable, des fonctions contradictoires. Du point de vue institutionnel, c’est un non-sens de réunir en une seule autorité des compétences administratives, pénales, de renseignement et de confiscation », souligne M. Slavov. (Sega)

Energie

Projet Belene

L’appel à la manifestation d’intérêt pour la réalisation du projet de construction d’une centrale nucléaire à Belene paraîtra début mai dans le Journal officiel de l’UE, a informé la ministre de l’Energie Temenoujka Petkova qui est à Sotchi (Russie) pour assister au forum international ATOMEXPO. L’avis de l’appel sera publié dans toutes les langues de l’Union et la traduction des cent pages du dossier a pris du temps, a-t-elle souligné, expliquant ainsi le retard réalisé par rapport au calendrier initial. A Sotchi, Mme Petkova aura des rencontres avec des représentants de Rosatom, General Electric et Framatom, ainsi qu’avec le ministre serbe des innovations. (tous media)

France

Incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris

La presse bulgare rend largement compte depuis hier soir de l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Cet horrible évènement a été au cœur des émissions de toutes les chaînes de télévision et de radio. Plusieurs correspondants bulgares à Paris ont transmis des images, des commentaires et des prises de paroles. Des spécialistes dans le domaine de l’histoire, de l’architecture et de la sécurité, ainsi que des artistes bulgares résidant à Paris ou liés à la France, ont abordé les différents aspects de cet incendie et de la perte que ce ravage représente pour le patrimoine mondial. « La construction d’une église représente toute une période de l’histoire car elle dure entre 150 et 200 ans », a souligné l’archéologue Nikolaï Ovtcharov en exprimant son assurance que la cathédrale « sera reconstruite en un an, telle qu’elle était avant l’incendie ». En outre, il a imputé l’actuel incendie à des matériaux inflammables accumulés probablement au sein de la cathédrale du fait de sa restauration. (tous media)

La classe politique bulgare exprime sa profonde tristesse

La presse rend également compte des réactions des décideurs bulgares et de leur soutien témoigné au peuple français. Citant la description de la cathédrale par Victor Hugo, le président de la République Roumen Radev souligne que « tout dégât occasionné à Notre Dame ouvre une blessure douloureuse non seulement dans les cœurs des Français mais aussi dans ceux des Européens et de toute l’Humanité ». Pour sa part, le premier ministre Boïko Borissov a exprimé sa tristesse de la destruction de huit siècles d’histoire et a salué le courage et les efforts des pompiers de Paris pour préserver cet héritage. Plus tard dans la journée, il a déclaré que la Bulgarie était prête à apporter sa contribution en vue de « la remise en état de ce symbole ». La vice-ministre des affaires étrangères Ekaterina Zaharieva et le ministre de la culture Boïl Banov ont exprimé leur profonde tristesse de cette perte tragique de tant de siècles d’histoire et de beauté. La présidente de l’Assemblée nationale Tsveta Karayantcheva à appeler à prier pour que « ce symbole de Paris, de la foi et de la civilisation » ne disparaisse pas dans les flammes et pour qu’il n’y ait pas de victimes parmi les pompiers luttant contre l’incendie. (tous media)

Dernière modification : 16/04/2019

Haut de page